Wear OS 3 : toutes les fonctionnalités et montres connectées compatibles

 

Google a annoncé une toute nouvelle version de son système pour montres connectées, Wear OS. Baptisé Wear OS 3, il va peu à peu arriver sur le marché, mais pour quelles montres et avec quelles fonctions ? On fait le point.

La Samsung Galaxy Watch 4 Classic sous Wear OS 3

La Samsung Galaxy Watch 4 Classic sous Wear OS 3 // Source : Frandroid

Au printemps dernier, Google annonçait une nouveauté de taille pour Wear OS, son système d’exploitation pour montres connectées. Issu d’une fusion avec Tizen, l’OS concurrent de Samsung, Wear OS 3 débarque peu à peu sur le marché.

Mais quelles sont les montres connectées compatibles, les fonctionnalités intégrées et les nouveautés prévues pour cette nouvelle mouture de Wear OS ? C’est ce qu’on va voir dans ce dossier complet.

Les montres connectées compatibles avec Wear OS 3

Si Google a annoncé la refonte de Wear OS le 18 mai 2021, peu de modèles profitent pour l’heure de ce nouveau logiciel issu de la fusion avec Tizen. À vrai dire, seules deux montres sont d’ores et déjà compatibles, mais d’autres modèles sont déjà prévus, que ce soit grâce à la mise à jour de montres déjà sur le marché ou avec la sortie de nouvelles smartwatches.

Les montres déjà sous Wear OS 3

Pour l’heure, seules quelques montres sont déjà équipées de Wear OS 3. Il s’agit des derniers modèles de Samsung :

Chacune d’entre elles est déclinée en deux formats (40 ou 44 mm pour la Galaxy Watch 4, 42 ou 46 mm pour la Galaxy Watch 4 Classic) et en deux connectivités (Bluetooth ou Bluetooth + 4G).

Les montres qui seront mises à jour sous Wear OS 3

Les deux montres de Samsung ne sont cependant pas les seules à profiter de Wear OS 3 dans un futur proche. Si la firme coréenne est le seul constructeur à avoir lancé des montres déjà équipées du dernier système de Google, d’autres toquantes seront mises à jour. C’est le cas des dernières montres de Fossil et de Mobvoi :

Il s’agit là de montres connectées profitant de la dernière version de la puce pour montre de Qualcomm, le Snapdragon Wear 4100 — ou 4100+ dans le cas de la montre Fossil. On imagine donc aisément que les montres dotées d’une puce moins performante ne pourront profiter de cette nouvelle version de Wear OS.

La montre TicWatch Pro 3 de Mobvoi va être mise à jour vers Wear OS 3

La montre TicWatch Pro 3 de Mobvoi va être mise à jour vers Wear OS 3 // Source : Frandroid

Comme à son habitude, Fossil propose également de multiples versions de sa Gen. 6 pour les différentes marques avec lesquelles le constructeur travaille. On devrait donc avoir droit à Wear OS 3 sur les montres Michael Kors, Puma, Skagen, Emporio Armani ou Diesel.

Les futures montres attendues sous Wear OS 3

Outre Fossil, Ticwatch et Samsung, d’autres constructeurs devraient lancer dans un avenir proche des montres sous Wear OS 3. On pense notamment à Oppo dont la première montre connectée, l’Oppo Watch, était basée sur Wear OS 2 — alors que sa Watch 2 est dotée de RTOS en Chine — mais également à Fitbit. Le constructeur américain, racheté en 2021 par Google, a déjà confirmé, lors de la présentation du Fitbit Charge 5, qu’il travaillait sur une montre Wear OS 3 en lieu et place de son propre système, Fitbit OS.

Rendu 3D de la Google Pixel Watch

Rendu 3D de la Google Pixel Watch // Source : John Prosser et Rendersbyian

Enfin, des rumeurs insistantes font état d’une montre « Pixel Watch » qui serait actuellement à l’étude chez Google. On ignore cependant s’il s’agira d’une montre Fitbit ou d’un appareil conçu directement par les équipes de Google.

Les nouvelles fonctionnalités de Wear OS 3

Google n’a pas été bavard quant aux nouveautés prévues pour Wear OS 3. Lors de la conférence Google I/O, la firme a dévoilé quelques nouveautés essentiellement itératives comme une meilleure gestion de l’autonomie ou de meilleures performances. Néanmoins, il aura fallu attendre la sortie des premiers modèles pour découvrir vraiment de quoi Wear OS 3 était capable.

Les nouveautés présentées dans ce dossier sont donc essentiellement celles liées aux Samsung Galaxy Watch 4 Classic et Galaxy Watch 4, mais il se peut qu’elles soient interprétées différemment par les différents constructeurs à l’avenir, comme dans le cas des gestes ou de l’interface logicielle.

Des meilleures performances et une plus longue autonomie

Lors de la conférence Google I/O, le 18 mai 2021, Google présentait son partenariat avec Samsung comme visant à proposer « une plateforme unifiée concentrée sur des performances plus rapides, une plus longue autonomie et une communauté de développeurs florissante ».

Google indique que Wear OS 3 permet de lancer les applications 30 % plus rapidement

Google indique que Wear OS 3 permet de lancer les applications 30 % plus rapidement // Source : Google

Concrètement, la nouvelle version de Wear OS permet de lancer les applications 30 % plus rapidement, à processeur identique, que Wear OS 2. Les animations sont également plus fluides pour passer d’un écran à l’autre. Du côté de la batterie, bien que la puissance du processeur, la taille de l’écran et la capacité de la batterie ont évidemment un rôle à jouer, Wear OS 3 peut désormais utiliser les cœurs basse consommation du processeur pour certaines mesures comme le rythme cardiaque ou le nombre de pas. Dès lors, ces tâches ne sont plus aussi énergivores que sur les précédentes versions du système.

Les tuiles d’applications tierces

Avec Wear OS — qui succédait alors à Android Wear — Google a ajouté une nouvelle fonction depuis reprise par la plupart des montres du marché : les tuiles. Il s’agit d’écrans que l’on peut retrouver en glissant vers la gauche ou la droite depuis le cadran principal pour retrouver certaines informations provenant de différentes applications.

Néanmoins, ces tuiles étaient encore particulièrement limitées dans leur usage. En effet, si on pouvait retrouver les données météo, celles de Google Fit ou les widgets des applications préinstallées par le constructeur, impossible pour l’utilisateur d’ajouter des tuiles provenant d’applications tierces. C’est désormais possible avec Wear OS 3.

Les tuiles d'applications sur la Samsung Galaxy Watch 4 Classic

Les tuiles d’applications sur la Samsung Galaxy Watch 4 Classic // Source : Frandroid

La nouvelle version de l’OS pour smartwatches permet en effet aux développeurs tiers de concevoir leurs propres tuiles grâce à l’ouverture de l’API Tiles. Les utilisateurs peuvent donc installer une application sur le Google Play Store directement sur leur montre, puis afficher la tuile de l’application correspondante à droite de l’écran d’accueil s’ils le souhaitent.

Une meilleure gestion des raccourcis

Toujours lors de la présentation de la nouvelle version de Wear OS à la Google I/O, la firme a rapidement évoqué une nouvelle gestion des raccourcis. Concrètement, les utilisateurs vont pouvoir utiliser les différents boutons physiques de leur montre pour lancer leur application favorite. Dans l’exemple montré par Google, un double appui sur l’une des deux touches de la montre permettra de revenir à l’application ouverte précédemment, comme c’est déjà le cas avec le double appui sur le bouton multitâche sur les smartphones.

Sur la Galaxy Watch 4, Samsung a également permis une personnalisation par l’utilisateur des deux boutons. On peut ainsi choisir de lancer une application en particulier avec un double appui sur le bouton du haut. Cette fonction devrait être proposée sur l’ensemble des montres sous Wear OS 3 du marché.

Interface personnalisable par les constructeurs

Alors que les utilisateurs de smartphones Android sont habitués à avoir différentes propositions d’interface logicielle en fonction de la marque de leur téléphone, ce n’était pas encore le cas jusqu’à présent sur Wear OS.

