Depuis Las Vegas, Intel annonce un investissement dans HERE, l’entreprise de cartographie anciennement connue sous le nom de Nokia Maps. Au CES 2017, Intel indique que cet investissement vise les domaines des voitures connectées et l’Internet des Objets.

here-maps-android

Au CES 2017, Intel vient d’annoncer par communiqué de presse une prise de participation dans le service de cartographie HERE. Cette annonce intervient alors que la conférence du fondeur est prévue ce jeudi 5 janvier à 1 heure du matin, heure française.

Collaborer sur les véhicules autonomes et l’IoT

Pour Intel, cette prise de participation dans HERE (désormais dénommé HereWeGo) a deux buts. Être présents dans les domaines de la cartographie et de la localisation pour les véhicules connectés et l’Internet des Objets. En effet, selon Brian Krzanich, PDG d’Intel, « les voitures sont en train de devenir une des catégories de produits les plus intelligentes et connectées ».

Concernant les objets connectés, HERE commence plutôt bien l’année. En effet, au CES 2017, LeEco a annoncé des vélos connectés, tirant parti de ses services de cartographie et de localisation.

Un prototype de cartographie temps-réel pour véhicules autonomes

Intel a déjà en tête une application reliée aux véhicules autonomes. En collaboration avec HERE, le fondeur veut ainsi améliorer les services de localisation des voitures autonomes afin de leur permettre une plus grande précision dans leurs trajets. Intel parle ainsi d’un changement d’échelle d’une précision au mètre aujourd’hui à une précision plus proche de l’ordre du centimètre.

Cette amélioration est rendue possible grâce à l’exploitation des différents capteurs présents sur les véhicules autonomes. Ce service, dénommé HERE HD Live Map avait d’ailleurs déjà attiré notre attention quand il avait été annoncé pour la première fois au CES de l’année dernière.

Avec la prise de participation d’Intel, HERE s’assure ainsi un soutien de poids, non seulement au niveau financier, mais également technologique. Intel, de son côté, peut ainsi diversifier ses activités, alors que les ventes globales du marché PC sont en baisse.