Hyundai Ioniq 5 vs Volkswagen ID.4 : laquelle est la meilleure voiture électrique ?

 

Les SUV électriques sont en vogue, et nous choisissons aujourd’hui de mettre la Volkswagen ID.4 en face de la Hyundai Ioniq 5, pour vous aider à y voir plus clair dans l’offre actuelle, et ainsi déterminer celle qui vous correspond le mieux.

hyundai ioniq 5 vs volkswagen ID.4

La voiture électrique familiale du groupe Volkswagen vient se confronter à la nouvelle venue de chez Hyundai dans notre comparatif qui vous aidera à déterminer les points faibles et les points forts de ces deux SUV que sont la Hyundai Ioniq 5 et la Volkswagen ID.4.

Avec des gabarits et batteries comparables, les deux véhicules dont nous allons parler ici sont tout de même bien différents tant en termes de design que de puissance de charge. Qui de la surprenante Ioniq 5 ou de la plus classique ID.4 sera celle qui vous correspond le mieux ? Tentons d’y répondre dans ce dossier.

Fiches techniques de la Hyundai Ioniq 5 et de la Voklswagen ID.4

Modèle Hyundai Ioniq 5 Volkswagen ID.4
Catégorie SUV SUV
Puissance (chevaux) 302 chevaux 204 chevaux
Puissance (kw) 155 kW 150 kW
0 à 100 km/h 5.2 secondes 8.5 secondes
Niveau d'autonomie Autonomie complète Autonomie complète
Vitesse max 185 km/h 160 km/h
Apple CarPlay N/C Oui
Android Auto N/C Oui
Taille de l'écran principale 12 pouces 10 pouces
Prises côté voiture Type 2 Combo (CCS) Type 2 Combo (CCS)
Longueur 4635 mm 4584 mm
Hauteur 1605 mm 1631 mm
Largeur 1890 mm 1852 mm
Prix entrée de gamme 41900 euros 47950 euros
Poids Maximal N/C 2660 kg
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Dimensions, poids et design extérieur

Les dimensions des deux véhicules se tiennent dans un mouchoir de poche avec une longueur plus importante de 5 centimètres pour la Ioniq 5 par rapport à l’ID.4 (4,63 mètres contre 4,58 mètres), et une largeur plus importante de 3,8 centimètres (1,89 mètre contre 1,85 mètre). En hauteur, le rapport de force s’inverse avec 2,6 centimètres de plus pour la Volkswagen (1,63 mètre contre 1,60 mètre).

Pour le poids, c’est encore très similaire : entre 1 905 et 2 095 kilogrammes pour la Ioniq 5, et entre 1 890 et 2 225 kilogrammes pour la Volkswagen ID.4. Avoir si peu de différences n’est pas une surprise en soi compte tenu des gabarits comparables des deux SUV.

Toutefois, le design extérieur est le premier point qui différenciera les deux véhicules. L’esthétique de la Ioniq 5 sera sans doute plus clivante, avec des lignes particulièrement tranchantes et des feux pixelisés à l’arrière.

La Volkswagen ID.4, quant à elle, reprend des éléments de langage du groupe qui marque le pas vers l’électrification, avec un avant assez épuré mais tout de même musclé. La signature lumineuse agressive participe au look dynamique de ce SUV qui se distingue des modèles thermiques de la marque.

À l’intérieur

L’intérieur des deux véhicules est assez minimaliste, mais avec des différences notables tout de même. Pour l’ID.4, les commandes sont regroupées dans un écran tactile de 12 pouces orienté vers le conducteur. Un autre écran est également présent derrière le volant.

De son côté, la console centrale dispose de deux ports USB-C et d’un chargeur à induction, ainsi que de multiples rangements et porte-gobelets. Le sélecteur de vitesses situé à droite du volant peut être perturbant, et globalement les matériaux utilisés sont assez durs.

Le coffre de 543 Litres de l’ID.4 possède un double plancher permettant de ranger quelques effets personnels ou câbles de recharge, ce qui est toujours bienvenu dans un véhicule électrique. Enfin, la part belle est faite aux passagers arrières qui disposent de beaucoup d’espace et d’une superbe garde au toit.

La Hyundai Ioniq 5, quant à elle, propose un intérieur épuré, avec un écran derrière le volant qui se prolonge jusqu’au milieu de l’habitacle vers un second écran tactile permettant de contrôler la majorité des commandes du véhicule. Un affichage tête-haute est aussi présent sur certaines versions.

