Petite surprise lors de la première journée du CES, l’Obox. Snail, une société chinoise, présentait deux produits Android orientés jeux. Un mini-PC à l’allure de console, et une console portable. Je dois l’avouer, ces consoles Android respirent la qualité.

FrAndroid-CES-DSC06642

 

Des consoles sous Android… La plupart du temps, je me méfie. J’ai pris en main de nombreux produits chinois orientés « retro-gaming » ou émulation, avec une qualité de fabrication désastreuse, de mauvais composants et une partie logicielle à revoir. Quand je suis tombé sur le stand d’Obox, j’ai évidemment pris peur. Néanmoins, les produits m’ont (agréablement) surpris.

FrAndroid-CES-DSC06616

La Obox W3D est une console portable équipée d’un écran 3D et de joysticks physiques. Première particularité, il s’agit de 3D auto-stéréoscopique, celle que l’on peut voir sans lunettes (comme la Nintendo 3DS). Pour le coup, je dois avouer que le résultat est bien meilleur que la console de Nintendo, mais cela reste de la 3D (i-n-u-t-i-l-e). L’écran possède une définition de 1080p Full HD, c’est un écran de qualité à première vue.

FrAndroid-CES-DSC06626

 

Avec une connectique assez complète, cette Obox portable est propulsée par une puce Mediatek octo-core MTK6595 cadencé à 2,2 GHz.

FrAndroid-CES-DSC06648

La console de salon est surprenante. Elle fait la taille d’une Xbox One, et intègre un processeur Nvidia Tegra K1 avec des disques dur (3,5″) entre 500 Go et 6 To. C’est une box Android plutôt avancée, capable de faire de la 3D et de sortir un flux vidéo 4K.

FrAndroid-CES-DSC06655

La manette de jeu ressemble aux manettes des Fire TV ou Nexus Player, avec de nombreux boutons d’accès.

FrAndroid-CES-DSC06661

Pas de prix ni de disponibilité, ce sont des produits plutôt surprenants. Avec les performances graphiques que délivrent les dernières architectures, il est vraiment possible d’envisager le virage d’Android dans le gaming, même avec des consoles de salon.