Xiaomi Poco F2 Pro vs Realme X50 Pro : lequel est le meilleur smartphone ?

 

Pour s'emparer du titre de "Flagship killer" quelque peu délaissé par OnePlus depuis sa montée en gamme tarifaire, Xiaomi et Realme semblent les plus sérieux concurrents. Positionnés en prix de départ à moins de 600 euros, mais avançant des atouts premium, le Poco F2 Pro et le Realme X50 Pro, tous deux 5G, ont de quoi rouler des mécaniques et faire de l'œil à ceux qui cherchent un excellent rapport qualité-prix... avec compromis !

Xiaomi poco F2 Pro vs Realme X50 Pro

Xiaomi poco F2 Pro vs Realme X50 Pro // Source : Frandroid

Dans la bataille du meilleur rapport qualité-prix, Xiaomi et Realme ont de quoi jouer des coudes avec leur dernier venu. Le Poco F2 Pro d’un côté, le X50 Pro 5G de l’autre, arrivent avec de sérieux arguments sur le segment à moins de 600 euros et se disputent le titre de « Flagship killer ».

Ecran, autonomie, design, performances… ils ne devraient pas démériter face aux ténors du marché. Mais leur positionnement tarifaire se justifie aussi par de petits défauts ou manquement qui n’en font pas encore du très haut de gamme. Reste à savoir lequel des deux smartphones en pâtit le moins.

Fiches techniques des Xiaomi Poco F2 Pro et Realme X50 Pro 5G

Modèle Xiaomi Poco F2 Pro Realme X50 Pro 5G
Version de l'OS Android 10 Q Android 10 Q
Interface constructeur MIUI ColorOS
Taille d'écran 6.67 pouces 6.44 pouces
Définition 2400 x 1080 pixels 2400 x 1080 pixels
Densité de pixels 395 ppp 409 ppp
Technologie Super AMOLED Super AMOLED
SoC Snapdragon 865 Snapdragon 865
Puce Graphique (GPU) Adreno 650 Adreno 650
Mémoire vive (RAM) 6 Go, 8 Go 6 Go, 8 Go, 12 Go
Mémoire interne (flash) 128 Go, 256 Go 128 Go, 256 Go
Appareil photo (dorsal) Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 5 Mpx
Capteur 3 : 13 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Capteur 1 : 64 Mpx
Capteur 2 : 8 Mpx
Capteur 3 : 12 Mpx
Capteur 4 : 2 Mpx
Appareil photo (frontal) 20 Mpx Capteur 1 : 32 MPX
Capteur 2 : 8 MPX
Enregistrement vidéo 8K@30 fps 4K@30 IPS
Wi-Fi Wi-Fi 6 (ax) Wi-Fi 6 (ax)
Bluetooth 5.1 5.1
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28) 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui Oui
Capteur d'empreintes Sous l'écran Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C USB Type-C
Batterie 4700 mAh 4200 mAh
Dimensions 75.4 x 163.3 x 8.9mm 74.24 x 158.96 x 8.9mm
Poids 218 grammes 205 grammes
Couleurs Blanc, Violet, Bleu, Gris Rouge, Vert
Prix 369 € 499 €
Fiche produit Voir le test Fiche produit Voir le test

L’élégance avec nu intégral ou non

La sobriété du moment ou le retour à une tentative d’il y a quelques mois ? C’est le dilemme entre les deux appareils. Le Poco F2 Pro signe le retour de l’écran intégral, sans appareil photo. Et pour cause, celui-ci a été caché dans une caméra pop-up qui sort de sa trappe à la demande (avec une petite mélodie en prime). Il en reste un écran qui occupe toute la façade avant d’un châssis au design particulièrement soigné (jusque dans le bouton de déverrouillage coloré !), notamment avec son dos en verre qui abrite, dans un encart cerclé, le quadruple appareil photo. Le Poco F2 Pro est un beau et élégant smartphone, mais un petit peu massif et lourd (218 g). Il ne sera pas à destiner aux petites mains.

Caméra pop-up Xiaomi Poco F2 Pro

La caméra pop-up du Xiaomi Poco F2 Pro // Source : Frandroid

 

De son côté, le Realme X50 Pro joue la sobriété avec un écran plat et un design plus classique. On notera des bordures d’écran qui ont l’air légèrement plus épaisses que celles du Poco F2 Pro, mais réduites tout de même. Une impression peut-être donnée par la présence d’un double poinçon sur l’écran, format que l’on croyait tombé aux oubliettes. Au dos, on dispose aussi d’un quadruple capteur positionné verticalement sur un dos en verre dépoli coloré. Très joli, mais qui va prendre facilement vos traces de doigts.

L'écran du Realme X50 Pro

L’écran du Realme X50 Pro // source : Frandroid

Comme son concurrent, le smartphone chinois nécessite de bonnes poches et de bonnes mains. Il est plus petit que le Poco F2 Pro (15,9 contre 16,3 cm), mais assez lourd également (205 g) et légèrement plus épais (9,36 mm contre 8,9 mm). L’épaisseur dans un gabarit s’explique aussi par la présence d’une batterie conséquente (voir ci-après).

Si la présence d’une prise casque est essentielle pour vous, le Poco F2 Pro va vous ravir alors que le X50 Pro en a fait le deuil. De même, le premier continue de privilégier le slot pour une double carte SIM alors que Realme n’opte que pour une seule carte nanoSIM. Mauvaise nouvelle en revanche : aucun des deux smartphones ne permet d’étendre l’espace de stockage. Et sans surprise, du fait de son tiroir à caméra, le Poco F2 Pro n’est pas étanche… mais le X50 Pro non plus et c’est plus surprenant.

De l’importance de l’écran 60 ou 90 Hz

Les deux smartphones ont fait le choix de l’Oled, d’une définition similaire (2400 x 1080p). Le Poco F2 arbore un bel écran intégral de 6,67 pouces plutôt efficace, bien équilibré et avec un très bon rendu des couleurs, un contraste parfait et une luminosité maximale qui culmine tout de même à 757 cd/m². A noter que la colorimétrie de l’écran bénéficie d’un mode Auto pour s’ajuster selon la luminosité ambiante, une option que vous pouvez aussi régler à votre guise vers des tons plus chauds ou plus froids.

Le Xiaomi Poco F2 Pro

Le Xiaomi Poco F2 Pro // Source : Frandroid

Le Realme X50 Pro fait presque figure de petit smartphone à côté avec son écran de 6,44 pouces. Sa dalle est agréable sans être optimal. Il s’adapte parfaitement à la forte luminosité extérieure. Mais en mode de calibration par défaut, les couleurs ont tendance à tirer vers le bleu. En passant en mode doux, si les teintes sont réchauffées, les couleurs deviennent plus ternes.

L'écran du Realme X50 Pro

L’écran du Realme X50 Pro // Source : Frandroid

Si vous accordez de l’importance au taux de rafraîchissement de l’écran, devenu un nouveau de terrain de bataille des constructeurs, alors le duel est déséquilibré : le Poco F2 Pro se contente des 60 Hz et ne va pas au-dessus alors que le X50 Pro file avec une grande fluidité à 90 Hz. Cela se ressent surtout en navigation internet ou sur des applis disposant de fils d’actualité comme Twitter ou Facebook où le scroll n’est nécessaire. Vous apprécierez également d’éviter les saccades d’écran lorsque vous faites défiler vos tiroirs d’applications. Et il est possible de revenir au taux de 60 Hz sur le X50 Pro pour économiser notamment un peu de batterie.

Des interfaces fluides mais de bêtes défauts

Le Poco F2 Pro comme le Realme X50 Pro dispose d’une interface basée sur Android 10, mais remoulinée à la sauce maison. Chez Xiaomi, cela s’appelle MIUI 11 et le Poco F2 Pro y a le droit avec toute la gamme de personnalisations habituelles (navigation par gestes, mode sombre…) et la présence des services Google présinstallés. Seule spécificité : le Poco Launcher ne permet de désactiver le tiroir d’applications. Et quelques erreurs de traduction ou des confusions dans l’interface viennent ternir l’utilisation.

Le Realme X50 Pro propose Realme UI qui emprunte beaucoup à ColorOS 7 d’Oppo, cousin pas si éloigné que cela. Et il n’en prend que des bons éléments. Une interface soignée et plus intuitive, moins bazar aussi. Mais Realme UI s’apparente surtout à un peaufinage d’apparences et à l’ajout de nombreuses fonctionnalités (personnalisation et modification des icônes, mode sombre, commandes gestuelles, tiroir d’applications…). L’un des points noirs consistera en la gêne parfois occasionnée par le double poinçon qui pénalise l’affichage de la barre de notifications et la réduit. Et aussi l’écran d’assistant intelligent loin de bien porter son nom…

Côté biométrie, les deux appareils font le choix du lecteur d’empreinte sous l’écran. Positionné de manière naturelle assez haut chez Xiaomi et rapide d’exécution, il est un peu plus efficace chez Realme, mais pas forcément bien placé pour beaucoup d’utilisateurs.

Le Poco F2 Pro a intégré la reconnaissance faciale dans sa caméra pop-up. Elle est incroyablement rapide à se déclencher pour déverrouiller. Peut-être trop pour être totalement fiable. Elle se contente d’associer votre visage à une photo 2D pour donner le Go, ce qui laisse parfois quelques approximations fonctionner comme la reconnaissance d’une oreille si vous n’êtes pas vraiment en face. Realme n’a pas de quoi frimer non plus car la firme a fait le même pari d’une reconnaissance biométrique en 2D moins sécurisée.

Qui peut le plus de jour peut un peu moins de nuit

Quatre sinon rien ! Le Poco F2 Pro et X50 Pro ont choisi un appareil photo à quatre capteurs pour offrir un maximum de possibilités et de polyvalence. Sur le premier, les capteurs sont bien plus centrés sur la partie haute et placés dans un cercle, juste au-dessus du flash. Sur son concurrent, ils sont à la verticale et le flash positionné juste à droite de la bande.

Au capteur principal (64 MP) et à l’ultra grand-angle, le Poco F2 Pro ajoute une macro et un capteur de profondeur.

  • capteur principal de 64 mégapixels (f/1,89) ;
  • ultra grand-angle de 13 mégapixels, 123 degrés (f/2,4) ;
  • capteur avec objectif macro de 5 mégapixels pour une mise au point de 3 à 7 cm ;
  • capteur de profondeur de 2 mégapixels (f/2,4).

De jour, le smartphone de Xiaomi prend des photos de qualité, avec un rendu des couleurs légèrement saturé, mais agréable, un bon niveau de détails et l’exposition très correcte des scènes. Le mode AI peut venir en renfort pour optimiser le résultat. Le mode Macro ne s’avère guère bluffant et sa définition est plutôt limitée. Mais dans l’ensemble, le Poco F2 Pro s’en sort avec les honneurs sur la photo.

Xiaomi Poco F2 Pro :

Le Realme X50 Pro a fait le choix d’un téléobjectif avec zoom optique x2 (hybride x5, numérique x20) et d’un module de profondeur noir et blanc.

  • Module téléobjectif de 12 mégapixels, équivalent 54 mm (f/2,5), zoom optique x2, zoom hybride x5
  • Module grand-angle de 64 mégapixels (capteur Samsung Isocell GW1), équivalent 26 mm (f/1,8)
  • Module ultra grand-angle de 8 mégapixels, équivalent 15,7 mm (f/2,3)
  • Module de profondeur noir et blanc de 2 mégapixels (f/2,4)

Le Realme X50 Pro s’en sort convenablement sur ces différentes longueurs focales. Il parvient toujours à capturer suffisamment de détails. Mais on note parfois une forte disparité des couleurs entre les différents objectifs.

Realme X50 Pro 5G :

Quand la luminosité baisse, le Poco F2 Pro aura besoin d’un coup de pouce pour s’en sortir mieux et obtenir une bonne cohérence colorimétrique. La qualité d’image reste bonne, mais l’exposition n’est pas toujours optimale. Le mode Nuit sera notamment un allié de choc à la tombée du jour. Côté Realme, le X50 Pro ne marque pas beaucoup plus de points. L’ultra grand-angle pêche du côté de l’exposition, le zoom x5 perd des détails. Le smartphone va tenter de s’appuyer sur son mode Cliché nocturne pour compenser, mais sans briller davantage, si ce n’est au niveau de la balance des blancs.

Xiaomi Poco F2 Pro :

Realme X50 Pro 5G :

Le mode portrait du Poco F2 est assez précis dans son traitement de la différence de profondeur entre le sujet et l’arrière-plan. Mais il a encore du mal à interpréter des mèches rebelles sur des coiffures. Mauvais point déjà constaté, sa folle tendance à forcer la netteté du visage qui peut avoir l’effet contraire de marquer encore plus les contrastes et donc intensifier la fatigue. Le X50 Pro de Realme cumule le mode portrait et le HDR. Il est capable de détourer le visage correctement, même en cas d’arrière-plan complexe. Le gain de la peau et la teinte sont bien respectés, sans excès.

Avec son double capteur frontal (32 MP + ultra grand-angle de 8 MP), le Realme X50 Pro fait le pari du selfie ultra-grand angle pour immortaliser vos photos de groupe. Et le mode portrait est également disponible, mais pour des photos grand-angle seulement. Le Poco F2 Pro s’en remet à sa caméra pop-up de 20 MP pour les selfies. Le rendu est bon, mais l’appareil a tendance à surexposer les scènes plus sombres.

Au niveau de la vidéo, le Poco F2 Pro prend nettement l’ascendant. Il peut filmer en 4K à 60 images par seconde (contre de la 4K/30 ips ou Full HD/60 ips pour le Realme X50 Pro), et une option vous laisse même goûter à l’enregistrement 8K. Ce n’est pas encore décisif dans un achat, faute d’équipements adaptés. Mais cela offre toujours un confort de travail pour de bonnes vidéos de 4K. Dans tous les cas, un trépied s’avèrera assez utile.

Du Snapdragon 865 pour tous

De la puissance, en veux-tu, en voilà ! Les deux modèles ont fait le choix du haut de gamme, à savoir du Snapdragon 865 de Qualcomm, la puce la plus puissante disponible pour Android. Le Poco F2 Pro l’accompagne de 6 ou 8 Go de RAM, 128 ou 256 Go de stockage comme le Realme X50 Pro. Mais ce dernier mise plutôt sur 8 ou 12 Go de RAM pour le booster.

Autant dire que les jeux comme Fortnite ou Call of Duty, la vidéo, etc., tout est fluide chez les deux concurrents. Cependant, au jeu des comparatifs de puissance, le X50 Pro prend l’ascendant sur le Poco F2 Pro dans tous les benchmarks. Et ce dernier a de plus tendance à chauffer facilement.

Endurance et rapidité

On a affaire à deux sérieux candidats niveau autonomie. Le Poco F2 Pro embarque une batterie de 4 700 mAh et le Realme X50 Pro est équipé d’une de 4 200 mAh. De quoi tenir aisément plus d’une bonne journée, même en jouant ou en optant pour un taux de rafraîchissement d’écran élevé à 90 Hz.

Le Realme X50 Pro a un atout de poids : l’une des recharges les plus rapides du marché (10 à 100% en moins de 30 minutes). Il faut dire qu’il vient avec un chargeur de 65 W, le même que celui du Oppo Find X2 Pro. Le Poco F2 Pro doit se contenter d’un chargeur de 33 W qui permet de passer de 6 à 100% en 1h20.

Un gros manque pour les deux modèles qui justifie aussi leur statut : aucun ne dispose de la charge sans fil.

Quel smartphone choisir entre le Xiaomi Poco F2 Pro et le Realme X50 Pro 5G ?

Tout dépendra de vos priorités. Si l’écran est important pour regarder des vidéos, naviguer confortablement ou autres, le Poco F2 Pro a un avantage. Si la puissance et l’autonomie sont essentielles, le Realme X50 Pro tient le haut du pavé. Le prix peut aussi être un élément décisif et à ce jeu-là, le nouveau venu de Xiaomi prend le dessus. Positionné 50 euros de moins dans sa version initiale, mais avec seulement 6 Go de RAM (contre 8 Go de RAM chez Realme) et 128 Go de stockage, il paraît un meilleur compromis à configuration égale 8 Go de RAM/256 Go de stockage (599,90 € contre 669,90 €).

Le Poco F2 Pro est un beau smartphone, embarquant des technologies importantes que l’on retrouve sur le premium, n’a pas à rougir en photo ou au niveau de l’autonomie. Comme le Realme X50 Pro, il pêche sur de menus détails qui peuvent s’avérer agaçants par moment, mais son prix est comme un rappel d’un excellent rapport qualité-prix avec compromis pour ne pas alourdir la facture. Le X50 Pro peut tirer son épingle du jeu auprès de ceux qui veulent un smartphone plus passe-partout, finalement efficace dans tous les domaines.

Du côté de la future 5G promise chez les deux constructeurs, c’est un match nul qui ne vous fera pas trancher dans votre décision. Le Poco F2 Pro comme le Realme X50 Pro se contenteront des bandes de fréquence sous les 6 GHz (sub-6) et ne fonctionneront pas avec les ondes millimétriques. Celles-ci ne seront de toute manière déployées en France que dans quelques années.

Pour en savoir plus sur ces deux smartphones, n’hésitez pas à lire nos tests complets :

Prix et disponibilité du Xiaomi Poco F2 Pro et du Realme X50 Pro 5G

Le Xiaomi Poco F2 Pro est disponible en deux configurations : 6 Go de RAM et 128 Go de stockage pour 549,90 euros ; 8 Go de RAM et 256 Go de stockage pour 599,90 euros.

Le Realme X50 Pro est proposé en trois configurations, avec 8 Go de RAM et 128 Go de stockage (599,90 euros) ou 256 Go de stockage (669,90 euros). Une version plus avancée propose 12 Go de RAM et 256 Go de stockage pour 749,90 euros.

Les derniers articles