Test de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro : une montre efficace et autonome aux fortes prétentions sportives

⌚⌚⌚

Samsung Galaxy Watch 5 Pro
Très bon
8 /10

Note de la rédaction

Points positifs de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro
  • Écran Oled de qualité
  • Autonomie de plus de deux jours
  • Nombreuses applications compatibles
  • Navigation simple et intuitive
  • Nombreuses mesures de santé
Points négatifs de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro
  • Suivi GPS trop capricieux
  • Problème de suivi des pics de fréquence cardiaque
  • ECG et tensiomètre uniquement pour les smartphones Samsung
  • Format plutôt épais
 

Samsung se lance tête la première dans le domaine des montres orientées vers le sport, la randonnée et l'autonomie avec sa Galaxy Watch 5 Pro. Voici son test complet.

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro
La Samsung Galaxy Watch 5 Pro // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Comme tous les ans, Samsung a renouvelé sa gamme de montres connectées durant l’été 2022. Le constructeur coréen a vu les choses en grand avec deux modèles au design « Active », la Samsung Galaxy Watch 5 et, surtout, la Samsung Galaxy Watch 5 Pro. C’est ce second modèle, avec sa batterie plus autonome, ses capacités renforcées pour le suivi d’activité et son look plus original que nous avons testé. Voici notre verdict après deux semaines de test.

Samsung Galaxy Watch 5 ProLe test en vidéo

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

Samsung Galaxy Watch 5 ProFiche technique

Modèle Samsung Galaxy Watch 5 Pro
Technologie OLED
Protection de l'écran Cristal de Saphir
Format écran Circulaire
Mémoire interne 16 Go
Mémoire vive (RAM) 1.5 Go
Wi-Fi Wi-Fi 4 (n)
Poids 28.7 grammes
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Oui
Indice de protection IP68
Prix 469 €
Fiche produit

La montre de ce test nous a été fournie par Samsung.

Samsung Galaxy Watch 5 ProDesign

Pour sa fournée 2022, Samsung a dévoilé deux nouveaux modèles de montres connectées : la Samsung Galaxy Watch 5 — que nous testerons ultérieurement — et la Samsung Galaxy Watch 5 Pro. Si le premier modèle semble clairement profiter de l’héritage de la Galaxy Watch 4 sortie l’an dernier, la Galaxy Watch 5 Pro s’avère un peu plus originale, et donc plus intéressante.

De prime abord, on a bel et bien droit à une descendante de la Galaxy Watch 4 de base, sans la lunette rotative de la Galaxy Watch 4 Classic. Cela se repère d’emblée avec la forme du bracelet en silicone, qui vient épouser naturellement les cornes de la montre de sorte à ne faire plus qu’un, avec un bracelet dans le prolongement direct du boîtier. Une impression de fluidité renforcée par le fait que les cornes elles-mêmes s’intègrent parfaitement dans le reste du boîtier.

Les boutons de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro
Les boutons de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

La Galaxy Watch 5 Pro arbore par ailleurs deux boutons présents sur le côté droit du boîtier. La touche du haut, cerclée de rouge, et une touche plus basse, toute noire, du même coloris que la montre que nous avons testée.

Jusque là, rien de nouveau. Jusqu’à ce qu’on aborde le boîtier en lui-même. D’apparence, c’est surtout sur ce boîtier, et notamment sur les bordures autour de l’écran, que Samsung a le plus changé sa formule. Alors que les autres montres de la firme proposent un écran légèrement incurvé sur les côtés, qui se prolonge jusqu’aux bordures du boîtier, il n’en est rien ici. La Samsung Galaxy Watch 5 Pro et dotée de bordures concaves, en hauteur, qui viennent rappeler la lunette autour de la Galaxy Watch 4 Classic sans toutefois profiter de ses fonctionnalités ni de son design.

En fait, à y regarder de plus près, la Samsung Galaxy Watch 5 Pro propose le même écran que la Galaxy Watch 5 de 44 mm, avec une dalle de 1,4 pouce de diamètre. Pourtant, la Galaxy Watch 5 Pro est largement plus imposante, avec des dimensions annoncées par le constructeur de 45,4 x 45,4 x 10,5 mm contre 43,3 x 44,4 x 9,8 mm pour la Watch 5. Notons cependant que les dimensions sont sous-estimées par le constructeur et qu’elles ne prennent pas en compte le capteur biométrique. On a, en fait, une épaisseur de 15,2 mm.

Reste que c’est ce plus grand format — pour un écran de taille similaire — qui va permettre à la Galaxy Watch d’embarquer une plus grande batterie et une autonomie conséquente, comme on le verra plus tard dans ce test. Surtout, les bordures de la montre se font rapidement oublier une fois celle-ci au poignet. L’écran est particulièrement bien intégré et la forme concave de la « lunette » permet de sentir une bonne continuité entre l’écran et la bordure.

Concernant le bracelet en lui-même, s’il est parfaitement intégré à la forme des cornes de la montre, il s’agit cependant d’un bracelet au format standard, avec une largeur de 20 mm et un système d’accroche par pompe rapide. Si le modèle en silicone fourni par Samsung ne vous plait pas, vous aurez donc tout le loisir de choisir un bracelet tiers chez un horloger, un bijoutier ou n’importe quel site de vente en ligne.

Notons par ailleurs que le bracelet fourni par Samsung dans le cadre de notre test, avec fermoir magnétique, peut être compliqué à configurer la première fois, mais qu’il s’avère finalement extrêmement pratique pour serrer suffisamment le poignet afin d’obtenir des données de fréquence cardiaque suffisamment fiables. Le constructeur coréen propose également des modèles plus classiques, en silicone avec boucle ardillon, perforés ou non, et même avec un revêtement en cuir bleu, noir, camel ou moutarde.

Samsung Galaxy Watch 5 ProÉcran

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro est dotée d’un écran rond de 1,4 pouce de diamètre avec une définition de 450 x 450 pixels. Il s’agit du même écran que sur la Galaxy Watch 4 44 mm, avec une densité de 321 pixels par pouce. Si cette résolution n’atteint pas celle que l’on rencontre généralement sur des écrans de smartphones haut de gamme, elle est cependant suffisante pour consulter sa montre sans gêne à une distance de 30 à 40 cm des yeux.

Notons par ailleurs qu’il s’agit ici d’un écran Amoled, proposant donc un taux de contraste infini, avec 16 millions de couleurs. On est donc loin de l’affichage MIP transflectif que l’on peut retrouver sur certaines montres connectées sportives chez Garmin ou Polar.

L'écran de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro
L’écran de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro est par ailleurs équipée d’un capteur de luminosité plutôt efficace. Celui-ci va permettre d’ajuster automatiquement la luminosité de l’écran en fonction de votre environnement. Il reste cependant possible d’opter pour une luminosité manuelle. Globalement, la luminosité de la montre m’a paru largement suffisante pour un usage, y compris en extérieur en plein jour. J’ai pu courir avec la montre et consulter confortablement les différentes données de ma course — fréquence cardiaque, allure ou cadence — sans avoir à la rapprocher des yeux ou à la couvrir pour empêcher les reflets du ciel bleu ou du soleil.

En pleine nuit, la montre est également efficace pour ne pas vous éblouir avec une luminosité trop élevée. Surtout, elle embarque deux fonctions intéressantes pour cet usage. La première, le mode « ne pas déranger » peut être programmé automatiquement sur une plage horaire et va vous permettre de désactiver l’allumage automatique de la montre lorsque vous tournez le poignet ainsi que les notifications. La seconde, le mode « cinéma », va désactiver l’écran always-on, le lever de poignet et les notifications pour une durée de une à quatre heures.

Le mode always-on de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro
Le mode always-on de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro profite par ailleurs d’un mode d’écran always-on qui va se baser sur l’esthétique de votre cadran actuel. Il va alors afficher les mêmes aiguilles, mais dans une teinte monochrome et avec une luminosité réduite. Un bon point si l’on n’aime pas avoir un simple rond noir accroché au poignet, mais une montre aux allures de montre en toutes circonstances.

Du côté des cadrans, la Galaxy Watch 5 Pro propose 37 cadrans particulièrement variés, dont un cadran exclusif — indisponible sur la Galaxy Watch 5 de base. Nombre d’entre eux sont par ailleurs personnalisables avec modification des couleurs ou des complications pour afficher le nombre de pas ou intégrer des raccourcis vers vos séances d’entraînement de prédilection. Surtout, la montre étant équipée du système Wear OS 3, nombre de cadrans sont également proposés au téléchargement — gratuit ou payant — sur la boutique de Google, le Play Store.

Samsung Galaxy Watch 5 ProUsage et application

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro embarque la toute dernière version du logiciel de Google, à savoir Wear OS 3.5 et la version 4.5 de l’interface graphique One UI Watch. On retrouve donc une interface très proche de celle qu’on avait déjà sur les Galaxy Watch 4 et Watch 4 Classic de l’an dernier et une navigation qui s’avère particulièrement intuitive. Écran tactile oblige, il vous faudra donc utiliser l’écran de la montre pour vous balader dans les différents menus. Voici ce à quoi cela ressemble depuis le cadran d’accueil :

  • Glissement vers le bas : accès aux paramètres rapides ;
  • glissement vers le haut : ouverture de la grille des applications installées ;
  • glissement vers la droite : affichage de la liste des notifications ;
  • glissement vers la gauche : défilement des différentes cartes des applications installées.

Comme depuis plusieurs années sur Wear OS, on a donc droit à un système de carte dans lequel on va pouvoir naviguer facilement pour découvrir certaines informations d’un coup d’œil sans toutefois avoir à se rendre dans telle ou telle application. On va par exemple retrouver une carte Samsung Health avec un résumé du nombre de minutes actives, du nombre de pas et des calories dépensées. On a également un écran pour lancer rapidement un entraînement, un écran pour avoir la météo en détail ou un écran pour la fréquence cardiaque.

Notons que, désormais, des applications tierces peuvent également vous proposer leurs propres cartes. Pratique par exemple si vous utilisez Strava plutôt que Samsung Health pour vos entraînements et que vous comptez installer une carte Strava sur la montre. Néanmoins, ces cartes dépendent de si les développeurs de l’application en question ont pris le temps de les développer.

Bien évidemment, Wear OS oblige, vous pouvez également télécharger d’autres applications pour votre montre connectée, en plus de celles préinstallées par Samsung. On l’a vu, c’est le cas de Strava, mais également de YouTube Music, de Citymapper, de Google Fit, de Spotify ou de Shazam. S’il y a bien un domaine dans lequel Wear OS surpasse encore les montres sous RTOS de Xiaomi, OnePlus ou Amazfit, ou les montres HarmonyOS de Huawei, c’est bien sur le nombre d’applications tierces compatibles.

Pour naviguer entre les différentes cartes comme dans les menus, Samsung a par ailleurs repris son système de lunette virtuelle. Au lieu d’une véritable lunette rotative comme sur la Galaxy Watch 4 Classic, un glissement du doigt dans le sens des aiguilles d’une montre autour du cadran — ou dans le sens inverse — vous permettra de naviguer plus rapidement d’un menu à un autre. Le tout est plutôt fluide — même si l’interface peut être capricieuse dans les premières secondes — grâce au processeur Exynos W920 doté de deux cœurs cadencés à 1,18 GHz. La montre est par ailleurs dotée de 1,5 Go de RAM et de 16 Go de stockage, dont 7,5 Go disponibles pour télécharger de la musique ou des applications tierces. La Samsung Galaxy Watch 5 Pro est également compatible avec le paiement sans contact grâce au NFC, que ce soit via Samsung Pay ou Google Pay — devenu Google Wallet.

On peut naviguer dans l'interface de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro en glissant le doigt autour de l'écran
On peut naviguer dans l’interface de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro en glissant le doigt autour de l’écran // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

On l’a vu, la montre de Samsung est également dotée de deux boutons sur le côté droit. Celui du haut va vous permettre, d’un simple appui, de revenir à la page d’accueil, mais propose d’autres fonctions :

  • Appui court : retour à la page d’accueil.
  • Appui long : Samsung Bixby (ou Google Assistant ou Menu éteindre).
  • Double appui : accéder à la dernière appli (ou à une application en particulier).

Il en va de même pour le bouton du bas. Par défaut, il permet de revenir en arrière — une action également prise en charge par le glissement vers la droite — mais peut également être paramétré pour lancer le multitâche et voir la liste des applications ouvertes le plus récemment.

Dans l’ensemble, on a donc bel et bien droit à une interface à la fois complète, largement personnalisable et qui vous permet de retrouver facilement vos petits. On apprécie également la gestion simple des notifications avec un affichage par liste et la possibilité d’y répondre aussi bien avec un clavier virtuel qu’avec des emojis, des lettres dessinées ou la reconnaissance vocale.

L’application Galaxy Wearable

Pour profiter de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro, il vous faudra la connecter à votre smartphone. Et comme toujours avec Samsung, c’est loin d’être aussi fluide qu’on pourrait l’espérer. Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

La première application à installer est Galaxy Wearable. Il s’agit de l’application générique de Samsung utilisée pour connecter tous les écouteurs, casques, bracelets et montres de la marque. Seulement, pour la faire fonctionner avec la montre, il vous faudra télécharger une seconde application : Galaxy Watch5 Plugin. C’est elle qui va gérer les fonctionnalités spécifiquement dédiées à la montre de Samsung. Enfin, Samsung propose une troisième application, Samsung Health, qui va davantage se baser sur les fonctions de santé et d’entraînement.

Comme c’était déjà le cas l’an dernier, il n’est donc plus nécessaire de passer par l’application Wear OS. Désormais, tous les constructeurs de montres Wear OS doivent développer leur propre application dédiée et, dans le cas de Samsung, il s’agit donc de Galaxy Wearable.

On reviendra sur Samsung Health plus tard, mais Galaxy Wearables vous permet, de son côté, de contrôler les différents paramètres de la montre sans avoir à trop fouiller sur son petit écran. Vous pourrez par exemple configurer les cadrans, modifier l’ordre de la liste des applications installées, modifier les cartes, et sélectionner les paramètres rapides à intégrer au volet des raccourcis.

C’est là également que vous pourrez gérer les notifications transférées de votre smartphone vers la montre, modifier les vibrations, gérer la luminosité de l’écran ou son mode always-on, ou transférer des morceaux de musique pour pouvoir les écouters a posteriori directement avec des écouteurs sans fil depuis votre montre, sans vous embarrasser de votre smartphone durant vos sessions d’entraînement.

Samsung Galaxy Watch 5 ProFonctionnalités de santé

Plus encore que la Galaxy Watch 5, la Galaxy Watch 5 Pro se démarque par ses fonctionnalités liées à la santé et à l’activité physique. Comme on le verra plus tard, elle embarque ainsi quelques fonctionnalités supplémentaires par rapport à se petite sœur. Du côté des mesures en elles-mêmes, en revanche, on va retrouver les mêmes capteurs sur les deux modèles.

L'écran d'entraînement de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro
L’écran d’entraînement de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

La Galaxy Watch 5 Pro est ainsi dotée d’un accéléromètre et d’un gyroscope, pour compter le nombre de pas, d’un baromètre pour évaluer l’altitude, d’un capteur géomagnétique pour la boussole, d’un capteur d’analyse de l’impédance bioélectrique, pour le taux de masse grasse, d’un électrocardiogramme et d’un tensiomètre, ainsi, bien évidemment, qu’un cardiofréquencemètre.

Ensemble, ces différentes mesures sont donc à même non seulement de mesurer votre nombre de pas et votre fréquence cardiaque, mais également de vous orienter, d’afficher votre taux de masse grasse, de réaliser un électrocardiogramme, de mesurer votre tension ou de mesurer votre saturation en oxygène dans le sang.

Le cardiofréquencemètre de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro
Le cardiofréquencemètre de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

Du côté des exercices sportifs, la Galaxy Watch 5 Pro vous permet par défaut de vous entraîner sur près d’une centaine d’activités sportives, de la course à pied au ski en passant par le vélo en extérieur, le roller ou le hula hoop. La Galaxy Watch 5 Pro va également vous permettre de passer par une autre application pour vos sessions d’entraînement, comme Strava, simplement en la téléchargeant. Il est également possible non seulement d’exporter vos sessions au format GPX depuis l’application Samsung Health, mais également d’importer vos tracés GPX pour suivre un itinéraire depuis la montre, comme on le verra plus tard.

Précision du GPS de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro

Concernant le suivi GPS, la Samsung Galaxy Watch 5 Pro est compatible avec quatre systèmes satellitaires : GPS, Glonass, Beidou et Galileo. Cependant, il s’agit d’un suivi monobande et non pas multibande comme on peut l’avoir sur certaines montres de sport, voire sur les montres connectées de Huawei par exemple.

Pour évaluer la fiabilité du suivi GPS de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro, j’ai couru avec la montre sur six sessions de course à pied. J’ai par ailleurs utilisé le Vivo X80 Pro avec l’application Strava pour enregistrer le même parcours. De quoi me permettre d’évaluer la différence de suivi entre le GPS du smartphone — plus précis grâce aux antennes plus larges — et celui de la montre de Samsung.

CoursesGPS smartphoneSamsung Galaxy Watch 5 ProÉcart
Course 18,31 km8,88 km+6,86 %
Course 213,96 km14,25 km+2,08 %
Course 36,35 km6,43 km+1,26 %
Course 46,39 km6,54 km+2,35 %
Course 514,87 km14,84 km-0,2 %
Total49,88 km50,94 km+2,13 %

Globalement — et en particulier sur les premières courses — on constate que la Samsung Galaxy Watch 5 Pro a tendance à surestimer la distance parcourue. Il faut dire que, lorsqu’on regarde le tracé proposé par la montre, on constate que celle-ci s’emmêle un peu les pinceaux. C’est particulièrement le cas sur les premiers mètres d’entraînement. On conseillera donc de passer dans les paramètres avant de lancer une session afin de s’assurer que le fix GPS soit fait avant qu’on se mette à courir.

Test de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro : une montre efficace et autonome aux fortes prétentions sportives
Test de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro : une montre efficace et autonome aux fortes prétentions sportives

Sur la dernière session cependant, c’est un autre souci qui apparaît : la Samsung Galaxy Watch 5 Pro a cette fois tendance à sous-estimer la distance parcourue. En se penchant sur le tracé GPX — qu’il est possible d’extraire depuis l’application Samsung Health — on constate un souci récurent des montres connectées : l’appareil manque en effet de précision et a tendance à raccourcir l’itinéraire en coupant les angles.

Test de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro : une montre efficace et autonome aux fortes prétentions sportives
Test de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro : une montre efficace et autonome aux fortes prétentions sportives

Globalement, c’est donc quitte ou double pour le GPS de la montre. On vous conseillera dans tous les cas de patienter que le fix soit fait — en vous rendant dans les paramètres de votre entraînement — avant de lancer le suivi. Néanmoins, avec un écart moyen de +2,13 %, on est loin de la fiabilité d’une véritable montre sportive comme la Garmin Forerunner 255 et son écart de suivi de moins de 0,4 %.

Précision de la fréquence cardiaque de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro

Intégrer un cardiofréquencemètre dans sa montre, c’est bien. C’est encore mieux s’il est précis. Pour le vérifier, j’ai couru à plusieurs reprises avec la Samsung Galaxy Watch 5 Pro au poignet et ai comparé les mesures de fréquence cardiaque à celles d’une ceinture abdominale de référence, la Garmin HRM-Pro.

Pour une première session en sortie longue de 1 heure et 45 minutes, sans gros pic, on constate que la Samsung Galaxy Watch 5 Pro parvient, dans les grandes lignes, à mesurer correctement la fréquence cardiaque.

 Samsung Galaxy Watch 5 ProMesure de référenceÉcartÉcart après 10 min
FQ moyenne159 bpm158 bpm0,06 %0,04 %
FQ max174 bpm176 bpm

mesure 2 samsung galaxy watch 5 Pro

Notons cependant quelques variations sur la montre de Samsung, entre 40 et 60 minutes de course, qui ne semblaient pourtant pas présentes sur les mesures de la ceinture Garmin.

Sur une session de fractionné, j’ai pu mieux juger de la réactivité de la Galaxy Watch 5 Pro lors de fortes variations de fréquence cardiaque :

 Samsung Galaxy Watch 5 ProMesure de référenceÉcartÉcart après 10 min
FQ moyenne156 bpm157 bpm-0,54 %-0,36 %
FQ max183 bpm185 bpm
La mesure de la fréquence cardiaque de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro en fractionné
La mesure de la fréquence cardiaque de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro en fractionné // Source : Frandroid

Cette fois, la montre de Samsung s’avère exemplaire et a même souvent tendance à analyser les variations avant même la ceinture de Garmin. C’est suffisamment rare pour le signaler. Néanmoins, on notera quelques soucis de mesure au niveau des pics de fréquence cardiaque.

Dans l’ensemble cependant, la Galaxy Watch 5 Pro propose un cardiofréquencemètre efficace avec un écart moyen plutôt faible. C’est surtout pour mesurer votre fréquence cardiaque maximale que la montre va avoir un peu plus de mal, la Galaxy Watch 5 Pro ayant tendance à sous-estimer votre pic.

Des fonctions ECG et tensiomètre limitées aux smartphones Samsung

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro est également capable de mesurer votre tension et de réaliser un électrocardiogramme… à condition que vous ayez un smartphone Samsung. En effet, comme sur les Galaxy Watch 4 et Galaxy Watch 4 Pro, cette fonction nécessite l’installation de l’application Samsung Health Monitor disponible uniquement sur le Galaxy Store. Sans smartphone Samsung, impossible donc de tester ces fonctionnalités. Mon collègue Titouan, qui se chargera du test de la Samsung Galaxy Watch 5, vous en dira plus dans son propre test.

Sans passer par Samsung Health Monitor, la Galaxy Watch 5 Pro vous permet cependant de mesurer votre taux de masse grasse. Pour ce faire, la montre vous invite à poser deux doigts sur les boutons latéraux. Comme pour une balance connectée avec analyse d’impédance bioélectrique, un très léger courant électrique va alors faire le tour de votre buste, d’une main à l’autre, pour mesurer votre composition corporelle. Une fonction pratique si on ne dispose pas de balance dotée de cette fonction. Attention cependant, comme toujours avec ce type de données, le courant électrique va aller au plus court et c’est donc la composition corporelle de vos bras et de votre buste qui va être mesurée, sans compter vos jambes ou votre ventre.

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro propose également quelques fonctionnalités qui lui sont exclusives — et sont donc absentes du modèle de base. C’est le cas de l’import de fichier GPX et du retour au point de départ (qui permet de vous guider si vous vous êtes perdus). Néanmoins, ces deux fonctions sont particulièrement limitées, puisqu’elles ne sont proposées sur l’entraînement de « randonnée » ou de « vélo ». Impossible donc, en théorie, de les utiliser en course à pied en extérieur, en marche, en VTT ou en roller. Il vous faudra nécessairement lancer l’un de ces deux exercices pour en profiter. Notez que pour l’import de fichiers GPX, vous pouvez les réaliser sur n’importe quel site puis les importer sur votre smartphone en passant par l’application Samsung Health, historique, randonnée, paramètres, puis entrer données. On aurait apprécié que cette fonction soit un peu plus mise en avant, sans avoir à fouiller aux fins fonds de l’application.

Reste qu’une fois les données importées sur la montre, le suivi s’avère assez efficace même si, en l’absence de l’affichage d’un plan complet sur l’écran de la montre — et en raison du léger retard du positionnement de la montre — je me suis retrouvé à plusieurs reprises sur le mauvais sentier en plein bois de Vincennes.

Enfin, l’application Samsung Health vous propose bien quelques programmes d’entraînement, mais sans commune mesure avec ceux que peuvent intégrer des montres sportives dédiées. Pour la course à pied par exemple, les seuls programmes d’entraînement proposés sont « courir 10 km », « première tentative 10 km », « courir 5 km » et « premiers pas à 5 km », tous les quatre conçus par Samsung. Heureusement, le constructeur coréen propose également des entraînements fournis par Blesslife, Keep, 300Fit, Bodybuilding et Skimble et on peut espérer que davantage de programmes seront proposés à l’avenir.

