Solex : onéreux, son vélo électrique pourra être loué chaque mois pour contenir la note

 

La marque Solex va présenter un nouveau vélo électrique répondant au nom d’E-Solex, début juillet lors des Pro-Days 2022. Réservé aux bourses conséquentes, le modèle sera toutefois disponible en location longue durée pour tenter de trouver son public.

e-solex

Solex est une marque qui a traversé les générations et les décennies, au travers de son célèbre et iconique cyclomoteur produit à plus de 8 millions d’exemplaires entre 1946 et 1988. Propriété d’Easy Group Bikes, l’entreprise a connu d’énormes déboires financiers en 2019 avant de redresser la barre.

Aujourd’hui, Solex s’est diversifié au travers d’un catalogue de vélos électriques relativement garnis — que vous pouvez retrouver sur le site officiel de la marque. Et en cette année 2022, la société revient à la charge avec l’E-Solex, tout nouveau cycle branché attendu début juillet à l’occasion des Pro-Days 2022, le salon professionnel du vélo organisé du 3 au 5 juillet à Paris.

« Nous espérons que les nouvelles générations noueront une relation affective avec le produit, comme nos parents ont pu le faire », expliquait Raphaël Raynault, en charge de la communication du projet, dans les colonnes du Parisien. Et pour l’occasion, Solex a mis les petits plats dans les grands.

Lancement en 2023

En premier lieu, la conception du véhicule a été placée entre les mains de Pininfarina, une incontournable entité italienne spécialisée dans le design de la carrosserie automobile. En second lieu, la production de l’E-Solex devrait être 100 % française et dispatchée aux quatre coins de l’Hexagone.

Automobile Magazine évoque, entre autres, un cadre construit en Bouches-du-Rhône et un moteur Valeo fabriqué à Lyon. L’assemblage du vélo serait quant à lui effectué chez Easy Group Bikes, à Saint-Lô.

Pour autant, il faudra s’armer de patience avant de le voir débarquer sur le marché. Sa présentation début juillet ne précède pas instantanément sa commercialisation, qui interviendra à l’été 2023, apprend-on. Surtout, son prix pourrait en faire réfléchir plus d’un au regard de la fourchette tarifaire onéreuse fixée par le constructeur.

Solex, un prix qui pique

Il est en effet question d’un billet de 4599 euros, qui le place clairement comme un vélo électrique hors de portée du grand public. Mais Solex use d’une petite technique commerciale qu’est le leasing pour faire baisser la note et attirer les plus intéressés.

Une formule en location longue durée (LLD) sera proposée à hauteur de 100 à 130 euros par mois, sur une période de 36 mois, comprenant l’entretien et la garantie. Aujourd’hui, des offres plus abordables existent tout de même sur le marché, à l’image du Power 1 de Swapfiets, facturé 59,90 euros par mois.

https://www.frandroid.com/produits-android/mobilite-urbaine/velo-electrique/1354065_490-km-dautonomie-ce-velo-electrique-hors-de-prix-peut-relier-paris-a-lyon-dune-traite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles