OnePlus 8 vs Realme X50 Pro 5G : lequel est le meilleur smartphone ?

Deux smartphones signés BBK

 

Realme et OnePlus ont beau appartenir à BBK Electronics, les deux marques proposent des produits indépendants. C'est ce que l'on va voir en comparant le OnePlus 8 et le Realme X50 Pro, proposés en France à des tarifs proches.

Comparatif entre le OnePlus 8 et le Realme X50 Pro 5G

Comparatif entre le OnePlus 8 et le Realme X50 Pro 5G // Source : Frandroid

OnePlus continue petit à petit d’augmenter ses prix et le dernier en date, le OnePlus 8, ne fait pas exception. Autrefois connu comme le créateur des « flagship killer », il doit maintenant faire face au Realme X50 Pro 5G vendu moins cher avec des caractéristiques plutôt proches. Comparons plus précisément les deux smartphones ensemble.

Les fiches techniques des deux smartphones

Modèle OnePlus 8 Realme X50 Pro 5G
Version de l'OS Android 10 Q Android 10 Q
Interface constructeur OxygenOS ColorOS
Taille d'écran 6.55 pouces 6.44 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 402 ppp 409 ppp
Technologie Super AMOLED Super AMOLED
SoC Snapdragon 865 Snapdragon 865
Puce Graphique (GPU) Adreno 650 Adreno 650
Mémoire vive (RAM) 8 Go, 12 Go 6 Go, 8 Go, 12 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 48 Mpx
Capteur 2 : 16 Mpx
Capteur 3 : 2 Mpx
Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 16 Mpx Capteur 1 : 32 MPX
Capteur 2 : 8 MPX
Enregistrement vidéo 4K@60 IPS 4K@30 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac), Wi-Fi 6 (ad) Wi-Fi 6 (ad)
Bluetooth 5.0 5.1
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 4300 mAh 4200 mAh
Dimensions 72.9 x 160.2 x 8mm 74.24 x 158.96 x 8.9mm
Poids 180 grammes 205 grammes
Couleurs Noir, Bleu, Vert Rouge, Vert
Prix 699€ 588€
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

Design : un ou deux poinçons

De loin, les OnePlus 8 et Realme X50 Pro reprennent les standards du design d’un smartphone en 2020 avec un écran borderless, percé au niveau de la caméra en façade. Les deux appareils se distinguent déjà au niveau de cet élément, avec deux caméras en façade pour le Realme X50 Pro, contre une seule pour le OnePlus 8.

Le double module selfie du Realme X50 Pro

Le double module selfie du Realme X50 Pro // Source : Frandroid

Visuellement, la différence se fait aussi à l’arrière du téléphone. Le module photo allongé à la verticale a été placé au centre sur le OnePlus 8, plutôt que dans un coin comme sur le Realme X50 Pro.

Mais le design ce n’est pas seulement une question d’esthétisme, c’est aussi et surtout une question d’ergonomie et de conception. De ce côté, il faut noter qu’avec son écran de 6,55 pouces, le OnePlus 8 peut faire figure de géant au pays des smartphones. Dans les faits, il est plutôt agréable à utiliser en main, même si la hauteur des boutons de volume peut parfois gêner. Du côté de Realme, ce n’est pas la grandeur qui pose problème, mais bien le poids et l’épaisseur de l’appareil, avec 9,36 mm tout de même. Le design du X50 Pro est soigné, avec de belles finitions, mais le téléphone peut parfois se montrer glissant.

Aucun des deux smartphones ne propose une certification de résistance à l’eau et la poussière.

Sur ce critère, aucun des deux smartphones ne se distingue vraiment. Ils proposent tous les deux une bonne expérience, sans être parmi les meilleurs du marché.

Dalle AMOLED à 90 Hz

On l’a dit, le OnePlus 8 intègre un écran de 6,55 pouces contre 6,44 pouces pour le Realme X50 Pro. Sur le papier, c’est la seule différence entre les écrans des deux smartphones qui proposent tous les deux une dalle AMOLED 2400 x 1080 pixels, protégée par du Gorilla Glass 5 et certifié HDR10+ avec un taux de rafraichissement à 90 Hz.

OnePlus 8 de face

L’écran du OnePlus 8 // Source : Frandroid

Malheureusement, en raison du confinement nous n’avons pas été en mesure de réaliser un test précis de l’écran du Realme X50 Pro 5G. On peut tout de même indiquer que l’écran est parfaitement lisible au soleil, tout en proposant un niveau de contraste absolu. La balance des blancs semble un peu trop froide, c’est souvent le cas des téléphones de cette gamme qui ne bénéficient pas du niveau de calibration des meilleurs smartphones du marché.

En revanche nous avons bien pu tester en détail l’écran du OnePlus 8. Sur ce critère, le smartphone impressionne avec sa couverture à 100 % de l’espace colorimétrique DCI-P3 avec un delta E de 3,13 quasiment imperceptible à l’œil nu. En plus du contraste infini, on obtient une luminosité maximale de 790 cd/m² garantissant une lecture parfaite, même au soleil. Là aussi la balance des blancs tire un peu vers le froid, mais l’activation du mode DCI-P3 dans les paramètres du smartphone suffit à corriger ce défaut.

Sur ce critère nous allons donc sélectionner le OnePlus 8 qui a fait ses preuves, en gardant à l’esprit que ne nous avons pas pu faire passer le même test au Realme X50 Pro qui ne semble pas démériter.

Realme UI ou Oxygen OS : le choix est vite fait

L’interface OxygenOS proposée par OnePlus est depuis longtemps l’une de nos interfaces préférées à Frandroid. Le fabricant propose régulièrement des mises à jour pour cette interface proche de celle de Google visuellement, mais avec bien plus de fonctionnalités, toutes très bien intégrées. Lors de son test, Manu a été particulièrement séduit par cet élément du smartphone, mais note tout de même un petit problème de calibration de la sensibilité avec la navigation par geste.

L’interface du OnePlus 8 est riche en options

Le Realme X50 Pro intègre Android 10 avec une interface nommée Realme UI. Derrière ce nom se cache en réalité ColorOS utilisé par les smartphones Oppo, une autre marque du groupe BBK Electronics. Si ColorOS, et Realme UI donc, nous avait plutôt déçus auparavant, la dernière itération a fait de nets progrès. Sans atteindre le niveau d’excellence d’Oxygen OS, pourtant développé au sein du même groupe industriel, l’interface propose désormais une expérience utilisateur réussie.

Parmi les ombres au tableau, Geoffroy note un écran « assistant intelligent » intégré par défaut et plutôt inutile en comparaison avec Google Discover. L’affichage des notifications laisse également à désirer à cause du poinçon a deux capteurs en façade du smartphone.

Sur ce point, notre préférence va du côté de OnePlus, bien que l’interface proposée par Realme ait fait de réels progrès.

Photo : 4 capteurs ne valent pas mieux que 3

OnePlus et Realme ont fait des choix différents pour le module photo au dos du smartphone. Commençons avec le OnePlus 8 et son module à trois appareils :

  • Principal : Sony IMX586 de 48 Mpx (0,8 µm), f/1,75 (6P), stabilisation OIS+EIS ;
  • Ultra grand-angle 116° : 16 Mpx, f/2,2 ;
  • Macro : 2 Mpx (1,75 µm), f/2,4.

Cette configuration est héritée du OnePlus 7T Pro auquel on aurait retiré le téléobjectif.

Dans l’ensemble, le OnePlus 8 s’en sort plutôt bien pour un smartphone de cette gamme. Les photos de jour ne posent évidemment pas de problème à l’appareil, même si Manu note quelques petits excès de l’algorithme UltraShot HDR qui pousse les contrastes un peu trop fort, ce qui peut dénaturer la scène capturée. La balance des blancs montre également ses limites quand l’obscurité se pointe et que les éclairages publics tournent au jaune. Le mode nuit « paysage nocturne » s’en sort bien et ne dénature pas trop les couleurs. Enfin, le dernier capteur est dédié au mode macro, mais, comme sur les autres smartphones proposant cette fonction, on se rapproche ici du gadget plus que d’autres choses. Sans être excellent, le OnePlus 8 s’en sort donc plutôt bien dans l’ensemble en ce qui concerne les photos.

Realme a développé un module à 4 appareils photo pour son X50 Pro :

  • Téléobjectif de 12 mégapixels, équivalent 54 mm (f/2,5), zoom optique x2, zoom hybride x5
  • Grand-angle de 64 mégapixels (capteur Samsung Isocell GW1), équivalent 26 mm (f/1,8)
  • Ultra grand-angle de 8 mégapixels, équivalent 15,7 mm (f/2,3)
  • Capteur de profondeur noir et blanc de 2 mégapixels (f/2,4)

Le fabricant fait donc le pari des longueurs focales variables qui vont permettre d’élargir le champ ou au contraire d’effectuer des zooms.

À ce jeu, le Realme s’en sort bien quand on prend chaque capteur individuellement, mais pas lorsque l’on passe d’un capteur à l’autre. C’est un élément qui distingue facilement les « flagship killer » des smartphones haut de gamme, la calibration des couleurs change en changeant d’appareil. Geoffroy note en particulier un bâtiment qui oscille entre des teintes jaunes, vertes ou bleues selon l’appareil photo utilisé. Le X50 Pro affiche également ses limites sur les photos de nuit, où l’on recommandera d’utiliser uniquement les appareils grand-angles ou le téléobjectif. Le mode photo nocturne améliore la balance des blancs, mais ne permet d’augmenter le niveau de détails qui manquaient déjà avec le mode automatique du smartphone.

Le Realme X50 Pro et le OnePlus 8 s’en sortent donc correctement, sans réussir à rattraper les smartphones haut de gamme plus couteux. S’il fallait choisir entre les deux, nous pencherions plutôt pour le OnePlus 8 sur ce critère.

Le Snapdragon 865 montre ses muscles

Flagship oblige, nos deux smartphones utilisent la meilleure puce disponible en date, le Snapdragon 865 de Qualcomm. Cela garantit déjà aux deux téléphones d’être compatibles avec la 5G, un bon point pour la durée de vie des appareils. Cette puce est couplé à 8 à 12 Go de LPDDR5 dans les deux cas, avec 128 à 256 Go de stockage UFS 3.0.

  Realme X50 Pro (60 Hz) Samsung Galaxy S10 (Full HD+) OnePlus 7T Huawei P30 Pro OnePlus 8 Pro (120 Hz)
SoC S865 Exynos 9820 S855+ Kirin 980 S865
AnTuTu 8 591 734 nc 444 287 nc 584 217
PCMark 2.0 12 126 7 781 10 476 9 173 11 364
3DMark Slingshot Extreme 7 170 4 357 6 294 4 243 7 089
3DMark Slingshot Extreme Graphics 8 211 5 260 7 154 4 374 8 103
3DMark Slingshot Extreme Physics 4 966 2 752 4 431 3 841 4 929
GFXBench Aztec Vulkan High 30 / 20 FPS 20 / 16 FPS 25 / 18 FPS 16 / 13 FPS 18 / 20 FPS
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen) 45 / 51 FPS 37 / 39 FPS 37 / 46 FPS 29 / 33 FPS 26 / 51 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen) 60 / 125 FPS 58 / 86 FPS 59 / 97 FPS 59 / 89 FPS 59 / 123 FPS
Lecture / écriture séquentielle 1 745 / 764 Mo/s 815 / 194 Mo/s 1400 / 221 Mo/s 903 / 232 Mo/s 1 731 / 754 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire 53,9k / 51,6k IOPS 35,5k / 6,3k Mo/s 42k / 6,9k IOPS 43,4k / 6,6k IOPS 52,8k / 50k IOPS

N’y allons pas par quatre chemins, dans les deux cas nous avons le droit à ce qui se fait de mieux sur le marché. Au quotidien, les deux smartphones se montrent parfaitement fluides, et peuvent encaisser les tâches les plus gourmandes sans sourciller. Un jeu comme Fortnite peut se lancer en qualité « épique » et tourne de façon fluide. Les deux appareils proposent une configuration assez similaire dans ce domaine et il est difficile de les départager.