Samsung Galaxy Watch 5 ProAutonomie

C’est bel et bien sur l’autonomie de la montre que la Galaxy Watch 5 Pro était attendue au tournant. Il faut bien admettre que, jusqu’à présent, les montres connectées sous Wear OS — ou sous Tizen OS jusqu’en 2020 — ont bien eu du mal à convaincre tant elles étaient limitées à une seule journée d’utilisation.

Pour permettre une autonomie plus importante sur sa Galaxy Watch 5 Pro, Samsung a cette fois intégré un accumulateur de 590 mAh avec la promesse d’une autonomie pouvant atteindre les 80 heures. De quoi espérer environ trois jours et huit heures d’autonomie.

Bien évidemment, l’autonomie de la montre va fortement dépendre de l’usage que vous en faites, de si vous activez l’écran always-on, de si vous utilisez le GPS pour vos entraînements, de si vous mesurer la saturation en oxygène dans le sang la nuit ou de si vous mesurez en permanence la fréquence cardiaque.

Le chargeur de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro
Le chargeur de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

J’ai eu l’occasion de faire quatre cycles de recharge sur la Galaxy Watch 5 Pro. Le premier, avec suivi de la SpO2 la nuit, écran always-on la journée et mesure en continu de la fréquence cardiaque m’a amené à une autonomie de 52 heures. Sur cette période, j’ai couru environ une heure et demie.

Sur les cycles suivants, j’ai désactivé l’écran always-on, tout comme la mesure de SpO2 la nuit. Du côté de la mesure de la fréquence cardiaque, elle n’était faite que toutes les dix minutes. Sur le premier cycle, j’ai tenu 56 heures — dont une course de 1 h 42 — avant que la montre ne s’éteigne. Sur le second cycle, la montre aura tenu 52 heures avant de s’éteindre. Il faut dire que, cette fois, j’ai utilisé le GPS pour le suivi d’entraînement pendant un total de 2 h 20.

En fait, on le constate assez rapidement, l’autonomie de la Galaxy Watch 5 Pro va particulièrement chuter pendant une période d’entraînement avec suivi GPS. À titre indicatif, sur une session de running de 55 minutes, la montre a perdu 8 % de batterie.

Néanmoins, on ne peut que saluer la performance de Samsung qui parvient ici à proposer l’une des seules montres Wear OS du marché à dépasser les deux jours d’autonomie et à s’approcher des 72 heures. Plus besoin de laisser votre montre charger la nuit, vous pouvez l’utiliser pour analyser la qualité de votre sommeil.

Le chargeur de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro
Le chargeur de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

À propos de la recharge, signalons que la Galaxy Watch 5 Pro est compatible avec la charge sans fil Qi par induction. Elle est également fournie avec son propre adaptateur, placé au bout d’un câble USB-C. Dommage, il vous faudra donc nécessairement un adaptateur secteur compatible USB-C ou utiliser la connectique de votre PC portable.

Si l’autonomie de la Galaxy Watch 5 Pro est conséquente grâce à sa grosse batterie, cela signifie malheureusement que la recharge est particulièrement lente. Il m’aura à chaque fois fallu entre deux heures et demie et trois heures pour une recharge complète de la montre, de 0 à 100 %, en passant par la prise USB-C de mon ordinateur — en l’absence de chargeur USB-C. Dommage quand nombre de montres concurrentes proposent désormais une charge complète en à peine plus d’une heure et demie. Le constructeur coréen précise cependant que la montre est compatible avec la charge rapide pour passer de 0 à 45 % en 30 minutes. Il faudra cependant passer par un adaptateur secteur USB-C Samsung 25 W. Or, rappelons que Samsung n’en fournit plus d’office ni avec sa montre, ni avec ses propres smartphones haut de gamme.

Samsung Galaxy Watch 5 ProAppel et communication

Comme les précédentes générations, la Samsung Galaxy Watch 5 Pro peut être utilisée pour passer des appels directement depuis son poignet. La montre est en effet équipée d’un microphone, sur la tranche droite, et d’un haut-parleur, sur la tranche gauche. Concrètement, deux possibilités s’offrent à vous : vous pouvez passer des appels directement depuis la montre si vous utilisez la Galaxy Watch 5 Pro en version 4G grâce à la puce eSIM, ou vous pouvez vous connecter en Bluetooth à votre smartphone, comme vous le feriez avec un casque ou des écouteurs sans fil.

