Realme 5 vs Xiaomi Redmi 8 : lequel est le meilleur smartphone ?

C'est l'heure du duel ! ⚡

 

Le segment des smartphones autour de 150 euros a longtemps été délaissé par les constructeurs avec des appareils à peine potables. Mais l'arrivée de Xiaomi, puis celle de Realme, sur le marché français ont changé les choses. Avec les Realme 5 et Xiaomi Redmi 8, on trouve désormais deux bons smartphones autours de 150 euros. Quant à savoir lequel est le meilleur, c'est ce qu'on va voir dans ce comparatif.

Realme s’est lancé en 2018 avec une mission : détrôner Xiaomi sur le segment de l’entrée et du milieu de gamme. Moins de deux ans après son arrivée sur le marché, le constructeur chinois propose désormais des smartphones avec un excellent rapport qualité-prix. C’est le cas notamment de ce Realme 5 qui vient directement faire face au Redmi 8 lancé au même prix. Mais a-t-il les arguments pour convaincre face au modèle d’entrée de gamme de Xiaomi ? Design, écran, performances, logiciel, photo et autonomie, on va tout aborder dans ce duel en six manches.

Fiches techniques

Modèle Realme 5 Xiaomi Redmi 8
Version de l'OS Android 9.0 Android 9.0
Interface constructeur ColorOS MIUI
Taille d'écran 6.5 pouces 6.22 pouces
Définition 1600 x 720 pixels 1520 x 720 pixels
Densité de pixels 269 ppp 270 ppp
Technologie LCD LCD
SoC Snapdragon 665 Snapdragon 439
Puce Graphique (GPU) Adreno 610 Qualcomm Adreno 505
Mémoire vive (RAM) 3 Go, 4 Go 4 Go
Mémoire interne (flash) 32 Go, 128 Go, 64 Go 64 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Capteur 1 : 12 Mpx
Capteur 2 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 13 Mpx 8 Mpx
Enregistrement vidéo 4K@30 IPS 1080p
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac) Wi-Fi 4 (n)
Bluetooth 5.0 5.0
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7)
NFC Non Non
Capteur d'empreintes Oui Oui
Ports (entrées/sorties) microUSB USB Type-C
Batterie 5000 mAh 5000 mAh
Dimensions 75.6 x 164.4 x 9.3mm 75.4 x 156.5 x 9.4mm
Poids 198 grammes 188 grammes
Couleurs Violet, Bleu N/C
Prix 149€ 149€
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Design : de l’USB-C chez l’un, du micro-USB chez l’autre

De prime abord, les smartphones de Xiaomi et de Realme proposent un design assez proche. En façade, on retrouve dans les deux cas un écran découpé par une fine encoche en haut pour intégrer un capteur photo pour les selfies. En bas de l’écran, les deux modèles affichent par ailleurs une bordure plus large que sur le haut ou les côtés. On notera cependant qu’elle est annotée de la marque Redmi pour le modèle de Xiaomi.

Le Realme 5 est cependant un smartphone bien plus imposant avec son écran de 6,5 pouces et son poids de 198 grammes. Le smartphone propose par ailleurs un dos en plastique avec effet diamant qui ne laissera pas indifférent. Toujours au dos, on retrouve un lecteur d’empreintes digitales au centre et, en haut à gauche, positionné à la verticale, un module avec quatre appareils photo. Le Realme 5 intègre également un tiroir permettant d’insérer deux cartes nano-SIM en plus d’une carte microSD, une prise casque sur la tranche inférieure et, malheureusement, une prise micro-USB — et non pas USB-C — pour la recharge.

De son côté, le Xiaomi Redmi 8 se veut plus compact avec son écran de 6,22 pouces et son poids de 188 grammes. Au dos, le capteur d’empreintes digitales est lui aussi positionné au centre, dans le prolongement des deux modules photo. Un placement qui permet au smartphone d’être moins bancal lorsqu’on l’utilise posé à plat sur un bureau. Par ailleurs, on retrouve la même connectique permettant d’intégrer deux cartes nano-SIM et une carte microSD. Surtout, le smartphone de Xiaomi bénéficie quant à lui d’une prise USB-C en plus de la prise casque.

Dans l’ensemble, même si les deux smartphones sont assez proches, on privilégiera le design du Xiaomi Redmi 8 pour l’intégration d’une prise USB-C, l’emplacement centré du module photo et un format un peu plus léger et plus compact, plus aisé à prendre en main.

Écran : une dalle plus lumineuse chez Realme

On l’a vu rapidement, les deux smartphones proposent des diagonales d’écran assez différentes avec 6,5 pouces pour le Realme 5 et 6,22 pouces pour le Xiaomi Redmi 8. On retrouve néanmoins une définition 720p dans les deux cas avec 1520×720 pour le modèle de Xiaomi et 1600×720 pour celui de Realme. Les deux smartphones proposent ainsi une densité de 270 pixels par pouce sur leurs écrans LCD. Ce n’est donc pas là qu’on va les départager.

Le Realme 5 propose de belles qualités en termes d’écran, notamment pour sa luminosité maximale, mesurée à 534 cd/m². Il affiche néanmoins une température assez froide par défaut, à 7172K (pour rappel, la référence est de 6500K), et seulement 90 % des couleurs du spectre sRGB. On appréciera néanmoins son contraste plutôt correct à 1454:1. En poussant les paramètres vers une température plus chaude, on pourra cependant descendre à 7042K et 101 % du spectre sRGB. Le delta E passe quant à lui de 6,61 à 5,49.

De son côté, le Xiaomi Redmi 8 propose une luminosité maximale plus limitée, de seulement 390 cd/m² qui peut rendre compliquée se consultation en plein soleil. Le contraste est néanmoins meilleur, à 1774:1. Par défaut, le smartphone propose un affichage lui aussi très bleu, à 7900K. Il couvre néanmoins 100,2 % du spectre sRGB et propose un delta E de 5,91.

La différence entre les deux smartphones, qui proposent des dalles assez similaires, se joue donc sur la luminosité maximale. Celle du Xiaomi Redmi 8, limitée à 390 cd/m², peut être un vrai frein pour une utilisation en plein soleil. On lui préférera donc l’écran du Realme 5 qui peut monter à 534 cd/m².

Logiciel : MIUI 11 face à ColorOS 7

Côté logiciel, les deux smartphones embarquent Android 9.0 Pie. On retrouve néanmoins l’interface MIUI 11 sur le Xiaomi Redmi 8, tandis que le Realme 5 profite de l’interface ColorOS 6 d’Oppo.

On a déjà fait le duel entre les deux interfaces par le passé et le duel est généralement serré. MIUI 11 est en effet mieux arrangée, plus optimisée et plus riche en fonctionnalités. Elle propose par ailleurs un mode sombre et, même si les icônes de notification ne s’affichent pas par défaut dans la barre d’état, il est possible très simplement de les rétablir. On apprécie également la navigation par gestes et le système de clones d’application. Le principal reproche que l’on continue de faire à MIUI 11 est l’absence de tiroir d’application sur le launcheur par défaut ou les publicités au moment de l’installation des applications.

De son côté, l’interface ColorOS 7 propose également de nombreuses fonctions, à commencer par le tiroir d’applications qui peut être activé simplement. On peut inverser les touches de navigation, profiter d’une navigation par gestes et même activer un mode sombre forcé, mais celui-ci est parfois mal intégré dans les applications qui ne proposent pas nativement de mode sombre. Surtout, l’interface ColorOS 7, même s’il y a du mieux, est toujours très brouillonne avec des traductions parfois approximatives et un manque de cohérence dans les couleurs des menus.

