Test de la Garmin Venu 2 : une montre idéale pour les sportifs amateurs de sobriété

À fond la forme !

Garmin Venu 2
Bon
7 /10

Note de la rédaction

Points positifs de la Garmin Venu 2
  • Les mesures de santé
  • L'application Garmin Connect
  • L'autonomie de la montre
  • Les applications tierces
  • Le design tout en sobriété
  • La précision du suivi GPS
Points négatifs de la Garmin Venu 2
  • L'interface logicielle complexe à appréhender
  • Les finitions moyennes sur la montre
  • Le prix très élevé
  • Les trop nombreux paramètres
 

Avec sa Garmin Venu 2, le constructeur américain cherche à proposer une montre au design sobre, mais qui a tous les atouts qu'on peut attendre d'une montre connectée orientée vers la santé et l'activité physique. Pari réussi ? Voici notre avis complet.

La Garmin Venu 2
La Garmin Venu 2 // Source : Frandroid

Dans le domaine des montres connectées, on connaît bien les constructeurs très grand public comme Samsung, Apple ou Huawei, mais aussi ceux spécialisés dans ce type d’appareils — les montres pour les sportifs –, comme Amazfit ou Fitbit. Mais Garmin n’est pas loin derrière et le constructeur historique de GPS propose, depuis quelques années, ses propres toquantes connectées. C’est le cas de la Garmin Venu 2 lancée en 2021. Voici son test complet.

Garmin Venu 2Fiche technique

Modèle Garmin Venu 2
Taille d'écran 1.30 pouces
Technologie AMOLED
Protection de l'écran Gorilla Glass 3
Définition de l'écran 416 x 416 pixels
Format écran Circulaire
Dimension 45.40 mm
Poids 49 grammes
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Oui
Indice de protection 5ATM
Prix 328 €
Fiche produit

La montre de ce test nous a été fournie par Garmin.

Garmin Venu 2Design

De prime abord, la Garmin Venu 2 ressemble à n’importe quelle autre montre connectée ronde du marché. On va ainsi trouver un design plutôt classique avec un écran de 1,3 pouce de diamètre — sur lequel on reviendra plus tard — et des bordures en métal cranté tout autour.

Malheureusement, si le boîtier affiche des dimensions de 45,4 x 45,4 x 12,2 mm, l’écran est loin de le remplir entièrement. En plus des bordures en acier, on va retrouver une partie graduée tout autour de la dalle — protégée derrière le verre Gorilla Glass 3 — indiquant toutes les cinq minutes. Dommage, quitte à profiter d’une grande montre, on aurait préféré avoir un écran un poil plus large.

La Garmin Venu 2 est une montre plutôt large
La Garmin Venu 2 est une montre plutôt large // Source : Frandroid

Parce que oui, la Venu 2 se destine plutôt aux gros poignets, avec un diamètre de 135 à 200 mm. Pour les plus petits poignets, et notamment ceux des femmes, Garmin propose une autre déclinaison avec des caractéristiques très proches, la Garmin Venu 2S.

Si les bordures du boîtier sont en acier inoxydable, on aurait préféré que ce soit également le cas du reste de la montre. Malheureusement, Garmin a privilégié l’utilisation d’un polymère renforcé de fibres. De quoi alléger considérablement le poids de la Venu 2, à 49 grammes, même si les finitions auraient gagné à être plus soignées.

On pourra également noter la présence de deux boutons sur la tranche droite de la tocante, un en haut et un en bas. Ils sont malheureusement plutôt petits et ne tombent pas aisément sous le doigt. Heureusement, le clic des appuis est plutôt franc. Tant mieux, puisque l’essentiel de la navigation passe par ces deux touches.

