Home Assistant : l’outil domotique pour les gouverner tous

Et dans les automatisations les lier

 

Vous possédez de nombreux appareils connectés chez vous et vous en avez marre de devoir utiliser une application dédiée pour chacun d'entre eux ? Et si Home Assistant était la solution tout en vous permettant d'exploiter encore plus efficacement tous ces pareils ?

Présentation de Home Assistant

La domotique et les objets connectés ont le vent en poupe ces dernières années. Avec la multiplication du nombre d’appareils « intelligents », c’est tout autant de solutions plus ou moins propriétaires qui ont vu le jour pour gérer, paramétrer et interagir avec tous ces objets.

Aujourd’hui, nous vous présentons Home Assistant, une plateforme gratuite et open source à installer vous-même et qui va vous permettre de gérer et contrôler tous vos appareils connectés et domotiques dans une seule et même interface. Mieux encore, l’outil permettra de faire communiquer et interagir de façon autonome et intelligente (presque) tous vos gadgets préférés.

Imaginez pouvoir, grâce à un seul outil, contrôler à la fois vos ampoules connectées Philips, votre climatisation, votre chaudière, mais également votre centrale d’alarme et vos enceintes connectées tout en leur permettant de fonctionner ensemble. C’est précisément ce à quoi sert Home Assistant et nous allons essayer de vous le présenter en détail dans cet article.

Home Assistant, c’est quoi ?

Home Assistant est donc une application open source et gratuite développée en Python et dont la première version a été rendue disponible en septembre 2013. Comme son slogan le laisse entendre, l’objectif de Home Assistant est d’éveiller votre logement tout en gardant le contrôle sur votre vie privée et vos données personnelles.

Exemple d'une page d'accueil basique

Exemple d’une page d’accueil basique // Source : Edouard Patout pour Frandroid

La principale force de Home Assistant est son immense communauté qui permet une intégration très rapide des nouveaux appareils et standards du marché tout en proposant un très vaste choix d’intégrations possibles. Au moment où nous écrivons ces lignes, ce ne sont pas moins de 1700 intégrations qui sont disponibles. Chaque intégration correspond à une marque ou un type d’appareil pouvant être intégré de façon standard à Home Assistant.

Par intégration, il faut entendre qu’à partir du moment où un appareil ou un type de produit est compatible avec Home Assistant, vous pourrez l’utilisez dans l’outil de façon transparente et dans une certaine mesure, de la même manière qu’avec l’application officielle du constructeur. Ainsi, les ampoules Philips Hue peuvent être contrôlées, les appareils Nest également, mais aussi les climatiseurs Daikin pour ne citer qu’eux.

Intégrations disponibles dans Home Assistant

Bien évidemment, l’objectif d’une telle solution n’est pas de simplement reproduire à l’identique le fonctionnement des outils et applications officielles. L’intérêt est dans un premier temps de rassembler tous ces appareils au sein d’une seule et même interface pour en faciliter la gestion, mais surtout de les faire travailler ensemble.

Par exemple, on peut imaginer le cas d’une maison équipée d’un climatiseur compatible, d’ampoules Ikea, d’enceintes Nest Home et, pourquoi pas des volets électriques Somfy. Quand le ou la propriétaire de la maison rentre du travail, la géolocalisation de son téléphone permettra à Home Assistant de le savoir ce qui aura pour effet d’allumer le climatiseur, les lumières puis de lancer la radio dans le salon tout en ouvrant les volets, restés fermés pendant la journée.

Tous ces appareils, qui n’ont pas été conçus nécessairement pour fonctionner ensemble, en deviennent capables et les possibilités sont alors quasi infinies tant la configuration de Home Assistant est flexible. Nous en reparlerons un peu plus loin avec quelques exemples concrets de ce qu’il est possible de faire avec Home Assistant.

De quoi ai-je besoin pour utiliser Home Assistant ?

Pour commencer à vous amuser avec Home Assistant, la solution la plus simple est de se procurer un mini-ordinateur Raspberry Pi. La version 3 de ce dernier en model B ou B+ est recommandée. Des images d’installation sont directement disponibles pour ces appareils et vous pourrez ainsi mettre en place votre installation en quelques minutes sans matériel supplémentaire.

Home Assistant peut également être installé en environnement virtualisé sur VirtualBox par exemple. Cette méthode permet de tester l’outil rapidement afin de vous familiariser avec son fonctionnement et passer ensuite sur une « vraie » installation sur un équipement dédié. Enfin, il est également possible d’installer Home Assistant sur n’importe quel système à l’aide de Docker. Dans tous les cas, toutes ces installations sont décrites sur la page dédiée de la documentation Home Assistant.

Home Assistant sur Raspberry Pi

Vous avez seulement besoin d’un Raspberry Pi // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Ensuite, tout ce dont vous avez besoin, c’est d’un peu de patience et évidemment d’appareils à intégrer à Home Assistant. Le mieux reste évidemment de parcourir la liste des intégrations afin de voir si vos équipements sont compatibles avec la solution. Il suffit alors de les intégrer et de commencer à s’intéresser plus en détail à la configuration de Home Assistant pour faire fonctionner tout ce petit monde.

Pour aller plus loin, nous vous recommandons de vous intéresser à certains standards de communication déjà bien implantés comme le ZigBee (utilisé par les ampoules Philips Hue) ou encore le Z-Wave. Grâce à ces derniers, vous élargirez le champ des possibles de votre installation avec la possibilité d’utiliser de nombreux modules très accessibles comme des détecteurs de mouvement, d’ouverture, des capteurs d’ambiance ou des relais électriques.

Dans tous les cas, nous vous recommandons de tester la solution avec les appareils que vous possédez déjà chez vous afin de vous assurer que Home Assistant répond à vos besoins. Home Assistant est aujourd’hui plus facile à utiliser sans connaissances techniques. Il faudra par contre certainement modifier à la main les fichiers de configuration pour pouvoir mettre en place des automatisations complexes.

Quelques exemples d’utilisation

Automatisation des ampoules Philips Hue ou Ikea

L’une des intégrations les plus basiques de Home Assistant est sa capacité à contrôler les éclairages Philips Hue. Une fois le pont appairé à Home Assistant, toutes les ampoules de votre domicile apparaissent dans l’interface et deviennent contrôlable d’un simple clic via l’interface web ou l’application Home Assistant.

Philips Hue dans Home Assistant

En quelques minutes, les ampoules Hue sont contrôlables // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Partant de là, les ampoules, détecteurs de mouvements ou interrupteurs de la marque peuvent être intégrés dans ce qu’on appelle des automations (automatisations). Par exemple, votre serviteur a un bureau équipé de plusieurs éclairages Philips Hue qui s’allument et s’éteignent automatiquement en fonction de l’état électrique de l’ordinateur.

De la même façon, une automatisation peut être mise en place pour que toutes les lumières s’éteignent automatiquement lorsque l’on quitte le domicile et que celles de l’entrée s’allument automatiquement quand la porte d’entrée s’ouvre tout en ajustant leur luminosité en fonction du moment de la journée. On peut également imaginer la mise en place d’un système de simulation de présence, à partir du moment où la famille n’est pas à la maison, et ce, de façon automatique et transparente.

Une centrale d’alarme DIY

Grâce à une simple clé Zigbee disponible pour quelques dizaines d’euros sur Amazon, une installation Home Assistant peut ainsi accéder à de nombreux modules proposés pour quelques euros chez Aqara (Xiaomi). Parmi ces modules, on trouve notamment des détecteurs de mouvement et d’ouverture qui peuvent transformer Home Assistant en une vraie centrale d’alarme.

Centrale d'alarme avec Home Assistant

Exemple d’affichage des modules de sécurité // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Par exemple, dans notre cas, Home Assistant est capable de savoir si les utilisateurs sont présents ou non à la maison et adapte ainsi son fonctionnement en fonction. Grâce à cela, les détecteurs de mouvement et d’ouverture sont « dormants » quand la maison est occupée et deviennent réellement actifs au départ des occupants.

De cette façon, lorsque la porte d’entrée s’ouvre ou qu’un mouvement est détecté, Home Assistant peut déclencher les actions de notre choix avec par exemple le lancement d’un enregistrement vidéo sur une caméra (de nombreux modèles sont compatibles) et l’envoi de notifications sur l’application ou via Telegram par exemple.

Gestion des emplacements et notifications

Une solution domotique digne de ce nom se doit d’être intelligente. L’un des aspects les plus importants de cette intelligence est principalement que l’utilisateur n’ait pas à interagir directement avec l’outil et que son fonctionnement soit le plus transparent possible. De ce fait, l’installation Home Assistant doit être capable de savoir si les utilisateurs sont présents à leur domicile ou non pour adapter son comportement.

Application mobile Home Assistant

Home Assistant dispose d’une application mobile très complète // Source : Edouard Patout pour Frandroid

Pour cela, Home Assistant propose de nombreuses intégrations de type « device tracker » qui ont pour but de suivre la présence et l’emplacement des appareils. Ainsi, une gestion de présence peut se baser sur la présence des smartphones des habitants sur le réseau Wi-Fi du domicile. Il est également possible d’utiliser la position GPS de ces derniers à l’aide de l’application Home Assistant disponible sur Android et iOS. Cette application sera d’ailleurs à même de recevoir des notifications en provenance du serveur pour notifier ou alerter les utilisateurs de certains évènements.

Grâce à ces mécanismes, on pourra par exemple activer et désactiver automatiquement notre centrale d’alarme DIY plutôt que d’avoir à actionner un bouton. De la même façon, la gestion de la localisation pourra permettre d’être notifié quand un membre de la famille quitte le travail ou l’école. Les possibilités sont uniquement limitées par votre imagination.

Tout ce que vous voulez

Finalement, il faut bien comprendre qu’il est possible de plus ou moins tout faire avec Home Assistant. La plus grande limite sera votre imagination tellement l’outil est complet. Sa plus grande force réside dans sa communauté immense et internationale. Ainsi, si vous avez une idée, il est fortement probable que quelqu’un y ait déjà pensé et qu’une configuration ou une intégration soit disponible.

De plus, comme l’application est maintenue par la communauté, les mises à jour sont très régulières et de nombreuses fonctionnalités sont ajoutées tous les ans. De ce fait, le Home Assistant que vous connaissiez peut-être il y a quelques années a beaucoup évolué et se montre maintenant plus complet, mais aussi plus simple à prendre en main sans connaissances techniques.

Les derniers articles