Iweech : le roi des vélos électriques urbains se paie une transmission automatique, voici ce que ça change

 

L’entreprise marseillaise Bellatrix sort une nouvelle version de son vélo électrique Iweech 24”S, qui s’équipe d’une transmission automatique Enviolo Heavy Duty. Qu’est-ce que ça apporte ? À combien grimpe la note ?

iweech
Source : Anthony Wonner – Frandroid

L’Iweech 24”S avait été notre petit coup de cœur de l’année 2021 dans la catégorie des vélos électriques urbains : agile, puissant, pratique, endurant et intelligent, ce VAE a suffisamment coché de cases pour s’attribuer l’excellente note de 9/10. Attention cependant, son prix a depuis augmenté de 500 euros tout de même.

Pour ce millésime 2022, la jeune pousse marseillaise Bellatrix a décidé de renforcer son offre avec une version encore plus haut de gamme de son engin : bienvenue à l’Iweech 24”S+, qui s’offre pour l’occasion une toute nouvelle transmission automatique répondant au nom d’Enviolo Heavy Duty.

Enviolo est un fournisseur connu et reconnu dans le monde des VAE en matière de transmission automatique. Ici, Iweech a sélectionné le nec plus ultra des systèmes, qui au passage s’adresse davantage aux vélos cargo et à un usage longue distance, si l’on se fie au site officiel d’Enviolo.

Encore plus de confort de conduite

Ici, l’Enviolo Heavy Duty va fonctionner de pair avec le capteur de force et les algorithmes d’Iweech. D’un côté, le capteur personnalise en temps réel l’intensité d’assistance électrique dont l’utilisateur a besoin selon la force qu’il met dans les pédales.

De l’autre, le système Enviolo « déclenche automatiquement le juste niveau de rapport de vitesse » selon la cadence de pédalage ou encore l’inclinaison de la route. « Il offre ainsi la puissance idéale alliée à une fréquence et un rythme de pédalage optimum », poursuit la marque française.

Et d’enchaîner : « Les variations de vitesse sont ‘infinies’, imperceptibles et absolument fluides, pilotées toutes les 100 millisecondes par le système intelligent en accord parfait avec le niveau d’assistance moteur ». Cela a pour objectif d’apporter encore plus de confort et de naturel à votre conduite.

iweech
Source : Iweech

L’avantage, c’est qu’il n’y a rien besoin de régler : tout se fait de manière automatique. D’ailleurs, l’Iweech n’embarque aucun écran ni commande déportée sur son guidon, mais se rabat sur un simple bouton power situé sur le tube supérieur du cadre.

Sur le reste, rien ne change : le vélo embarque toujours la même batterie amovible de 500 Wh lui conférant une autonomie de 70 à 190 kilomètres, une courroie en carbone, des freins à disque hydrauliques, un moteur central Brose T d’un couple de 90 Nm ou encore d’une lampe très puissante Supernova.

Plus lourd sur la balance

D’un poids de 20,8 kilos – contre 18,5 kilos pour l’autre version –, cet Iweech 24”S+ est adapté aux utilisateurs mesurant entre 160 et 190 centimètres. L’engin est livré avec quelques accessoires utiles, comme une trousse à outils, une béquille, des garde-boue et un tag NFC. Le tout au prix de 4190 euros tout de même.

Le vélo est d’ores et déjà disponible à la commande sur le site officiel de la marque, en coloris blanc nacré, gris orage anodisé et noir mat.

La marque belge Cowboy revoit à la hausse la grille tarifaire de ses vélos électriques, et ce à partir du 14 mars. Si vous êtes intéressés par l’un de ses modèles et souhaitez économiser quelques euros,…
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles