YouTube (Google) lorgnait sur Twitch, c’est finalement Amazon qui réussit cette acquisition pour 970 millions de dollars US, soit 736 millions d’euros.

Capture d’écran 2014-08-25 à 23.15.29

En juillet dernier, nous étions quasi-sûrs : « Twitch aurait été racheté par Google« . On parlait déjà d’un montant estimé à 1 milliard de dollars, annoncé comme un des plus gros investissements de Google depuis le début de l’année. Finalement, c’est Amazon qui met la main sur la plateforme dédiée au streaming de parties de jeux vidéo.

Twitch, créé en 2011, rencontre un joli succès avec, selon les dernières estimations, un trafic s’élevant à environ 50 millions de visiteurs par mois. Et surtout, il fait partie des plus gros consommateurs de bande passante au monde ; on murmure d’ailleurs actuellement qu’il représente à lui seul 1,35 % du trafic Internet mondial, avec 13 milliards de minutes de vidéos vues chaque mois. Rien que ça.

Dans une lettre du CEO, Emmet Shear félicite son équipe :

Aujourd’hui, je suis heureux d’annoncer que nous avons été acquis par Amazon. Nous avons choisi Amazon parce qu’ils croient dans notre communauté, ils partagent nos valeurs et notre vision à long terme, et ils veulent nous aider à y arriver plus rapidement. Les choses ne vont pas changer : notre bureau, nos employés, notre marque et surtout notre indépendance. Mais avec le soutien d’Amazon, nous aurons les moyens de vous offrir un meilleure Twitch.

 

Pourquoi Amazon ?

Du point de vue des écrans, l’entreprise de Seattle offre une gamme complète d’appareils mobiles, y compris un smartphone lancé récemment, le Fire Phone. Mais également l’ Amazon Fire TV, une set-top box qui diffuse du contenu sur la télévision (films, séries, musique, jeux-vidéos, applications).

Twitch ajoute donc du contenu à l’arsenal d’Amazon, dans le but d’inciter un public de joueurs à acheter des périphériques Amazon ou du contenu sur l’Amazon Store. Il serait logique pour Amazon de sélectionner une partie du contenu de Twitch pour inciter la communauté à adhérer à Amazon Prime, l’abonnement qui comprend des jeux, applications et de contenu vidéo. L’accord permettrait aussi à Amazon d’offrir du contenu Amazon sur la plateforme Twitch.

Sur ce marché, Amazon est principalement en concurrence avec Apple et son écosystème, mais aussi Google. Il est évident que c’est un sale coup pour Google. La stratégie du géant de la recherche dans le domaine des contenus premium n’est pas encore très claire, un achat de Twitch aurait été clairement stratégique pour étoffer son offre.