La montre propose un son, issu du haut-parleur, plutôt sec et peine à restituer la voix de votre interlocuteur de manière convenable. Le son émis par le haut-parleur manque assez nettement de grave. Néanmoins, cela suffit à comprendre ce que vous raconte la personne au bout du fil. Pour le microphone, la Galaxy Watch 5 Pro s’en sort convenablement et parviendra efficacement à se concentrer sur votre voix. Si la personne au bout du fil pourra entendre, çà et là, quelques bruits ambiants — surtout lorsque vous ne parlez pas — la montre parvient cependant à capturer de façon intelligible votre voix. Attention cependant, même dans un endroit calme, elle aura tendance à compresser votre voix.

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro permet de passer des appels au poignet
La Samsung Galaxy Watch 5 Pro permet de passer des appels au poignet // Source : Chloé Pertuis pour Frandroid

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro est également capable de filtrer les bruits ambiants de façon plutôt efficace. Néanmoins, cela s’opérera par une compression accrue de votre voix. Si elle restera intelligible, il vous faudra cependant bien articuler pour vous faire comprendre de votre interlocuteur.

Outre les fonctions d’appel, la Samsung Galaxy Watch 5 Pro est compatible avec le Bluetooth 5.2 — pour la connexion avec le smartphone — mais également avec le Wi-Fi 4, utilisé notamment pour le téléchargement des applications. On retrouve également une puce NFC pour le paiement sans contact ainsi qu’une puce de géolocalisation compatible GPS, Glonass, Beidou, Galileo.

Pour la version 4G, notons que la Galaxy Watch 5 Pro est compatible avec les bandes B1 (2100 Hz), B3 (1800 MHz), B7 (2600 MHz), B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz), soit l’ensemble des bandes 4G utilisés par les opérateurs mobiles en France.

Samsung Galaxy Watch 5 ProPrix et date de sortie

La Samsung Galaxy Watch 5 Pro est disponible depuis le 26 août. Elle est proposée en deux versions : Bluetooth+Wi-Fi+4G à 519 euros ou Bluetooth+Wi-Fi à 469 euros. La montre existe avec deux coloris de boîtier — noir ou titane — et avec de nombreux modèles de bracelets en silicone à boucle ardillon ou à fermoir magnétique.

Où acheter La
Samsung Galaxy Watch 5 Pro au meilleur prix ?
Note finale du test
Très bon
8 /10
La Galaxy Watch 5 Pro est une montre parfaitement équilibrée, à mi-chemin entre des montres sportives, des montres connectées intelligentes et des modèles plus autonomes.

La montre parvient à bien s'en sortir dans les mesures sportives ou l'autonomie sans toutefois atteindre les fonctionnalités et la précision offerte par des montres vraiment orientées vers le sport. Il en va de même pour son autonomie, loin de la semaine d'utilisation que l'on peut retrouver sur certains modèles plus axés sur le sport.

Ne boudons pas notre plaisir pour autant. La Samsung Galaxy Watch 5 Pro a réussi à relever un défi de taille : proposer une autonomie d'au moins deux jours pour une montre Wear OS. Ce n'était pas gagné, loin de là, et Samsung y est parvenu. Le tout avec un écosystème complet d'applications, de nombreuses mesures de santé et un design soigné avec un écran lumineux et détaillé.

Assurément, la Galaxy Watch 5 Pro est une excellente montre connectée. Reste qu'il s'agit avant tout d'une montre connectée qui profite de quelques fonctions de suivi sportives, et non pas d'une montre sportive qui se targuerait d'être une montre connectée.

Points positifs de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro

  • Écran Oled de qualité

  • Autonomie de plus de deux jours

  • Nombreuses applications compatibles

  • Navigation simple et intuitive

  • Nombreuses mesures de santé

Points négatifs de la Samsung Galaxy Watch 5 Pro

  • Suivi GPS trop capricieux

  • Problème de suivi des pics de fréquence cardiaque

  • ECG et tensiomètre uniquement pour les smartphones Samsung

  • Format plutôt épais

Les derniers articles