La console centrale est ouverte et possède quelques astucieux rangements ainsi que plusieurs prises USB, mais aucune au format USB-C. Côté volume disponible, la Ioniq 5 se démarque avec un coffre avant de 57 Litres, et un coffre arrière de 527 Litres. L’accent est mis sur le confort des occupants avec des sièges chauffants et même ventilés sur les configurations haut de gamme pour le conducteur et son passager.

Technologies embarquées

Avec Apple CarPlay et Android Auto avec ou sans fil, la Volkswagen ID.4 propose ce qui se fait de mieux pour l’immense majorité des conducteurs. Si vous préférez toutefois utiliser le système de navigation embarqué, notez qu’il proposera les itinéraires en prenant en compte les arrêts recharge.

L’écran central de la Volksawgen ID.4

L’écran central de la Volksawgen ID.4

Dans les versions les plus haut de gamme, vous pourrez compter sur un affichage tête-haute en réalité augmentée, une caméra 360 degrés ou encore de nombreuses aides à la conduite autonome.

Pour la Hyundai Ioniq 5, vous pourrez utiliser Android Auto ou Apple CarPlay en filaire uniquement, en passant par un port USB-A de la console centrale.

La vue à 360 degrés de la Hyundai Ioniq 5

La vue à 360 degrés de la Hyundai Ioniq 5

Pour les versions haut de gamme de la Coréenne, vous bénéficierez d’un affichage tête-haute, une vue à la troisième personne de la voiture en réalité augmentée, ou encore un stationnement automatique sans conducteur présent dans le véhicule.

Sur la route

Les deux véhicules de ce comparatif misent sur le confort plus que sur le dynamisme, mais avec quelques différences de comportement routier toutefois. Le SUV du groupe Volkswagen propose deux modes de conduite, mais même celui ayant le frein régénératif le plus puissant ne permet pas la conduite à une pédale : il faut nécessairement freiner pour aller à l’arrêt complet.

L’intérieur de la Volksawgen ID.4

L’intérieur de la Volksawgen ID.4

Le silence est de mise dans l’ID.4 qui est équipée de suspensions pilotées, mais attention toutefois à la conduite trop sportive : le poids élevé se fera ressentir lors de virages serrés un peu trop appuyés.

Sur la Hyundai Ioniq 5, des palettes au volant permettent de choisir de nombreux niveaux de freinage régénératif qui contenteront tous types de conducteurs. De la roue libre à la conduite à une seule pédale, c’est un avantage notable de ce SUV : il est possible de ne pas freiner pour aller à l’arrêt complet.

L’intérieur de la Hyundai Ioniq 5

L’intérieur de la Hyundai Ioniq 5

Comme pour la Volkswagen ID.4, le confort est privilégie face au dynamisme pour la Ioniq 5. L’amortissement est convenable et les bruits aérodynamiques sont contenus, même à haute vitesse.

Les différentes motorisations proposées

La Volkswagen ID.4 est disponible en quatre motorisations différentes :

  • Propulsion avec batterie de 52 kWh : moteur arrière uniquement (149 ch), 0 à 100 km/h en 10,9 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;
  • Propulsion avec batterie de 52 kWh : moteur arrière uniquement (170 ch), 0 à 100 km/h en 9,0 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;
  • Propulsion avec batterie de 77 kWh : moteur arrière uniquement (204 ch), 0 à 100 km/h en 8,5 secondes, vitesse maximale de 160 km/h ;
  • Transmission intégrale avec batterie de 77 kWh : moteur avant et arrière, 0 à 100 km/h en 6,2 secondes, vitesse maximale de 180 km/h.

Pour en savoir plus sur l’ID.4 et ses configurations, n’hésitez pas à aller lire notre test.

La Volksawgen ID.4 taille la route

La Volksawgen ID.4 taille la route

La Hyundai Ioniq 5 quant à elle est disponible en trois motorisations différentes en France :

  • Propulsion avec batterie de 58 kWh : moteur arrière uniquement, 0 à 100 km/h en 8,5 secondes, vitesse maximale de 185 km/h ;
  • Propulsion avec batterie de 73 kWh : moteur arrière uniquement, 0 à 100 km/h en 7,4 secondes, vitesse maximale de 185 km/h ;
  • Transmission intégrale avec batterie de 73 kWh : moteur avant et arrière, 0 à 100 km/h en 5,2 secondes, vitesse maximale de 185 km/h ;

Notre test de la Hyundai Ioniq 5 vous permettra d’en savoir plus sur les différences entre les modèles.

Autonomie, batterie et recharge

Selon les configurations choisies, la Volkswagen ID.4 propose entre 345 et 520 kilomètres d’autonomie WLTP. Les plus grosses batteries disponibles sont de 77 kWh, et les plus petites sont des batteries de 52 kWh seulement, ce qui est comparable à des citadines comme la Renault Zoé ou la Peugeot e-208. Autant dire que pour un gros SUV comme l’ID.4, ce sera sans doute une capacité trop peu importante pour de grands trajets.

Le port de charge de la Volkswagen ID.4

Le port de charge de la Volkswagen ID.4

En ce qui concerne la puissance de charge, la Volkswagen ID.4 accepte jusqu’à 125 kW en charge rapide, ce qui permet de passer de 10 à 80 % en quarante minutes. Pour la charge lente, selon les configurations, la voiture acceptera 7 kW ou 11 kW, permettant de remplir la batterie en environ 7 heures.

L’autonomie proposée sur la Hyundai Ioniq 5 varie entre 384 et 481 kilomètres en cycle WLTP selon les configurations, ce qui est moins que la plus autonome des ID.4 culminant à 520 kilomètres d’autonomie WLTP.

Mais le point fort de la Ioniq 5 est à trouver au niveau de la puissance de charge, qui est incontestablement meilleure que ce que propose l’ID.4. Avec une puissance maximale de 225 kW, elle se recharge de 10 à 80 % en 18 minutes sur les chargeurs Ionity, ce qui en fait un véhicule prêt à parcourir de grandes distances sans le moindre problème. Équipée d’un port CCS Combo 2, elle pourra également se recharger en courant alternatif à une puissance maximale de 11 kW.

La recharge de la Hyundai Ioniq 5

La recharge de la Hyundai Ioniq 5

Particularité enfin de la Ioniq 5 : elle supporte la technologie V2L (Vehicle-2-load) permettant d’alimenter des équipements électriques depuis le port de recharge de la voiture. Pratique pour recharger un vélo électrique, par exemple.

Prix

Le SUV électrique du groupe Volkswagen est divisé en deux catégories selon la batterie qui l’équipe. En sélectionnant la petite batterie de 52 kWh et le moteur de 149 chevaux, le tarif hors bonus démarre à 40 600 euros. Le bonus écologique est donc maximal et le prix pour un client particulier est ainsi de 34 600 euros.

Volkswagen ID.4

Le Volkswagen ID.4, de dos // Source : Volkswagen

Le bonus écologique n’est alors plus que de 2 000 euros pour les versions ID4. Pro Performance et ID.4 GTX, avec un prix affiché hors bonus de respectivement 48 350 euros et 53 350 euros. En sélectionnant toutes les options, la facture d’une ID. 4 GTX peut monter à 65 940 euros.

Chez le constructeur coréen, la Ioniq 5 est proposée à partir de 43 800 euros, ce qui la place au-dessus de l’ID.4. Avec le bonus écologique maximal de 6 000 euros, cela revient à 37 800 euros pour la finition Intuitive équipée de la batterie de 58 kWh, contre 34 600 euros pour la moins chère des ID.4.

La Hyundai Ioniq 5 en coloris Gravity Gold

La Hyundai Ioniq 5 en coloris Gravity Gold

Deux autres finitions sont disponibles, à partir de 46 800 euros pour la Creative et 56 000 euros pour l’Executive. Ces deux finitions bénéficient du bonus écologique de 2 000 euros, ce qui fait baisser légèrement la facture. En sélectionnant toutes les options disponibles, on obtient tout de même un tarif de 61 400 euros pour une Ioniq 5 Executive équipée de la batterie de 73 kWh.

Laquelle choisir entre la Hyundai Ioniq 5 et la Volkswagen ID.4 ?

Pour les personnes recherchant une voiture électrique comme étant la voiture de la famille avec laquelle ils effectueront de grands trajets, la Hyundai Ioniq 5 apparaît comme le choix à privilégier face à l’ID.4.

Toutefois, pour un véhicule qui ne ferait pas beaucoup de grands trajets, l’ID.4 dans sa configuration la moins onéreuse est 3 200 euros moins chers que la Ioniq 5. Avec Android Auto et Apple CarPlay sans fil et un espace à l’arrière très généreux, il ne faut pas éliminer d’emblée le SUV allemand qui saura se faire apprécier.

L’idéal restera bien entendu d’essayer le véhicule avant de prendre une décision, car la différence de design extérieur et de comportement au volant vous fera nécessairement préférer l’une des deux voitures électriques de ce comparatif.

Avant l’arrivée imminente de la Tesla Model Y, les deux véhicules électriques les plus en vogue du moment sont probablement la Tesla Model 3 et la Hyundai Ioniq 5. Nous les mettons face à face…
Lire la suite

Les derniers articles