Si vous ne souhaitez pas installer de lanceur tiers tout en profitant toujours d’un tiroir d’application, on vous conseillera ainsi le Realme 5. Néanmoins, l’interface MIUI 11 du Redmi 8 reste toujours mieux conçue et plus claire à utiliser à condition de savoir où chercher tel ou tel paramètre. C’est donc un match nul sur ce point en fonction des goûts de chacun.

Performances : un Realme 5 bien plus puissant

Pour les performances, on a droit à deux smartphones aux caractéristiques bien différentes. Le Xiaomi Redmi 8 embarque ainsi une puce Snapdragon 439 d’entrée de gamme, adossée à 3 Go de RAM et 32 Go de stockage ou 4 Go de RAM et 64 Go de stockage. De son côté, le Realme 5 embarque une puce nettement plus puissante, le Snapdragon 665 de Qualcomm, avec 3 ou 4 Go de RAM et 64 ou 128 Go de stockage selon les versions.

Le Realme 5

À l’usage, les deux smartphones proposent des performances correctes dans la navigation, ou les jeux 2D. Néanmoins, la puce basses performances du Redmi 8 peut être un vrai frein parfois pour le smartphone, qui va venir bloquer le tactile. Surtout, pour les jeux 3D il va parfois vraiment avoir du mal.

  Realme 5 Xiaomi Redmi 8
SoC Snapdragon 665 Snapdragon 439
AnTuTu 8.x 173 835 points 93 256 points
AnTuTu CPU 70 484 points 41 673 points
AnTuTu GPU 33 583 points 9 376 points
AnTuTu MEM 36 525 points 28 476 points
AnTuTu UX 33 243 points 13 731 points

Un constat que l’on retrouve sur le benchmark AnTuTu où le Realme 5 atteint un score quasiment deux fois supérieur à celui du Redmi 8. Il supplante le smartphone de Xiaomi sur tous les aspects, qu’il s’agisse du CPU, de l’UX et, surtout, du GPU.

C’est donc logiquement que le point est accordé au Realme 5, bien plus puissant que le smartphone d’entrée de gamme de Xiaomi.

Photo : un Redmi 8 qui manque de polyvalence

Pour la photo, on se retrouve avec deux configurations bien différentes sur les deux appareils. Du côté du Realme 5, on va ainsi avoir accès à quatre modules photo au dos : un principal de 12 mégapixels (f/1,8), un ultra grand-angle de 8 mégapixels (f/2,5), un capteur dédié au mode portrait de 2 mégapixels et un capteur de 2 mégapixels pour la photo macro (f/2,4). Le Redmi 8 n’offre que deux appareils différents au dos : un capteur principal de 12 mégapixels (f/1,8) et un capteur de 2 mégapixels pour le mode portrait.

De fait, le Realme 5 va permettre bien plus de polyvalence en photo avec son module ultra grand-angle et son mode macro. Surtout, même sur l’appareil principal, le Xiaomi Redmi 8 peut avoir du mal, y compris en plein jour. En cause, une mauvaise gestion de la plage dynamique qui va rendre les ciels blancs et les zones d’ombres toutes noires. Un souci auquel ne fait pas face le Realme 5. Sur les photos ci-dessous, on peut ainsi voir une photo du Realme 5 à gauche, et une autre du Xiaomi Redmi 8 à droite :

En pleine nuit, les deux smartphones vont avoir du mal à gérer les basses luminosités, mais tentent chacun de corriger le souci différemment. Du côté du Xiaomi Redmi 8, on a l’impression que le smartphone ajoute un voile blanc par-dessus l’image pour augmenter artificiellement la lumière. Par ailleurs, les images sont rapidement floues. De son côté, le Realme 5 va avoir tendance à monter fortement en sensibilité et donc à produire des images très bruitées. Dans l’ensemble, on préférera cependant là aussi les clichés du Realme 5, plus naturels et qui préservent mieux les couleurs. Vous retrouverez encore une fois la photo du Realme 5 à gauche et celle du Redmi 8 à droite :

On passera outre l’ultra grand-angle et le mode macro parce que, même si le Realme 5 a du mal à bien les gérer, ces types de photos ne peuvent de toute façon pas être capturées par le Redmi 8. C’est donc là aussi un avantage pour le Realme 5.