Autonomie : à qui chargera le plus vite sa batterie

Le Realme X50 Pro intègre une batterie de 4200 mAh. Geoffroy a été convaincu par l’autonomie proposée par le smartphone, d’abord avec le taux de rafraichissement automatique, qui lui a permet de tenir plus de 40 heures dont 4h50 avec l’écran allumé (Screen on time) utilisé avec des vidéos YouTube et de la navigation web. En mode 90 Hz, le smartphone s’en sort tout aussi bien, avec 38 heures d’autonomie pour 5 heures d’écran allumé environ. Le mode 60 Hz permet d’économiser de la batterie, et le smartphone peut alors tenir jusqu’à 51 heures avec 6 heures d’écran allumé.

Avec une batterie un peu plus copieuse de 4300 mAh, le OnePlus 8 devrait s’en sortir un peu mieux. Manu indique avoir pu tenir avec 6 à 8 heures d’écran allumé selon l’utilisation. Il faut toutefois noter qu’en période de confinement nous n’avons pas pu faire passer aux smartphones notre test standard, permettant de les comparer au mieux, et la consommation de batterie à domicile est forcément réduire, puisque le smartphone ne cherche pas à changer d’antenne 4G.

Le chargeur 30 W du OnePlus 8

Le chargeur 30 W du OnePlus 8 // Source : Frandroid

L’autonomie c’est bien, mais la charge est un critère de plus en plus important à prendre en compte. De ce côté, OnePlus se contente d’un chargeur 30 W tout à fait honorable et capable de charger le smartphone en moins d’une heure, mais qui fait pale figure à côté du chargeur 65W de Realme. Ce dernier permet de charger l’appareil de 10 à 100 % en 29 minutes seulement !

Dans l’ensemble, malgré l’autonomie un peu plus haute proposée par le OnePlus, Realme propose d’après nous la meilleure expérience à l’usage. Avec le Realme X50 Pro, vous profitez d’une bonne autonomie et vous savez que vous pouvez très rapidement faire remonter la batterie avec le chargeur.

Lequel choisir ?

Si l’on reprend point par point nos critères, le OnePlus 8 l’emporte presque à chaque fois avec une courte tête. Il propose un design agréable en main, avec une interface optimisée et riche en fonctions, des performances de premier ordre, un écran très bien calibré et un appareil photo correct. Le Realme X50 Pro ne le dépasse réellement que dans la charge bien plus rapide de sa batterie. Le smartphone de Realme ne démérite pas et propose lui aussi de très bonnes performances, ou une interface en nette amélioration.

Il reste cependant un critère de taille : celui du prix du smartphone. Le Realme X50 Pro est commercialisé à 100 euros de moins que le OnePlus 8. Une différence de prix assez importante qui pourrait facilement contrebalancer les quelques avantages du OnePlus 8 face à son concurrent direct. Difficile de savoir si les quelques bonus de l’expérience utilisateur sur le OnePlus valent vraiment les 100 euros de différences. Cela dépendra évidemment de votre budget et de votre affinité avec les deux marques en question.

Les deux smartphones proposent dans l’ensemble le même niveau de qualité, et nous serions donc tentés de vous conseiller de vous tourner vers le moins cher des deux. Pour en apprendre davantage sur chacun des smartphones, nous vous invitons à consulter nos avis complets :

Prix et disponibilité : le Realme X50 Pro est moins cher

Le OnePlus 8 est disponible à partir de 699 euros pour la configuration avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage. Le passage à 256 Go de stockage et 12 Go de RAM est facturé 100 euros, portant le total à 799 euros.

Realme se montre un peu plus agressif sur les prix. La version avec 128 Go de stockage et 8 Go de RAM est commercialisée à 599,90 euros, soit 100 euros de moins que son concurrent direct dans cet article. Le prix monte jusqu’à 749,90 euros pour 12/256 Go, avec une troisième proposition intermédiaire à 669,90 euros pour 8/256 Go.

Les derniers articles