Les boutons sur le côté droit de la Garmin Venu 2
Les boutons sur le côté droit de la Garmin Venu 2 // Source : Frandroid

Concernant le boîtier, Garmin propose sa montre avec un modèle en silicone de 22 mm de largeur. Un choix pratique, puisque ce format standard et l’utilisation de pompes à dégagement rapide vous permettront d’ajouter n’importe quel bracelet de montre du même format à la Garmin 2 si vous souhaitez un modèle en acier ou en cuir.

Notons également que la Garmin Venu 2 est certifiée 5 ATM et qu’elle résistera donc sans peine à un lavage de main, à la pluie, aux éclaboussures ou à la baignoire. En revanche, elle ne sera pas adaptée à la plongée en profondeur.

Garmin Venu 2Écran

On l’a vu, la Garmin Venu 2 est équipée d’un écran de 1,3 pouce de diamètre. Celui-ci permet de profiter d’une définition de 416 x 416 pixels, soit une densité de 320 pixels par pouce. L’écran utilise par ailleurs une dalle Amoled, ce qui garantit un contraste infini et un gain en autonomie, les pixels devant être affichés en noir sur l’interface étant tout simplement éteints.

L’Amoled a un autre bénéfice sur la Garmin Venu 2 : la luminosité de l’écran. Concrètement, même en plein jour avec le soleil à son zénith, vous n’aurez aucun mal à consulter les informations affichées. La toquante profite par ailleurs d’un capteur de luminosité ambiante. Si celui-ci gagnerait à être un peu plus réactif — il faut généralement une à deux secondes pour que la luminosité change lorsque vous changez d’environnement — il s’avère néanmoins plutôt efficace pour jauger de la luminosité de la pièce dans laquelle vous vous situez. Surtout que vous pouvez régler la luminosité automatique de la dalle sur trois niveaux si vous souhaitez profiter d’un écran plus ou moins lumineux. En plus de cette luminosité automatique, la Garmin Venu 2 vous permet de paramétrer manuellement la luminosité de l’écran sur dix niveaux.

L'écran de la Garmin Venu 2
L’écran de la Garmin Venu 2 // Source : Frandroid

Revers de cette forte luminosité de l’écran, la montre peut avoir tendance à fortement éclairer votre chambre durant la nuit si vous bougez un peu trop et qu’elle comprend que vous souhaitez consulter la dalle. Heureusement, le système de la Venu 2 est doté d’un mode ne pas déranger. Celui-ci peut être programmé pour s’activer automatiquement entre 22 et 6h. Malheureusement, il n’est pas possible de modifier ces horaires, par exemple pour les passer de minuit à 9h. Tant pis si vous êtes lève tard, vous risquerez d’être réveillé par une notification directement à votre bracelet.

Le mode écran always on de la Garmin Venu 2
Le mode écran always on de la Garmin Venu 2 // Source : Frandroid

Notons par ailleurs que la Garmin Venu 2 propose un mode d’affichage always on, qui ne va alors afficher que les aiguilles et et certaines complications comme le rythme cardiaque, le nombre de pas ou le nombre de fois dans la journée où vous avez bougé. Par ailleurs, la Garmin Venu 2 propose par défaut 22 cadrans préinstallés, dont certains personnalisables. Il est cependant possible d’en trouver davantage en passant par l’application Garmin Connect IQ sur smartphone. Celle-ci vous donnera accès à des centaines de cadrans supplémentaires. Attention toutefois, si certains d’entre eux sont disponibles gratuitement, la plupart sont payants. Enfin, il est possible de créer ses propres cadrans en utilisant vos photos comme fond d’écran.

Garmin Venu 2Usage et application

La Garmin Venu 2 est équipée d’un système d’exploitation développé directement par Garmin. Il ne s’agit donc pas d’une montre sous Wear OS, RTOS ou n’importe quel autre système d’exploitation répandu chez les autres constructeurs de montres connectées. Et cela va se faire sentir.

