Wish disparaît de vos moteurs de recherche pour ses trop nombreuses contrefaçons

 

Suite à une enquête de la DGCCRF, le site Wish a été sanctionné par le ministère de l'économie et ses pages seront supprimées des résultats des moteurs de recherche.

Wish.com

Wish est un site d’e-commerce

Depuis quelques années, un nouveau site de e-commerce a fait son apparition aux côtés des bien connus AliExpress et Gearbest : Wish. Réputé plus bas de gamme que les autres, le site a finalement fait l’objet d’une sanction annoncée ce jeudi par la direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes, la DGCCRF.

L’administration du ministère de l’Économie s’est en effet saisie afin d’évaluer la fiabilité du site, notamment concernant les contrefaçons, régulièrement pointées du doigt sur Wish. « Nous avons prélevé 140 produits sur le site et la plupart étaient non conformes, voire dangereux », a ainsi constaté la DGCCRF auprès de nos confrères du Parisien. C’est le cas de 95 % des jouets testés par l’autorité, qui étaient non conformes, tandis que 45 % étaient même dangereux en raison de « petits éléments qui se détachaient trop facilement ». Du côté des appareils électroniques, 95 % de ceux testés étaient non conformes et 90 % étaient dangereux.

Wish ne sera plus accessible depuis Google ou Bing

Ni une ni deux, la DGCCRF a décidé de faire déréférencer Wish en France. Concrètement, le site Internet ne pourra plus être visible sur les moteurs de recherche depuis la France comme l’indique la DGCCRF dans un communiqué :

Les ministres [ndlr : Bruno Le Maire, Alain Griset et Cédric O] ont demandé à la DGCCRF d’enjoindre aux principaux moteurs de recherche et magasins d’application mobile le déréférencement du site de e-commerce Wish et de son application tant que cet opérateur ne se sera pas mis en conformité, afin de protéger au mieux les consommateurs. Les consommateurs réalisant des achats en ligne ne pourront ainsi plus être dirigés vers le site Wish à l’occasion de leur recherche de produits, dès lors que les risques d’acheter des produits non conformes et dangereux sur celle-ci sont importants.

Cela ne signifie pas pour autant que Wish ne sera plus disponible depuis la France. Cette sanction, prévue par le code de la consommation, n’interdit en effet pas d’acheter des produits sur Wish, pas plus que d’y accéder depuis son navigateur. Le site n’est donc pas bloqué, mais simplement déréférencé, interdisant aux moteurs de recherche d’afficher des résultats qui en proviennent. « Le blocage du nom de domaine, c’est-à-dire empêcher l’accès total au site sur le web français, ce serait la sanction ultime. Mais il faut que notre riposte soit graduée. Pour le moment, Wish répond encore un peu à nos demandes… », indique ainsi un responsable du ministère de l’Économie, interrogé par Le Parisien.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles