Vous êtes très largement contre les trottinettes en libre-service dans les villes

 

À Paris, les trottinettes électriques en libre-service sont interdites depuis le 1er septembre. Ce moyen de transport est pourtant très populaire dans les grandes villes. On vous a donc posé la question : êtes-vous pour ou contre les trottinettes en libre-service ?

Source : Marek Rucinski

Les trottinettes électriques sont visiblement dans le collimateur des instances publiques depuis leur mise à disposition dans les grandes villes il y a cinq ans. Alors que la ville de Paris vient de purement et simplement interdire les trottinettes en libre-service, poussant vers la sortie les sociétés Lime, Tier et Dott, le gouvernement est aussi monté en créneau. Ainsi, l’âge minimum pour conduire une trottinette électrique passe de 12 à 14 ans et une amende forfaitaire de 135 euros sera appliquée si deux personnes se trouvent sur un même engin.

Ces mesures sont le résultat d’une gronde partagée par une majorité de la population selon la Ville de Paris. En cause, les nombreuses incivilités commises par les usagers trottinettes ne respectant que très peu les feux rouges pour certains ou s’adonnant à une conduite dangereuse. En 2019 déjà, Anne Hidalgo avait imposé une diminution de la vitesse aux opérateurs qui ont dû brider leur parc installé à 25 km/h maximum ainsi que des places de stationnement spécifiques dans toute la ville.

D’autres villes vont-elles suivre le mouvement ? On ne peut pas encore se prononcer, mais cela nous a donné l’idée du sondage de la semaine dernière.

Des trottinettes nuisibles, en grande partie à cause de leur utilisation

Nous vous demandions alors si vous étiez pour ou contre les trottinettes en libre-service. Et notre question ne concernait évidemment pas que les personnes vivant ou travaillant à Paris.

Dans l’ensemble, vous êtes largement en défaveur des trottinettes en libre-service dans les agglomérations. 76,06 % d’entre vous considèrent qu’elles sont nuisibles et 2,9 % n’y voient aucune utilité. En grande partie, vous reprochez d’ailleurs non pas les trottinettes en elles-mêmes, mais la façon dont elles sont utilisées. « Les trottinettes ne sont pas le problème, mais plutôt les gens qui s’en servent n’importe comment », indique par exemple Cédric en commentaires. Pour djlemmings en revanche, le problème vient également de leur fragilité : « Une fois cassés, ces appareils sont difficilement réparables et sont souvent jetés et remplacés. Ce qui crée une pollution non négligeable. On est loin de l’appareil écologique qu’on nous vend au final ».

L’argument écologique fait tout de même mouche pour bobibob qui se dit partagé : « D’un côté je suis pour, car moins de pollution en ville, car moins de voiture/bruit. Mais par contre il faut trouver un moyen pour les garer correctement, car des fois c’est le gros bazar sur le trottoir ! ».

Notons tout de même que 14,9 % des personnes ayant voté ne sont pas dérangées par les trottinettes et que 5,7 % en utilisent — ou en utilisaient — régulièrement.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.