Ce 4×4 électrique affiche des performances incroyables, mais déçoit niveau consommation

 

La marque chinoise Dongfeng dévoile son Mengshi 917, un 4X4 électrique au style et aux performances incroyables. De quoi venir faire de l'ombre au Hummer EV électrique. Mais il y a tout de même un petit bémol en ce qui concerne l'autonomie.

Vous ne connaissez pas Mengshi ? Rassurez-vous, c’est tout à fait normal. Il s’agit d’une division de l’entreprise chinoise Dongfeng, entièrement dédiée aux véhicules tout-terrain. Si les premiers, destinés à usage militaire, étaient fabriqués sur une base de Hummer H1, la firme développe désormais des voitures pour le grand public. C’est ainsi qu’est né le Mengshi 917, un 4X4 100 % électrique qui pourrait tout à fait arriver un jour jusqu’en Europe.

Un look qui ne passe pas inaperçu

Ce nouvel arrivant dans la gamme se veut très proche du concept-car dévoilé en août dernier. Hormis quelques discrets détails, le style demeure en effet quasiment inchangé, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’il ne passera pas vraiment inaperçu sur les routes. Rival du Rivian R1S mais également du Tesla Cybertruck, ou Hummer EV, entre autres, ce 4X4 électrique arbore une face avant agressive. On imagine qu’il compte bien venir concurrencer frontalement le tout nouveau YangWang U8.

Les lignes sont globalement dans la même veine, avec des flancs taillés à la serpe et une partie arrière particulièrement torturée. Comme le détaille le site spécialisé Car News China, le modèle de série affiche une garde au sol plus haute que celle du concept. Les suspensions adaptatives pneumatiques permettent quant à elles de rehausser le véhicule de 150 millimètres, lui permettant alors de traverser des cours d’eau.

En revanche, aucune image de l’intérieur n’a été dévoilée pour le moment, et on ne sait donc pas à quoi ressemble le poste de conduite. Néanmoins, le site It Home semble avoir des renseignements supplémentaires et nous explique que ce nouveau véhicule repose sur l’architecture M TECH Warrior, intégrant de nombreuses technologies comme la connectivité 5G. Autohome nous précise aussi que le Mengshi 917 est doté d’un service de streaming, sans donner plus d’informations.

Au vu du gabarit de l’engin, avec une longueur affichée à 5,2 mètres, l’espace à bord devrait être plutôt généreux. On remarquera que le coffre possède une ouverture latérale, comme sur de nombreux autres véhicules tout-terrain, dont le Jeep Wrangler. Au total, pas moins de six personnes peuvent prendre place à bord du véhicule.

Deux versions au catalogue

Ce n’est pas une mais bien deux variantes qui seront proposées dans la gamme du 4X4. Une sera 100 % électrique et la seconde profitera d’une autonomie étendue, grâce à la présence d’un moteur thermique. Une stratégie qui nous rappelle celle de Mazda, qui prévoyait d’offrir à son MX-30 une version dotée d’un moteur rotatif jouant le rôle de prolongateur d’autonomie. C’est également ce que proposait la BMW i3 avec son REX (Range Extender).

Au total, quatre moteurs propulsent le Mengshi 917, lui offrant une puissance maximale de 1 000 chevaux pour un couple absolument incroyable de 16 000 Nm. Ainsi, le 0 à 100 km/h est alors réalisé en seulement 4,2 secondes. La batterie affiche quant à elle une capacité de 140 kWh, mais n’offre qu’une autonomie de 500 kilomètres, selon le cycle chinois CLTC. Une valeur à laquelle il faut retirer environ 15 % pour arriver au résultat WLTP, soit environ 425 kilomètres. La recharge rapide s’effecture en moins de 30 minutes.

La consommation est donc gargantuesque, environ 33 kWh / 100 km ! C’est toujours moins que l’Hummer EV avec ses 40 kWh / 100 km.

Une valeur très décevante que l’on doit au poids pachydermique du véhicule, affiché à 3,1 tonnes. La version à prolongateur d’autonomie pèse quant à elle une centaine de kilos de plus et peut parcourir jusqu’à 800 kilomètres CLTC (environ 680 kilomètres WLTP) en une seule charge. Le tout grâce à un moteur thermique 2,0 litres de 160 kW (environ 217 chevaux), associé à un moteur électrique de 600 kW (environ 815 chevaux).

Doté de la technologie de conduite autonome de niveau 3, autorisée en Europe depuis l’été dernier et équipant seulement les Mercedes EQS et Classe S chez nous, le Mengshi 917 est également compatible avec la charge bidirectionnelle. Il se dote également d’un mode crabe, comme le Hummer EV et le Tesla Cybertruck.

Si sa date exacte de commercialisation n’a pas encore été annoncée, celle-ci est prévue le 3ème trimestre 2023. Son ticket d’entrée pourrait débuter autour des 700 000 yuans, soit environ 96 821 euros. Reste à savoir si un lancement en Europe est prévu, ce qui serait tout à fait envisageable. En effet, de nombreuses marques chinoises investissent désormais le Vieux Continent, comme MG, Nio ou encore BYD.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.