Enfin, les deux smartphones profitent d’un capteur dédié au mode portrait, Ils ont néanmoins tous les deux du mal à proposer un détourage et surtout une plage dynamique convaincante dans ce type de clichés, a fortiori sur des scènes en intérieur, avec une luminosité légèrement tamisée. Ci-dessous, vous retrouverez à gauche une photo du Realme 5 et, à droite, un cliché du Redmi 8 :

Dans l’ensemble, que ce soit sur la qualité des photos en plein jour, de celles de nuit ou pour la polyvalence, c’est donc le Realme 5 qui remporte cette manche haut la main. Il n’y a que sur le mode portrait, très moyen des deux côtés, que les deux smartphones arrivent à égalité.

Batterie : un très bonne autonomie des deux côtés

Les deux smartphones sont dotés d’une batterie de 5000 mAh. De quoi leur permettre de durer largement plus de deux jours. Nous avons même pu utiliser le Realme 5 pendant près de trois jours avant qu’il ne tombe à court de batterie, malgré un usage conséquent, avec l’écran allumé pendant 8h40. De son côté, le Redmi 8 a pu tenir pendant un peu plus de deux jours, mais avec une utilisation plus intense encore. Difficile de départager les deux appareils sur ce seul point.

Le Realme 5

Aucun des deux smartphones n’est compatible avec la recharge sans fil, mais ils sont tous les deux fournis avec un chargeur rapide 10W. À ce petit jeu, c’est néanmoins le Redmi 8 qui s’en sort le mieux, puisqu’il a pu recharger l’ensemble de sa batterie en 2h15 quand il aura fallu une heure de plus pour le Realme 5. Une différence qui peut s’expliquer par la prise micro-USB du smartphone de Realme, contre de l’USB-C pour celui de Xiaomi.

Si les deux appareils proposent une batterie identique et une autonomie du même ordre, c’est donc sur la charge rapide que cette manche va se jouer. Et à ce titre, c’est donc le Xiaomi Redmi 8 qui remporte le point, avec une heure de moins pour une charge complète.

Conclusion : lequel est le meilleur smartphone ?

Arrivé au bout de ce comparatif, il est temps de faire les comptes. Le Redmi 8 s’en tire donc mieux sur deux aspects : l’autonomie et le design, deux points qu’il remporte essentiellement grâce à l’intégration d’une prise USB-C. De son côté, le Realme 5 est largement devant en photo et pour les performances, et parvient à se hisser en tête sur la qualité de l’écran grâce à sa luminosité plus élevée. Les deux smartphones font match nul sur le logiciel.

Avec son Realme 5, la marque lancée il y a près de deux ans propose donc un excellent concurrent au Redmi 8 de Xiaomi. Surtout, le smartphone de Realme devance le Redmi 8 sur des points qui pourront être jugés plus importants pour les consommateurs comme les performances ou la photo. Et même lorsqu’il perd une manche, comme avec l’autonomie, il n’a pas non plus à rougir de son endurance de plus de deux jours. C’est donc logiquement que le Realme 5 remporte ce comparatif.

Si vous hésitez encore entre l’un et l’autre, n’hésitez pas à vous tourner vers les tests complets :

Prix et disponibilité

Le Realme 5 est disponible en France depuis le mois de novembre 2019. Le smartphone est proposé en deux configurations : à 149 euros pour 3/64 Go ou à 169 euros pour 4/128 Go.

De son côté, le Xiaomi Redmi 8 a été lancé en France début novembre 2019. Il était lancé à 170 euros, mais on le trouve désormais à 150 euros en version 3/32 Go et 160 euros en version 4/64 Go.

Les derniers articles