La Garmin Venu 2
La Garmin Venu 2 // Source : Frandroid

En effet, la navigation n’est pas aisée au sein du logiciel, même si l’on a déjà l’habitude des montres connectées des autres marques. Exit les interactions classiques avec le glissement vers le bas pour les raccourcis rapides, vers le haut pour les notifications ou vers les côtés pour les différents widgets : Garmin a une approche bien à lui.

Concrètement, plusieurs interactions sont possibles d’entrée de jeu avec l’écran tactile :

  • Glissement vers le haut ou vers le bas : affichage des données de santé
  • Glissement vers la droite : accès aux cartes des applications

Avec l’écran tactile, on n’a donc pas de glissement vers la gauche. Surtout, que ce soit en swipant vers le haut ou le bas, on va avoir accès à la même liste des données de santé, à la verticale.

Le choix du mouvement va cependant changer l’accès à la liste. Ainsi, un glissement vers le bas donnera un aperçu du bas de la liste tandis qu’un glissement vers le haut donnera accès au début de celle-ci.

En plus de ces deux interactions tactiles, la Garmin Venu 2 dispose de deux boutons sur le côté droit dont voici les contrôles :

  • Appui court sur le bouton du haut : applications et exercices favoris
  • Appui long sur le bouton du haut : paramètres rapides
  • Appui court sur le bouton du bas : retour au cadran
  • Appui long sur le bouton du bas : paramètres

C’est donc là que l’on va retrouver l’accès aux paramètres rapides du smartphone. Plus étrangement, comme on le constate, aucune interaction, que ce soit par les boutons ou par les glissements, ne permet d’accéder à la liste complète des applications installées sur la montre. Il faudra nécessairement, pour cela, ajouter manuellement des applications et exercices à vos favoris.

Dans l’ensemble, même après un mois à utiliser la Garmin Venu 2, j’ai eu du mal à m’y retrouver dans l’interface de la montre connectée. On ne peut pas dire que la navigation soit aisée et il m’a régulièrement fallu m’y reprendre à plusieurs fois pour accéder à tel ou tel écran. C’est le cas par exemple pour les notifications. Si celles-ci peuvent être affichées sur la montre, il faut néanmoins se rendre dans la frise des données de santé — en glissant son doigt vers le haut ou le bas — pour accéder aux dernières notifications reçues. Notons cependant qu’il est également possible d’y répondre à l’aide de réponses suggérées par la toquante.

Il en va de même pour la gestion de la musique. Certes, la Garmin Venu 2 ne dispose pas de haut-parleurs, mais vous pouvez y connecter des écouteurs Bluetooth pour écouter la musique qui y est stockée — Garmin annonce la possibilité d’enregistrer jusqu’à 650 morceaux sur la montre. Surtout, non seulement la Venu 2 dispose de son propre lecteur de musique, mais il est également possible de le remplacer si vous utilisez un service de streaming de musique comme Spotify, Deezer ou Amazon Music.

La Garmin Venu 2 vous permet d'utiliser Spotify comme lecteur de musique
La Garmin Venu 2 vous permet d’utiliser Spotify comme lecteur de musique // Source : Frandroid

Il faut dire qu’à l’instar des montres Wear OS, Tizen ou LiteOS, la Garmin Venu 2 dispose de sa propre boutique d’applications. Accessible au smartphone depuis une application dédiée — Garmin Connect IQ — elles peuvent permettre d’ajouter des fonctionnalités à la Garmin Venu 2. Un bon moyen d’ajouter des fonctions aux classiques applications météo, calendrier ou musique proposées sur la montre.

Enfin, on peut également noter la présence d’un système de paiement sans contact sur la Garmin Venu 2. En effet, Garmin propose son propre système Garmin Pay, concurrent d’Apple Pay, Google Pay ou Samsung Pay. Il est donc possible d’associer une carte bancaire dans l’application sur smartphone pour utiliser sa montre comme moyen de paiement grâce au NFC. Attention cependant, toutes les banques ne sont pas compatibles en France, loin de là. On pourra mentionner BNP Paribas, Boursorama, le Crédit Mutuel, Fortnueo ou Revolut. Nulle trace de N26, LCL, Crédit Agricole, Banque Postale ou Société Générale parmi les banques éligibles.

