Écoutez le silence impressionnant de ce camion électrique

Beaucoup plus silencieux !

 

Sur le papier, les camions électriques ont tout bon. Ils sont moins polluants mais aussi moins bruyants. Mais dans quelle mesure ? C'est ce qu'a voulu montrer le constructeur Man lors d'un test grandeur nature. Et les résultats sont assez parlants, jugez par vous-même avec cette vidéo et ces données chiffrées.

Les voitures électriques font aujourd’hui partie intégrante du paysage automobile, à tel point que leurs ventes ont dépassé celles des diesel en France mais également dans toute l’Europe. Mais qu’en est-il des camions électriques. Ce marché se développe aussi à vitesse grand V, alors que de nombreux constructeurs s’y intéressent désormais.

Une expérience grandeur nature

On pense bien évidemment à Tesla avec son Semi, qui affiche une autonomie incroyable, mais la firme américaine n’est pas la seule à manifester son intérêt pour ce marché. C’est aussi le cas de marques plus traditionnelles, comme Man par exemple. La firme allemande, qui fait partie du groupe Volkswagen depuis 2011, développe aussi sa propre gamme de camions électriques.

Et on le sait, cette motorisation possède de nombreux avantages dans le domaine de la logistique, à commencer par la pollution. Selon une récente étude, les émissions liées à cette activité seraient en baisse de 10 % d’ici à 2030 et 48 % d’ici 2035 si tous les constructeurs de poids lourds passaient à l’électrique.

Mais outre les émissions de CO2 et autres NOx, un autre élément doit également être pris en compte : le bruit. Mais à quel point un camion électrique est-il plus silencieux qu’un modèle thermique équivalent ? C’est ce qu’a voulu savoir Man, qui a mis en place un test grandeur nature mené par l’Institut Fraunhofer et en collaboration avec le ministère allemand de l’Environnement.

Cette expérience a été réalisée sur la piste d’essai de la marque en Allemagne, comme le précise le communiqué tout juste publié. Cette dernière a fourni deux véhicules de sa gamme : un GTX diesel développant 510 chevaux ainsi qu’un exemplaire de pré-production de son eTruck, un camion 100 % électrique dont les livraisons débuteront au cours de l’année prochaine.

Un écart significatif

Plusieurs tests ont été effectués, alors que les ingénieurs de la marque affirment qu’un camion électrique ferait deux fois moins de bruit qu’un équivalent diesel dans certaines situations. C’est ce qu’a voulu démontrer cette expérience. Un premier passage a donc été effectué à la vitesse de 20 km/h. Dans ce cas, le eTruck émet seulement 48,9 dB(A), contre 54,7 pour le véhicule thermique.

Si l’écart paraît assez faible, il faut se rappeler qu’une baisse de 3 dB correspond à une division par deux du bruit enregistré. Ce qui est tout de même assez significatif. En revanche, lorsque la vitesse passe à 30 km/h, la différence entre le thermique et l’électrique se réduit, avec respectivement 56 et 52 dB(A). Le constructeur explique que son eTruck est seulement 1 dB(A) plus bruyant qu’une voiture thermique à 20 km/h.

Car il ne faut pas oublier que le son du moteur n’est pas le seul à être émis lorsqu’un véhicule est en circulation. Les pneus ont aussi un rôle à jouer dans les mesures, le bruit de roulement était d’autant plus important que la vitesse augmente. Ce qui explique le plus faible écart à 30 km/h entre les deux motorisations. À noter que les deux véhicules étaient équipés de leur remorque, pour un poids total de 40 tonnes.

Camion électriqueCamion dieselBruit généréDifference
Marche arrière (avec / sans avertisseur)47,8 / 45,7 dB(A)60,9 / 60,1 dB(A)-13,1 / 14,4 dB(A)
Accélération50,4 dB(A)62,4 dB(A)-12 dB(A)
Passage à 20 km/h48,9 dB(A)54,7 dB(A)-5,8 dB(A)
Passage à 30 km/h52 dB(A)56 dB(A)-4 dB(A)

Les constructeurs n’ont de toutes façons pas d’autres choix que de réaliser un important travail sur l’insonorisation de leurs véhicules, tandis que les normes d’homologations vont devenir de plus en plus strictes dans le futur comme l’explique l’Automobile Magazine.

Un protocole de test pourrait également être mis en place à l’échelle européenne afin que tous les poids-lourd qui seraient mis en circulation ne dépassent pas un certain niveau. Reste à savoir si seuls les constructeurs européens comme Renault ou Volvo seraient concernés ou si ce serait aussi le cas de Tesla.


Téléchargez notre application Android et iOS ! Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.