Pourquoi couper sa box internet a peu d’effet sur les dépenses énergétiques

Une box consomme peu et est essentielle

 

Nous avons calculé la consommation moyenne des box internet et ce qu'elle nous coûte par an pour répondre à une question très simple : une box internet consomme-t-elle beaucoup ? Nous en avons profité également pour nous poser la question de la pertinence d'une telle action individuelle.

Orange Livebox 5 // Source : Frandroid

Dans le contexte actuel, où le coût de l’énergie monte en flèche, en pleine crise ukrainienne et crise écologique, sans oublier les potentielles coupures cet hiver. Pour éviter cela, le gouvernement français met en place un plan de sobriété énergétique.

Parmi les mesures évoquées, les opérateurs mobiles pourraient modifier le comportement de leur réseau. Pour éviter des coupures, Free a ainsi indiqué à Univers Freebox qu’il éteignait désormais plus de fréquences les nuits. On parle ici des cellules 3G et 4G en 2 100 MHz, entre minuit et 5 h du matin.

Les box internet sont aussi dans le viseur du gouvernement. Les fournisseurs d’accès internet vont devoir mettre en place des systèmes de mise en veille de box quand elles ne sont pas utilisées.

Il faut dire que les box sont prévues pour rester branchées en permanence, bien qu’elles embarquent des composants relativement énergivores. Pendant des années, les box internet ont d’ailleurs été épargnées par les réglementations écologiques. Une aberration, la norme qui les concernait (l’ErP 2013 Lot 18) était même basée sur… du volontariat. Rien de contraignant pour les fournisseurs d’accès internet.

Faisons les calculs

En tant que passionnés de nouvelles technologies, nous avons voulu savoir ce qu’il en était vraiment et nous avons fait quelques calculs.

La plupart des calculs proviennent d’estimation globale, il y a d’importantes disparités entre les box internet. D’ailleurs, ici, il faut faire attention, car on a tendance à associer la box internet au boîtier TV pour la consommation énergétique, alors que ce sont généralement deux box différentes.

La Livebox 5 d’Orange, par exemple, a été conçue pour justement afficher une consommation électrique réduite. Contrairement à la Livebox 4, elle intègre le boîtier fibre (ONT), ce qui permet d’enlever un appareil connecté lorsque l’on est branché en fibre optique. Cette Livebox 5 est également dépourvue d’écran, qui est un des composants qui consomme le plus.

Il faut également bien comprendre que la consommation dépend des accessoires branchés. Par exemple, la Livebox 4 avec disque dur consomme 11 Watts contre 9 Watts sans disque dur. La Livebox 5 est à environ 6,7 Watts. Un chiffre aussi bas que la Box Evolution de SFR, et bien moins important que la Freebox Revolution (17 Watts en moyenne). La Bbox Miami de Bouygues Telecom a une consommation moyenne de 12 Watts.

On comprendra donc que les box les plus récentes ont tendance à consommer moins d’énergie, étant donné que les opérateurs ont choisi de communiquer plus largement sur leur empreinte carbone. Il y a néanmoins quelques exceptions comme la Freebox Delta dont la consommation est à 18 Watts.

De notre côté, nous avons pu mesurer la consommation d’une Livebox 5 grâce au, tant décrié, Linky. Elle consomme environ 57 kWh par an (environ 6,3 Watts en moyenne). Le calcul de la consommation énergétique est un calcul relativement simple : consommation électrique en kWh = nombre d’heures x nombre de jours x puissance / 1 000. En 2022, les Français payent en moyenne 0,174 0 euro TTC par kWh (option base), ce qui donne 10 euros de coût par an approximativement.

Sur des box plus énergivores, la Freebox Delta par exemple, la consommation annuelle monte 150 kWh et donc 25 euros sur la facture au coût actuel de l’électricité.

Les meilleures box internet
Fibre Bbox fit Fibre

Débit jusqu'à 400 Mb/s

Sans Player TV

Téléphonie vers 110 destinations

19.99€/mois 32.99€
Pendant 12 mois
Fibre, Câble RED box Fibre

Débit jusqu'à 500 Mb/s

Sans Player TV

Téléphonie vers 100 destinations

24.99€/mois
1 mois offert
ADSL, Fibre Freebox Pop

Débit jusqu'à 5 Gb/s

230 chaînes de TV incluses

Téléphonie vers 110 destinations

29.99€/mois 39.99€
Pendant 12 mois
Toutes les box internet

Faut-il couper sa box ? Faut-il la mettre en veille prolongée ?

C’est vrai, en tenant compte des heures de sommeil et de travail, on s’aperçoit que la box n’a pas à être allumée en continu et que les heures d’usage sont plutôt réduites en semaine.

Vous pouvez également passer votre box en mode veille, mais sachez que les économies réalisées restent très faibles… Le mode veille profonde est plus intéressant en termes de consommation. Malheureusement, peu de box en sont munies, et surtout ce mode coupe les fonctions vitales de la box.

Depuis une perspective pratique, limiter les fonctions de sa box pourrait avoir de graves conséquences sur l’utilisation d’appareils connectés essentiels. On peut citer, par exemple, les caméras de sécurité, les thermostats connectés, les détecteurs de fumée connectés, et d’autres systèmes connectés. Cela peut également empêcher d’être contacté, en particulier en cas d’urgence.

Orange a auparavant envoyé un communiqué de presse pour évoquer son mode « veille prolongée » présent sur la Livebox 6. Ce dernier permet de réduire sa consommation d’énergie de 95 %… mais ce mode coupe toutes les fonctionnalités de la box. L’énergie utilisée sert uniquement à sortir la box de son mode veille.

Enfin, les pics de consommation sont enregistrés le soir, de 18 à 22 h, quand les gens rentrent chez eux. Couper sa box internet ou mettre en place une mise en veille prolongée peut s’avérer inefficace pendant cette période, où l’on utilise justement sa connexion internet.

Une cohérence individuelle nécessaire qui ne doit invisibiliser de véritables causes et conséquences

Dans tous les cas, cette action rentre dans une cohérence individuelle évidemment importante et nécessaire face aux enjeux actuels.

Cependant, l’écologie individuelle invisibilise de véritables causes et conséquences. Il y aura sans doute davantage à faire auprès de mégastructures qui dépassent largement le spectre individuel.

Individuellement, il faut continuer à faire des efforts : manger beaucoup moins de viande (ou devenir végétarien), se déplacer de préférence à pied ou à vélo, baisser la température du chauffage, s’équiper de thermostats connectés (ou du moins programmables), débrancher les chargeurs non utilisés, désactiver les options de mise en veille légère des consoles de jeu… Un engagement individuel modéré est nécessaire, mais il doit rester réaliste.

Certes, couper sa box internet la nuit peut-être une bonne idée sur le papier, mais ça ne représente qu’une goutte d’eau dans l’océan qu’est le chantier énergétique. De plus, cela peut générer des problèmes de communication.

Une véritable solution pourrait être de contraindre directement les fournisseurs d’accès à réduire radicalement la consommation électrique de leur box, sans devoir couper leurs fonctions vitales.


Si vous voulez recevoir les meilleures actus Frandroid sur WhatsApp, rejoignez cette discussion.