L’application Garmin Control

On l’a vu, il faut déjà installer une application sur son smartphone pour installer des applications sur sa montre. Mais en plus de Garmin Connect IQ, une seconde application est nécessaire pour connecter la montre à votre smartphone : Garmin Connect.

Comme la plupart des applications compagnon de montres et de bracelets connectés, c’est là que vous pourrez retrouver l’accès à toutes vos données de santé. Mais c’est là aussi que vous pourrez paramétrer davantage la Garmin Venu 2. Ainsi, l’application Garmin Connect va vous permettre de configurer Garmin Pay ou votre application de musique par défaut, gérer les applications et activités favorites, modifier le cadran de votre montre ou gérer quelles applications peuvent vous notifier sur la montre en faisant vibrer votre poignet.

Dans l’ensemble, l’application Garmin Connect est plutôt simple à appréhender avec des options claires. Dommage néanmoins que certains menus présentent des listes d’option à rallonge quand d’autres se contentent de deux entrées.

Garmin Venu 2Fonctionnalités de santé

Qui dit montre connectée Garmin dit avant tout montre taillée pour le sport, le suivi de santé et l’activité physique. La Garmin Venu 2 a beau être une montre relativement sobre dans son esthétique, elle n’échappe pas à la règle.

On va donc retrouver la plupart des mesures que l’on est en droit d’attendre d’une montre connectée sportive en 2021. Ainsi, la Garmin Venu 2 va comptabiliser votre nombre de pas parcourus dans la journée, mais également mesurer en continu votre fréquence cardiaque grâce à un cardiofréquencemètre. Par ailleurs, la montre est également dotée d’un capteur pour mesurer la saturation en oxygène dans le sang. Celui-ci peut être activé automatiquement tout au long de la journée, uniquement pendant la nuit ou à la demande, directement dans les paramètres de la montre. Un bon point puisque de nombreuses montres concurrentes ne permettent la mesure de la SpO2 que durant la nuit ou manuellement, à condition d’être parfaitement immobile.

Les capteurs de santé au dos de la Garmin Venu 2
Les capteurs de santé au dos de la Garmin Venu 2 // Source : Frandroid

C’est cependant véritablement lorsque vous utilisez le suivi d’entraînement que la Garmin Venu 2 prend tout son intérêt. En effet, pendant vos sessions, la montre va utiliser le GPS pour suivre votre parcours et donner une mesure précise de la distance parcourue. De quoi calculer avec efficacité votre allure, mais également les calories dépensées ou le rythme cardiaque à tel ou tel moment de votre parcours. Notons par ailleurs que la Garmin Venu 2 est dotée d’un mode de mesure automatique. Vous pouvez donc lancer un entraînement manuellement — pratique par exemple pour déclencher le GPS — mais si vous oubliez de le faire, la montre enregistrera tout de même une activité si elle le détecte.

Les exercices sur la Garmin Venu 2
Les exercices sur la Garmin Venu 2 // Source : Frandroid

Le suivi GPS de la montre est par ailleurs très efficace. C’est bien simple, j’ai été assez bluffé de sa qualité pour un GPS embarqué directement sur une montre. Je n’ai pas retrouvé les soucis souvent présents sur les montres connectées, à savoir le temps de fix supérieur à la minute ou le tracé particulièrement aléatoire. S’il faut bien patienter plusieurs dizaines de secondes avant d’être complètement localisé, on peut néanmoins lancer l’entraînement avant que le fix soit fait et la montre va s’adapter automatiquement.

Surtout, le tracé correspond efficacement à celui fait sur mon smartphone depuis Strava même s’il reste un peu moins précis. Les données des entraînements peuvent par ailleurs être automatiquement exportées depuis l’application Garmin vers Strava ou MyFitnessPal, mais aussi… Office 365. Pratique, si jamais vous souhaitez créer un événement sur votre calendrier Microsoft plutôt que directement vers Runkeeper ou Runtastic.

Outre le suivi détaillé des entraînements — qui n’a justement pas grand-chose à envier à celui de Strava — la montre de Garmin propose une fonction que l’on retrouve également chez Fitbit avec « Body Battery ». Concrètement, l’application est en mesure de connaître votre niveau de récupération après un entraînement en fonction de votre forme physique et de votre physiologie. Ainsi, si vous avez couru un marathon la veille, elle vous préconisera un jour de repos et des petites séances de récupération plutôt qu’une course de 10 km dès le lendemain. L’application va également vous indiquer quand vous pouvez courir pour un entraînement plus intense ou plus long une fois que vous avez récupéré.

Dans la même veine, en fonction de vos performances, la Garmin Venu 2 est capable d’évaluer votre âge physique. Logiquement, plus l’âge est bas, plus vous êtes en forme, et c’est un vrai plaisir de se voir rajeunir jour après jour, entraînement après entraînement.

Parmi les autres mesures proposées, la Garmin Venu 2 va également mesurer automatiquement votre sommeil et votre stress. Bon point pour Garmin, je me suis trouvé plutôt en phase avec les niveaux de stress mesurés. Contrairement à nombre de constructeurs concurrents, Garmin ne semble pas se contenter d’un simple algorithme visant à indiquer que, si l’on a fait du sport, on n’est pas stressé, mais à mesurer différents facteurs comme la fréquence cardiaque à différents moments de la journée pour calculer cet indice.

Bien évidemment, les données de santé comme les entraînements peuvent être retrouvées dans la frise directement sur la montre, mais également au sein de l’application Garmin sur votre smartphone.

Garmin Venu 2Autonomie

Du côté de l’autonomie, Garmin annonce jusqu’à 11 jours d’utilisation pour sa Venu 2 en « mode classique », 8 heures avec le GPS activé en diffusant de la musique, 22 heures uniquement avec le GPS, sans musique et 12 jours en mode économie d’énergie. Comme toujours, c’est donc le suivi GPS de la montre qui va consommer le plus d’énergie.

Les résultats de mon test s’approchent grandement de ceux annoncés par Garmin. Ainsi, avec l’écran always-on désactivé et le mode ne pas déranger la nuit, j’ai pu utiliser la Garmin Venu 2 pendant 9 jours avant qu’elle ne tombe à court de batterie. Sur cette période, j’ai eu l’occasion d’aller courir quatre fois avec le GPS activé pendant des sessions allant de 40 minutes à 60 minutes. On a donc bien affaire, dans ces conditions, à une montre à l’autonomie généreuse.

Cependant, ce constat s’affaisse dès que l’on cherche à activer l’écran always on. Avec ce mode, l’autonomie de la Garmin Venu 2 s’effondre et tient tout juste un peu plus de trois jours, soit 80 heures, avec une seule course de 40 minutes durant laquelle le GPS était activé. Attention donc, le fait de garder l’écran allumé en permanence peut donc diviser l’autonomie de la montre par deux ou trois.

La prise pour recharge la Garmin Venu 2
La prise pour recharge la Garmin Venu 2 // Source : Frandroid

Pour recharger la Garmin Venu 2, le constructeur fournit un câble spécial. Il dispose d’une prise USB-A d’un côté et d’une connectique propriétaire de l’autre. Contrairement à la plupart des montres connectées du marché, il ne s’agit pas d’une charge magnétique, mais il faudra bel et bien branche cette prise dans la montre, au dos. Notons par ailleurs que Garmin ne propose pas de bloc secteur pour la recharge et qu’il vous faudra donc passer par le chargeur de votre smartphone ou pas une prise USB sur votre ordinateur.

