Où et comment faire réparer son vélo (électrique) ?

 

Posséder un vélo implique de l'entretenir. Voici les meilleures astuces pour réparer votre vélo mécanique et vélo électrique à bas coût.

Réparation d’un vélo — Image d’illustration // Source : © Pixabay

Posséder un vélo — à assistance électrique ou non — peut se révéler très agréable au quotidien : se rendre au travail en évitant la cohue des transports en commun, faire un achat dans un commerce proche sans prendre sa voiture, se promener le week-end, etc. Néanmoins, un vélo nécessite un entretien régulier ainsi que d’être préparé à effectuer certaines réparations : crevaison d’un pneu, déraillement de la chaîne ou encore recentrage de la roue avant.

Si mettre les mains dans le cambouis ne rebutera pas les mécanos dans l’âme, les cyclistes ne sont ni tous équipés des bons outils, ni tous bricoleurs. Voici un tour d’horizon des meilleures astuces pour faire réparer son vélo à moindre coût.

Comment obtenir les 50 euros pour réparer son vélo ?

Malheureusement, le Coup de pouce vélo réparation n’est plus en vigueur depuis le 31 mars 2021. Auparavant, il permettait d’obtenir une aide financière de 50 euros pour effectuer une révision de son cycle à moindre coût. Plus de d’1,7 million de vélos en ont bénéficié.

Comment faire réparer son vélo gratuitement

Les bornes de réparation en libre-service

L’entretien le plus courant sur un vélo n’est autre que le gonflage des pneus. Il est important de contrôler régulièrement la pression afin d’éviter une usure prématurée du pneu, d’abîmer la jante, ou de risquer le pincement de la chambre à air. Notons également que des pneus sous-gonflés nuisent au rendement du cycliste, un phénomène particulièrement perceptible sur un vélo non électrique.

La plupart des grandes villes sont équipées de bornes de réparation en libre-service. Celles-ci sont généralement disposées le long des pistes cyclables et mettent à disposition des usagers des pompes de gonflage dotées d’un manomètre, des outils de réparation comme des clés Allen de différentes tailles, des supports pour le vélo le temps de le réparer, etc.

En Île-de-France, on accueille bras ouverts l’initiative de l’association Paris En Selle, qui a créé une carte qui répertorie les stations libre-service sur son site internet.

Les ateliers solidaires et participatifs de réparation

Les ateliers spécialisés dans la réparation se démultiplient en France. Souvent présents dans les grandes villes, ils permettent d’accéder à des outils et d’obtenir de l’aide pour réparer son vélo.

  • Vélocipaide : cette association composée de bénévoles propose une entrée libre et sans adhésion à tout individu souhaitant entretenir son vélo. Chaque participant est convié à contribuer à une caisse participative, en fonction de ses moyens, permettant de couvrir le coût des pièces pour la réparation. L’atelier Vélocipaide est situé à Paris au 38 rue des Apennins dans le 17ᵉ arrondissement.

  • Cyclofficine : s’inscrivant dans la même veine que Vélocipaide, Cyclofficine propose des ateliers autogérés dans toute la région Île-de-France.
  • Puisque la France ne se limite pas à la région Parisienne, la plateforme L’Heureux Cyclage répertorie tous les ateliers participatifs et solidaires présents sur le territoire. Cette carte est accessible sur la page dédiée du site Internet de l’association.

Faire réparer son vélo par un professionnel

Si l’option de réparer votre vélo vous-même, ou bien en recourant aux ateliers participatifs, ne vous enchante guère, il est possible d’apporter sa monture chez un professionnel pour bénéficier d’une prestation clés en main.

Le cas du SAV pour les vélos sous garantie

Certaines réparations peuvent être effectuées dans le cadre de la garantie d’un vélo acheté neuf. Si la prestation est gratuite, il est bon de savoir que certains organes du cycle ne s’inscrivent généralement pas dans le contexte d’une garantie :

  • Le remplacement des pièces d’usure (pneu, plaquette de frein, etc.) ;
  • Les dommages après une chute ;
  • Les dommages liés à un mauvais entretien de la part de l’usager.

En fonction du lieu d’achat du vélo et de la réparation à effectuer, le délai d’attente pourra considérablement s’allonger. C’est l’une des raisons pour lesquelles acheter un vélo sur un site Internet ne disposant d’aucun point de vente physique n’est pas une décision à prendre à la légère.

Est-ce que Decathlon répare les vélos ?

La célèbre enseigne dédiée aux sportifs équipe ses magasins d’un atelier de réparation. Chaque prestation y est effectuée en suivant une grille de prix, que vous pouvez d’ailleurs retrouver sur le site internet de Décathlon. Si les tarifs sont abordables, on regrettera le délai de prise en charge qui est généralement plus long que pour une petite boutique.

Il apparaît utile de préciser que Décathlon répare tous les vélos dans son atelier, même ceux ayant été achetés dans un autre magasin. En revanche, une prestation sur un vélo de marque tierce pourrait être refusée en cas de pièces spécifiques non commercialisées par Decathlon.

Le point des pièces non communes s’illustre avec les vélos électriques de la marque VanMoof : dotés de pièces non standardisées, ces derniers s’avèrent particulièrement difficiles à faire réparer. En France, le réseau des réparateurs agréés pour travailler sur les cycles de cette marque est très limité.

Entretien vélo : se rendre chez un vélociste

Les vélocistes peuvent être un bon choix pour l’entretien et les réparations d’un vélo. On trouve un grand nombre de petites boutiques spécialisées dans le vélo dans les villes, comme en province. En plus de « faire marcher le commerce local », les délais de réparation y sont habituellement plus courts que ceux des grandes enseignes et les prix peuvent y être plus abordables. Les vélocistes réparent souvent les vélos à assistance électrique ainsi que les vélos classiques.

Faire appel à un service de réparation à domicile

Certaines entreprises proposent aux possesseurs d’un vélo des prestations d’entretien et de réparation à domicile ou sur le lieu de travail. Cette formule, certes un peu plus onéreuse, permet de gagner du temps sur le planning et se révèle particulièrement commode lorsque l’on crève un pneu en arrivant au travail le matin. Souvent rapides et flexibles, les réparateurs itinérants pourront effectuer la prestation le jour même, notamment dans les grandes villes.

Où apprendre à réparer son vélo ?

Réparer son vélo chez soi permet d’économiser du temps et de l’argent. Il est toutefois nécessaire de s’outiller un minimum et de suivre quelques courtes formations, en fonction de son niveau préalable en mécanique. Voici quelques pistes en ce sens.

Apprendre la réparation de cycles avec une association

Dans une lignée semblable aux ateliers de réparation participatifs, certaines associations organisent des cours de réparation de vélos. Ces derniers visent à permettre à tout individu d’acquérir les compétences nécessaires à l’entretien de son vélo en toute autonomie.

Apprendre à réparer son vélo avec YouTube

Tutoriel sur YouTube du gonflage d’un pneu de vélo // Source : Capture d’écran sur © YouTube

Avec Internet, tout s’apprend, même à réparer un vélo ! De nombreux tutoriels sont disponibles sur la plateforme YouTube pour comprendre les gestes d’entretien courants d’un cycle. Dans la barre de recherche de la plateforme, on saisit une requête telle que : « Comment gonfler un pneu de vélo ». Toutefois, on note que toutes les vidéos ne se valent pas et qu’il sera parfois nécessaire d’en visionner plusieurs afin de comprendre un concept.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !