Renault Mégane et Hyundai Ioniq 5 : attention à bien vérifier la présence de cette option indispensable et presque énigmatique

Son nom : préchauffage de la batterie

 

Certaines voitures électriques sont dotées du préconditionnement (préchauffage) de la batterie (à ne pas confondre avec la pompe à chaleur). Une option ultra-importante pour augmenter drastiquement la vitesse de recharge sur une borne rapide et donc réduire les temps de trajet. Deux médias viennent de comparer les Renault Mégane E-Tech et Hyundai Ioniq 5 avec et sans l'option. Les résultats sont édifiants.

En ce moment, Renault remise fortement ses Mégane E-Tech électrique en stock, avec environ 3 000 modèles disponibles un peu partout en France. Nous avions alors rédigé un article pour vous conseiller, afin de faire le meilleur choix en termes d’options, avec notamment la pompe à chaleur et le préconditionnement de la batterie.

Et justement, le sujet du préchauffage de la batterie revient sur le devant de la scène ces derniers jours avec la Renault Mégane E-Tech et la Hyundai Ioniq 5. La chaîne YouTube Max BLD a comparé deux Renault Mégane E-Tech : l’une dotée de l’option de préconditionnement de la batterie, et l’autre sans. Le média Electrive a quant à lui comparé une Hyundai Ioniq 5 en activant puis en désactivant l’option. Dans les deux cas, la vitesse de recharge sur une borne rapide était totalement différente.

Renault Mégane : attention aux options !

Prenons le cas de la Renault Mégane E-Tech. Avec le préchauffage de la batterie en option, la Mégane EV60 Optimum Charge a récupéré 28 kWh d’énergie en 20 minutes, avec un pic de puissance à 128 kW. Du côté de la Mégane EV60 Super Charge, dépourvue de l’option, en 20 minutes, la batterie s’est remplie que de seulement 17 kWh, avec un pic de charge à 70 kW.

En d’autres termes, sur cet exercice, la puissance maximale de recharge a été divisée par 1,8 et la quantité d’énergie récupérée par 1,6. Dans la pratique, cela signifie qu’un long trajet en Renault Mégane E-Tech dépourvue de l’option préconditionnement de la batterie se traduira par des temps de recharge allongés d’environ 50 %.

Mais attention, ces résultats sont amenés à varier tout au long de l’année. L’essai du YouTubeur a été réalisé avec une température extérieure avoisinant les 0 degrés celsius. Et on sait que les batteries n’apprécient pas le froid, qui réduit leur autonomie et leur puissance de charge. Le préconditionnement sert justement à réchauffer la batterie en hiver. En été, l’absence de préchauffage est beaucoup moins préjudiciable puisque la batterie est déjà chaude.

Comment choisir le préconditionnement de la batterie ?

Sur un long voyage avec une voiture électrique dépourvue de préchauffage de la batterie, les charges seront de plus en plus rapides. En effet, rouler sur autoroute à 130 km/h permet de réchauffer la batterie grâce à l’échauffement des cellules, qui apportent beaucoup de puissance aux moteurs. De plus, chaque session de recharge rapide augmente la température des cellules. C’est donc un cercle vertueux qui se met en place.

Attention lors du choix d’une Renault Mégane E-Tech. Le préconditionnement de la batterie est de série uniquement avec la version Optimum Charge sur les finitions Techno et Iconiq comme le récapitule cette infographie. Sur la finition Equilibre, le préchauffage n’est pas disponible, y compris avec la version Optimum Charge.

Si vous choisissez une Mégane électrique sans l’Optimum Charge, il est tout de même possible d’avoir le préconditionnement de la batterie. Pour cela, il faut choisir l’option Pack Performance Autonomie facturée 600 euros par Renault. En plus d’intégrer le préchauffage, il permet aussi de profiter de la pompe à chaleur pour réduire la consommation du système de chauffage en hiver. Renault annonce 50 km d’autonomie supplémentaire en hiver grâce à celle-ci.