En partant d’une batterie complètement déchargée, la Garmin Venu 2 peut récupérer 99 % de batterie en une heure. Le dernier point est cependant bien plus long à récupérer, puisqu’il faudra patienter environ 20 minutes de plus, pour une charge complète en 1h20. Une durée assez classique pour une montre connectée en 2021.

Garmin Venu 2Appel et communication

La Garmin Venu 2 est compatible à la fois Bluetooth et Wi-Fi. Si le Bluetooth va vous permettre de connecter la montre au smartphone, le Wi-Fi est surtout là pour le transfert de musique ou l’installation plus rapide des applications tierces directement sur la toquante.

Comme on l’a vu, le montre de Garmin est également dotée d’un GPS permettant de vous localiser pendant vos exercices et d’assurer ainsi un suivi de votre tracé géolocalisé. La géolocalisation peut par ailleurs se faire via les satellites GPS américains, mais également via les satellites européens Galileo ou les satellites russes Glonass. Le fix se veut plutôt rapide, généralement en moins d’une minute et s’avère surtout particulièrement précis, comme on l’a vu dans la partie liée aux fonctionnalités de santé.

Si la Garmin Venu 2 est dotée d’une puce NFC utilisée pour le paiement via Garmin Pay, elle ne propose cependant pas de puce eSIM. Cela signifie concrètement qu’elle n’est pas autonome et que vous ne pourrez donc pas l’utiliser pour passer des appels. Une lacune plutôt logique en l’absence de haut-parleur et de micro, même si la connectivité Bluetooth via des écouteurs aurait pu permettre cet usage.

Garmin Venu 2Prix et date de sortie

La Garmin Venu 2 a été lancée en avril 2021 au prix de 399,99 euros. On peut désormais la trouver à moins de 350 euros. Il existe également un modèle plus petit, la Garmin Venu 2S, avec un boîtier de 40 mm, un écran de 1,1 pouce, une autonomie de 10 jours et un bracelet 18 mm. Celle-ci a été lancée à 399,99 euros et est désormais disponible à moins de 300 euros.

Note finale du test
Bon
7 /10
La Garmin Venu 2 réussit son pari en proposant une montre vraiment complète sur le plan de la santé et du suivi sportif tout en arborant un design assez discret. On apprécie tout particulièrement le suivi des exercices, particulièrement efficace et avec un suivi de la géolocalisation à la fois précis et rapide. L'estimation de l'âge physique ainsi que l'estimation de la récupération nécessaire après chaque activité est par ailleurs un vrai plus.

Le design de la Venu 2 est par ailleurs particulièrement discret. Je n'ai jamais eu la sensation de porter une montre orientée vers un usage sportif alors que c'est nettement le cas. Dommage cependant que les finitions ne soient pas aussi soignées que chez les principaux concurrents au même prix.

Il en va de même pour l'interface logicielle, loin d'être évidente à appréhender, même après plusieurs semaines d'utilisation. Certes, il s'agit d'une montre connectée sportive, mais quitte à installer des applications tierces, il aurait été plus sympa de proposer un accès plus rapide. On finit très rapidement par se perdre dans les différents menus, paramètres et gestes proposés.

Dans l'ensemble, si la Garmin Venu 2 est particulièrement adaptée à un usage sportif, elle ne parvient cependant pas à nous convaincre face aux montres connectées plus classiques. Surtout que son prix de 350 euros peut être jugé particulièrement élevé par rapport aux fonctions proposées en dehors du sport.

Points positifs de la Garmin Venu 2

  • Les mesures de santé

  • L'application Garmin Connect

  • L'autonomie de la montre

  • Les applications tierces

  • Le design tout en sobriété

  • La précision du suivi GPS

Points négatifs de la Garmin Venu 2

  • L'interface logicielle complexe à appréhender

  • Les finitions moyennes sur la montre

  • Le prix très élevé

  • Les trop nombreux paramètres

Les derniers articles