Il semble que ce soit là l’une des principales nouveautés apportées par Wear OS 3, du moins du côté de Samsung. Sur ses Galaxy Watch 4 et Watch 4 Classic, la firme coréenne a proposé une interface personnalisée, bien distincte de celle présente sur les précédentes montres Wear OS, et qui s’inspire très nettement de ce qu’on trouve sur ses propres smartphones. Logiquement baptisée One UI Watch, l’interface reprend les mêmes menus que sur les smartphones Galaxy.

L'interface One UI Watch sur la Samsung Galaxy Watch 4 Classic

L’interface One UI Watch sur la Samsung Galaxy Watch 4 Classic // Source : Frandroid

Pour l’heure, on ignore si cette possibilité pour les constructeurs de proposer leur propre interface logicielle sera exclusive à Samsung — en tant que partenaire privilégié de Google — ou si d’autres fabricants y auront droit. On imagine dans tous les cas que certaines marques, qui n’ont pas particulièrement d’interface constructeur à mettre en avant comme Fossil ou TicWatch, adopteront l’interface basique du système tandis que d’autres — comme Samsung ou Oppo — pourraient personnaliser l’expérience logicielle.

Plus besoin de l’application Wear OS

Dans le même ordre d’idée, il ne semble plus que l’application Wear OS sur smartphone soit essentielle pour connecter sa montre à son téléphone.

Dans le cas des nouvelles Galaxy Watch 4, l’application Wear OS de Google — qui servait jusqu’à présent à paramétrer et configurer la montre depuis son smartphone — n’est à aucun moment nécessaire. Le constructeur demande en effet aux utilisateurs d’installer sa propre application, Galaxy Wearables.

Dans les faits, même si Google n’a pas encore confirmé cette donnée, il semble que les constructeurs puissent utiliser leur propre application d’appairage, sans avoir besoin de passer par celle de Google. Là encore, on ignore encore comment les différents constructeurs vont se positionner. Si Ticwatch et Fossil profitaient déjà de leurs propres applications, les constructeurs pourraient désormais choisir de ne passer plus que par elles, sans que les utilisateurs aient besoin d’installer Wear OS sur leur téléphone.

Des gestes personnalisés par les constructeurs

La sortie de la Samsung Galaxy Watch 4 a permis de découvrir une petite nouveauté au niveau des différents gestes sur Wear OS 3, du moins chez Samsung. Alors que le système de Google exigeait jusqu’à présent la pression sur un bouton pour ouvrir la liste des applications tandis qu’un glissement du cadran du bas vers le haut ouvrait les notifications, Samsung a pris une voie différente.

La Samsung Galaxy Watch 4 permet d'ouvrir la liste des applications par un glissement vers le haut

La Samsung Galaxy Watch 4 permet d’ouvrir la liste des applications par un glissement vers le haut // Source : Frandroid

Sur la Galaxy Watch 4, la liste des applications installées est accessible en glissant son doigt de bas en haut, comme pour retrouver le lanceur d’applications sur Android. Les boutons ne servent quant à eux qu’à revenir sur le cadran d’accueil ou de revenir à l’application précédente.

Pour l’heure, on ignore encore une fois si cette navigation particulière sera exclusive à Samsung ou si les différents constructeurs adopteront des gestes différents les uns des autres. Toujours est-il qu’il semble qu’en plus d’un design personnalisé pour l’interface logicielle, Wear OS 3 permette également davantage de possibilités de personnalisation des gestes pour les constructeurs.

Date de sortie de Wear OS 3

Comme on l’a vu, Wear OS 3 arrivera non seulement avec les prochaines montres du marché, mais également grâce à des mises à jour sur une poignée de montres déjà commercialisées.

Pour l’heure, seules les Galaxy Watch 4 et Watch 4 Classic profitent déjà de cette nouvelle version de Wear OS. Néanmoins, Mobvoi prévoit une mise à jour de ses TicWatch Pro 3 et Ticwatch E3 dans le courant du second semestre 2022. Du côté de Fossil, la mise à jour de la Fossil Gen. 6 vers Wear OS 3 est quant à elle prévue pour l’an prochain, sans plus de précision.

Les derniers articles