L’éditeur et développeur de jeux mobiles Gameloft a fermé cette semaine l’un de ses studios basés à New York. Une centaine d’employés aurait été licenciée dans le même temps.

gameloft logo

Après une année 2014 difficile et un premier trimestre de l’année 2015 encourageant, il semble que Gameloft entame officieusement une restructuration de ses activités. Si l’on en croit le très sérieux Gamasutra, un site de jeux vidéo à destination des professionnels du secteur, l’éditeur français a fermé cette semaine son studio basé à New York et aurait licencié dans la foulée une centaine d’employés. Une fermeture qui a été confirmée depuis par d’anciens membres du studio sur Facebook, qui indique qu’au moins tous les développeurs ont été mis à la porte.

Plusieurs sites de jeux vidéo américains ont contacté Gameloft à la suite de cette annonce. L’éditeur français s’est contenté de répondre la même chose à tous les médias : « Gameloft gère actuellement activement l’organisation de sa production et se recentre sur ses centres de créations les plus efficaces et les plus expérimentés de façon à s’adapter rapidement aux contraintes du marché afin d’améliorer son chiffre d’affaires et sa profitabilité plus rapidement ». Une déclaration qui a le mérite de la franchise, à défaut de donner des précisions sur cette fermeture. Fermeture que la société se refuse pour l’instant de commenter.

Si l’on en croit le site officiel de Gameloft, l’éditeur français dispose aujourd’hui de 5700 développeurs répartis au sein de 28 studios présents un peu partout dans le monde. Avec une vingtaine de jeux mobiles développés par an, il est également difficile de savoir aujourd’hui sur quels jeux ont travaillé les développeurs de Gameloft New York. Une chose est certaine, Gameloft souffre d’un marché du jeu mobile très concurrentiel et agressif et tente maintenant de réduire ses coûts.