Test de la Samsung Galaxy Watch 5 : une galaxie d’usage pour tomber en panne sèche

Vers l'infini et pas très loin

Samsung Galaxy Watch 5
Bon
7 /10

Note de la rédaction

Points positifs de la Samsung Galaxy Watch 5
  • Les applications ultra nombreuses
  • Un port agréable avec IP68 en prime
  • Toutes les fonctionnalités sont là
  • L'interface proche des smartphones Samsung
Points négatifs de la Samsung Galaxy Watch 5
  • L'autonomie d'une journée
  • Quelques ralentissements
  • Fonctions réservées aux téléphones Samsung
  • GPS et fréquence cardiaque peu précis
 

Nous avons testé la montre d'entrée de gamme de Samsung, la Galaxy Watch 5. Celle-ci reprend presque intégralement le modèle de l'année dernière, mais depuis, le marché des montres de sport a beaucoup évolué. Est-ce assez ? On y répond dans ce test.

Pour 2022, Samsung a simplifié sa gamme de montres connectées avec un modèle Pro dédiée au sport et un modèle plus simple, mais aussi moins cher, la Galaxy Watch 5 ici présente. Nous avons déjà testé la Galaxy Watch 5 Pro. Nous nous attacherons ici aux principales différences à noter : l’autonomie et le design. Petit bonus, nous avons également pu tester la montre avec un smartphone Galaxy afin de voir ce que la firme de Séoul apporte dans son écosystème. Let’s go.

Samsung Galaxy Watch 5Fiche technique

Modèle Samsung Galaxy Watch 5
Technologie OLED
Protection de l'écran Cristal de Saphir
Format écran Circulaire
Mémoire interne 16 Go
Mémoire vive (RAM) 1.5 Go
Wi-Fi Wi-Fi 4 (n)
Capteur de rythme cardique Oui
Analyse du sommeil Oui
Accéléromètre Oui
Capteur de lumière ambiante Oui
Indice de protection IP68
Prix 299 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec une montre prêtée par Samsung.

Samsung Galaxy Watch 5Design

Sur le design, la montre que nous testons est la version la plus petite de 40 mm. Il existe aussi un modèle de 44 mm de diamètre. Premier constat : la Galaxy Watch 5 ressemble trait pour trait à sa prédécesseure, la Galaxy Watch 4. On conserve le système de double corne qui longe le cercle du boitier et vient se fixer au bracelet.

Ce dernier a été légèrement amélioré pour l’occasion. Toujours en silicone, il est doté d’un fermoir en boucle ardillon. Concrètement, une fois passé le fermoir, vous pouvez coincer le bout du bracelet en le passant dans un trou prévu à cet effet. Un système très efficace.

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Sur le reste, la Galaxy Watch 5 est toujours aussi agréable à porter. C’est une montre légère qui s’oublie facilement au poignet. Il n’y aucune faute de design à signaler, le capteur cardiaque est bien masqué la nuit et ne gêne donc pas pour dormir. Ajoutons que la Galaxy Watch 5 possède une certification IP68 qui lui évite d’être retiré à chaque douche ou baignade (dans une piscine).

Samsung Galaxy Watch 5Autonomie

La plus grosse différence avec le modèle Pro va évidemment se jouer sur l’autonomie, puisque la Galaxy Watch 5 embarque seulement 284 mAh. Un accumulateur qui paraît un peu riquiqui à côté de la Galaxy Watch 5 44 mm avec ses 410 mAh et la Galaxy Watch 5 Pro qui affiche 590 mAh.

Pour résumer brièvement, sur le modèle que nous avons testé, il faudra compter un tout petit peu plus d’une journée d’autonomie, pas plus. Dès que vous lui demanderez des usages un peu plus costauds, comme courir avec le GPS intégré ou encore en activant l’écran always-on, on tombe bien vite à une journée tout rond.

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Pour exemple, un jour de congé, j’ai débranché la montre à midi alors qu’elle se trouvait à 100 %. Afin de la pousser un peu dans ses retranchements, j’ai décidé de l’utiliser un peu comme un mini-smartphone, ce qui est tout de même un peu l’idée derrière ces montres intelligentes. J’ai donc téléchargé une centaine de titres sur Spotify, puis activé le suivi permanent de l’activité cardiaque et l’écran always-on. J’ai également effectué 15 minutes d’activité physique avec le GPS allumé et la musique sur la montre. J’ai, en outre, écouté de la musique pendant 45 minutes hors course. Verdict : à 21 h 53, il me restait 6 % d’autonomie. En clair, en moins de 10 heures d’une utilisation intense, la montre n’avait plus beaucoup de minutes devant elle avant de s’éteindre complètement.