Pour pouvoir profiter du préconditionnement sur la Renault Mégane E-Tech qui est équipée de l’option, il faut obligatoirement utiliser le planificateur d’itinéraire intégré sur l’écran d’infodivertissement et le système openR link sous Android Automotive. Le constructeur français annonce un temps de recharge réduit de l’ordre de 15 minutes avec une température extérieure de 0 degrés.

Pour être exhaustif, sachez que la pompe à chaleur n’est pas intégrée par défaut sur les finitions Optimum Charge. Elle est disponible en option pour 400 euros, sous le nom de Pompe à chaleur. Cela permettra de consommer moins d’énergie en hiver, et donc de réduire un peu plus la durée des pauses recharge et la facture d’électricité.

Hyundai Ioniq 5 : une situation bien plus simple

Du côté de chez Hyundai, la situation est beaucoup plus simple, du moins en apparence. Jusqu’à récemment, la voiture électrique Ioniq 5 n’était pas du tout dotée du préchauffage de la batterie. Ce qui signifiait qu’en hiver, les 18 minutes mis en avant par le constructeur pour passer de 10 à 80 % grâce à l’architecture 800 volts étaient tout simplement mensongers. Il fallait plutôt compter entre 35 à 40 minutes en hiver. Mais depuis l’été 2022, les ioniq 5 sont désormais livrées avec la possibilité de préconditionner la batterie.

Cela fonctionne à peu près comme chez Renault : il faut saisir l’adresse d’une borne de recharge rapide. La voiture pourra réchauffer d’elle-même les cellules afin d’atteindre la puissance maximale si besoin, selon la température des cellules. Le média allemand Electrive a pu essayer cette fonctionnalité sur une Ioniq 5, en activant et en la désactivant pour comparer les résultats.

Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, l’activation du préconditionnement de la batterie permet d’atteindre une puissance de recharge de 224 kW, contre seulement 134 kW sans celui-ci. Dans les faits, cela se traduit par 16 minutes pour passer de 19 à 80 % dans le premier cas avec 58,4 kWh kWh récupérés en 25 minutes, contre 28 minutes pour passer de 26 à 80 % dans le second cas et 47,5 kWh récupérés. En moyenne, cela donne une puissance moyenne de 182 kW avec le préchauffage contre 102 kW en l’absence de ce dernier.

Comme chez Renault donc, le préconditionnement de la batterie est ultra important chez Hyundai. Et c’est d’ailleurs le cas pour n’importe quel constructeur. On peut voir ici que la Ioniq 5 met environ deux fois plus de temps pour récupérer la même quantité d’énergie en étant dépourvue du préchauffage.

Malheureusement, le gros point noir de la Hyundai Ioniq 5 qui est toujours présent en 2023, c’est l’absence de planificateur d’itinéraire. Celui-ci a fait son apparition dans le groupe coréen avec la nouvelle Hyundai Ioniq 6. Cela signifie qu’avec la Ioniq 5, il faudra renseigner l’adresse précise d’un chargeur dans le GPS pour que la voiture active ensuite d’elle même le préconditionnement.

Il sera impossible de lancer un trajet de plusieurs centaines de kilomètres et de faire confiance à la voiture pour savoir où s’arrêter pour recharger. Il faudra planifier le trajet en amont et le saisir manuellement sur l’écran de la voiture. Inadmissible pour une voiture à plus de 50 000 euros.

Acheter d’occasion une Renault Mégane E-Tech ou Hyundai Ioniq 5

Si vous souhaitez acheter d’occasion une Renault Mégane E-Tech électrique ou une Hyundai Ioniq 5, vous devez vérifier la présence du préconditionnement de la batterie, aussi appelé préchauffage de la batterie. Celui-ci peut apparaître sur le bon de commande par exemple. Il est aussi possible d’essayer la voiture à froid, et de renseigner une borne de recharge rapide à proximité et de voir si le préconditionnement se lance.

L’autre solution est de se rendre chez un concessionnaire de la marque et de vérifier les options de la voiture avec le numéro d’identification unique (VIN) de celle-ci.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.