Fort heureusement, un mode économie d’énergie est proposé. Celui-ci est beaucoup plus convaincant, même s’il coupe l’essentiel des fonctionnalités intéressantes. On y perd l’écran always-on, le suivi du stress, de la fréquence cardiaque et la luminosité baisse pareillement. En échange de tout cela, la montre va baisser d’environ 25 à 30 points d’autonomie par jour sans l’utiliser.

Recharge

La Samsung Galaxy Watch 5 est vendue avec un câble propriétaire qui recharge la montre par induction. Elle est en outre compatible avec Qi et il est aussi possible de charger la montre à l’aide d’un smartphone Galaxy récent via la charge en induction.. Branché sur un chargeur Samsung en 25W, j’ai obtenu une charge en un peu moins d’une heure. On est ainsi loin d’une charge rapide, ce qui est d’autant plus dommage quand on doit faire le plein une fois par jour.

Source : Frandroid – Chloé Pertuis

Dans le détail, voici les pourcentages obtenus sur la Galaxy Watch 5 en partant de 0 % :

  • 18 % après 10 minutes ;
  • 36 % après 20 minutes ;
  • 58 % après 30 minutes ;
  • 74 % après 40 minutes ;
  • 90 % après 50 minutes.

Samsung Galaxy Watch 5Fonctionnalités de santé

Pour ce qui est du volet santé et activité sportive, la Galaxy Watch 5 reprend intégralement la fiche technique de la Pro en intégrant un accéléromètre, un gyroscope, un baromètre, un capteur géomagnétique pour la boussole, un capteur d’analyse de l’impédance bioélectrique, pour le taux de masse grasse, un électrocardiogramme, un tensiomètre et un cardiofréquencemètre. Tout cela permet de mesurer votre nombre de pas et votre fréquence cardiaque, mais également de vous orienter, d’afficher votre taux de masse grasse, de réaliser un électrocardiogramme, de mesurer votre tension ou de mesurer votre saturation en oxygène dans le sang.

Suivi de la fréquence cardiaque

La montre de Samsung est davantage axée sur le grand public que sa collègue Pro. Il n’empêche, qui dit montre connectée dit gros focus sur la santé. Voici ce que donne le suivi de l’activité cardiaque sur un enchaînement course à pied en montée puis descente en marchant (en rouge) en comparant avec une ceinture cardiaque faisant référence en la matière, la Garmin HRM-Pro (en bleu).

On constate que la montre a un temps de « chauffe » relativement long d’environ 5 minutes avant de se caler sur une valeur plus proche de la ceinture. Le bracelet affiche aussi une certaine latence avant de s’adapter dans les changements de rythme cardiaque, rien de scandaleux pour une montre non axée sport cependant. Les valeurs restent toutefois proches de ce qu’affiche la ceinture, en affichant en moyenne deux battements plus bas et en peinant à atteindre le niveau max réel.

 Ceinture cardiaqueGalaxy Watch 5Delta
Moyenne165163-2
Max191188-3

Suivi GPS

Le suivi GPS de la montre a une grande qualité : il ne prend pas de raccourcis et semble rafraichir très régulièrement le point GPS. En revanche, il manque clairement de précision quand il s’agit de déterminer l’endroit exact où l’on se situe. Jugez plutôt sur cette carte qui compare en orange un GPS de smartphone (loin d’être parfait, mais meilleur) et celui de la montre.

Les fonctionnalités réservées aux smartphones Samsung

Malheureusement, Samsung réserve certaines fonctionnalités de santé plus avancées à ses utilisateurs de smartphones Galaxy récents (sous One UI 4.1.1).

Celles-ci passent par l’application Samsung Health Monitor, disponible sur le Galaxy Store. La plus facile à utiliser est un électrocardiogramme. Son objectif est d’analyser finement votre rythme cardiaque et déterminer si vous êtes atteint ou non d’une fibrillation auriculaire. L’application est plutôt claire et sans détours et explique bien les résultats obtenus, tout en conseillant en cas de doute de consulter un médecin. Vous pouvez d’ailleurs partager en pdf les résultats très facilement.

Pour la pression artérielle, c’est un peu plus compliqué, puisque vous devrez d’abord calibrer la montre à l’aide d’un tensiomètre.

Attention si vous habitez dans les DOM-TOM, de nombreux utilisateurs de Martinique, la Réunion ou Guadeloupe se plaignent de l’application Health Monitor en indiquant qu’elle ne veut pas se lancer dans leur zone géographique. À noter également que l’application vous oblige à utiliser une connexion mobile et refuse de se lancer en cas de connexion au Wi-Fi.

Samsung Galaxy Watch 5Pour le reste…

Pour le reste de ce test, je m’en vais vous renvoyer vers le test de la Galaxy Watch 5 Pro réalisé par mon confrère Geoffroy, car tout ce qui va être abordé y a été développé plus en détail. En effet, les montres partagent complètement les points suivants : elles tournent toutes deux sous Wear OS 3 avec l’avantage de pouvoir installer moult applications, elles peuvent toutes deux passer des appels, se connecter en Bluetooth 5.2, Wi-Fi 4 et partagent un écran très similaire (en dehors de sa taille).

En quelques mots, Wear OS 3 est un vrai plaisir à manipuler. Il n’est pas rare que l’on s’interroge sur la possibilité d’effectuer une action et qu’on trouve quelques secondes après, surpris, que cette fonctionnalité est bel et bien comprise.

La navigation dans le Play Store à l’intérieur même de la montre permet de s’éloigner encore un peu plus du médium smartphone pour vraiment plonger dans sa montre. J’ai même testé l’expérience de partir courir juste avec ma montre, quelques musiques téléchargées sur YouTube Music et des Buds. On peut répondre aux textos en tapant son texte, on peut répondre aux appels, bref, la Galaxy Watch 5 est une montre résolument polyvalente. De nombreux cadrans, oscillant du très graphique à celui bourré d’informations de santé, viennent couronner cette très bonne impression.

En revanche, on peut franchement regretter deux éléments : l’autonomie désastreuse qui ruine certaines fonctionnalités de base, comme le suivi du sommeil, ou le téléchargement de musique, tant celui-ci tire sur la batterie. Et comme principale concurrente à l’Apple Watch, on s’attendrait tout de même à une plus grande fluidité. Or la montre accumule bien souvent les temps de chargement trop long et des lags importants. Rien qui la rende inutilisable, mais l’expérience utilisateur y perd quelques points.

Samsung Galaxy Watch 5Prix et date de sortie

La Samsung Galaxy Watch 5 est disponible au prix de 299 euros pour la version 40 mm et 329 euros pour la version 44 mm. Les mêmes versions avec LTE coûtent respectivement 349 et 379 euros.

Où acheter La
Samsung Galaxy Watch 5 au meilleur prix ?
Note finale du test
Bon
7 /10
La Samsung Galaxy Watch 5 a beau être rigoureusement la même que l'année dernière (à peu de choses près), nous ne lui attribuerons pas la même note. Son 8/10 en 2021, qui s'expliquait en partie par l'originalité de la proposition, ne se justifie plus aujourd'hui.

Oui, on peut installer un grand nombre d'applications qui ouvrent le champ à la bidouille. Oui, la montre remplit toutes les cases des fonctionnalités classiques d'une montre connectée. Mais à quoi bon tout cela, si après 10 heures d'utilisation intense, on se retrouve avec un cercle inanimé attaché au poignet ?

Le verdict est d'autant plus sévère qu'il existe maintenant un modèle Pro capable d'aligner deux à trois jours d'autonomie. Cela n'empêche pas cette Galaxy Watch 5 d'être une bonne montre. Au contraire, c'est même un appareil en tout point enthousiasmant. Mais son gros défaut, couplé à un manque de précision dans les fonctionnalités essentielles pour la pratique du sport (GPS et fréquence cardiaque) ne justifie plus son tarif un peu plus élevé qu'une montre de sport classique, un peu plus bête, mais aussi plus fiable pour partir à l'aventure avec.

Points positifs de la Samsung Galaxy Watch 5

  • Les applications ultra nombreuses

  • Un port agréable avec IP68 en prime

  • Toutes les fonctionnalités sont là

  • L'interface proche des smartphones Samsung

Points négatifs de la Samsung Galaxy Watch 5

  • L'autonomie d'une journée

  • Quelques ralentissements

  • Fonctions réservées aux téléphones Samsung

  • GPS et fréquence cardiaque peu précis