Pourquoi Elon Musk a raison quand il dit que personne n’a besoin d’une voiture électrique avec une autonomie de 1000 km

L'angoisse de l'autonomie est un faux problème

 

Elon Musk a de nouveau affirmé que 644 km en une seule charge était le maximum actuel pour les voitures électriques. S'il avance pouvoir fabriquer un véhicule avec une autonomie de près de 1000 km, pour le fondateur de Tesla, cela serait un non-sens et un risque pour la voiture.

Chargeur Tesla
Tesla Model 3

Quand la plupart des constructeurs automobiles font la course à l’autonomie, le chinois NIO ou l’allemand Mercedes par exemple, le patron de Tesla reste prudent. Selon Elon Musk, Tesla aurait pu produire un véhicule avec une autonomie de 1000 kilomètres depuis longtemps, mais cela n’aurait tout simplement pas beaucoup de sens selon lui.

Dans les débats sur les avantages et les inconvénients de l’utilisation d’une voiture électrique, un facteur est très souvent mentionné : l’autonomie. Il y a des années, les voitures électriques étaient encore très limitées en autonomie (la première Renault Zoé affichait 100 à 150 km), mais les technologies de batterie modernes rapprochent de plus en plus les nouveaux modèles de leurs homologues à moteur à combustion.

We could’ve made a 600 mile Model S 12 months ago, but that would’ve made the product worse imo, as 99.9% of time you’d be carrying unneeded battery mass, which makes acceleration, handling & efficiency worse. Even our 400+ mile range car is more than almost anyone will use.

— Elon Musk (@elonmusk) March 2, 2022

Comme l’explique Elon Musk sur Twitter, Tesla aurait pu produire « une Model S d’une autonomie de 600 miles (environ 966 km) » il y a un an. Mais cela aurait été un contre sens selon lui, « car 99,9 % du temps, vous traîneriez une masse de batterie inutile, ce qui dégrade l’accélération, la maniabilité et l’efficacité (…) Même notre voiture avec une autonomie de plus de 400 miles (environ 644 km) offre plus que ce que la plupart des gens n’utiliseront jamais ».

Pour rappel, Tesla propose plusieurs modèles avec des autonomies au-delà des 600 kilomètres, la Model 3 Grande Autonomie affiche 608 kilomètres en cycle WLTP et la Model S Plaid est à 633 kilomètres (WTLP). Une des championnes de la catégorie est la Mercedes EQS avec 780 kilomètres.

En pratique, l’autonomie dépend évidemment beaucoup de votre trajet. Sur voie rapide, l’autonomie est bien moins importante qu’en ville. Dans certains cas et certaines conditions, l’autonomie peut même être supérieure à l’autonomie WLTP.

MERCEDESEQS_131
Mercedes EQS

L’angoisse de l’autonomie est réelle

Si vous hésitez à prendre une voiture électrique à cause de son autonomie, vous vivez peut-être ce que l’on appelle l’angoisse de l’autonomie.

Je vais dans un nouvel endroit. Que faire s’il n’y a pas de bornes de recharge publiques que je peux utiliser ? Et si je trouve une borne de recharge, mais qu’elle est mal entretenue et que je n’ai pas assez d’autonomie pour me rendre à une autre ?.

C’est une inquiétude ou une peur accrue de quelque chose qui ne s’est pas encore produit et qui est peut-être susceptible de se produire. Vous avez peur de vous retrouver avec une voiture déchargée qui devient alors inutile. Il y a néanmoins plusieurs raisons de ne pas s’inquiéter.

Aller au-delà de l’angoisse de l’autonomie

Encore une fois, la plupart des voitures électriques sur le marché actuellement peuvent parcourir jusqu’à 400 à 600 kilomètres avec une seule charge. En se basant sur la façon dont le conducteur européen moyen utilise sa voiture, la plupart des gens ne rechargeront leur véhicule qu’une fois par semaine.

En France, une voiture roule en moyenne 12 200 km en un an, ce qui donne un peu plus de 33 kilomètres par jour. Evidemment, il y a des gens qui conduisent régulièrement plus que ça et il y a des gens qui veulent emmener leur voiture électrique en voyage.

La recharge de votre véhicule électrique nécessitera probablement beaucoup moins d’efforts que le plein en carburant d’une voiture traditionnelle, car vous n’avez pas à attendre pour remplir le réservoir électrique. Vous pouvez recharger votre voiture quand elle est garée. De plus, selon le type de chargeur utilisé, une charge complète peut prendre 20 minutes ou jusqu’à 10 heures.

Avec des outils comme A Better Routeplanner (ABRP) et Chargemap, vous pouvez prévoir vos longs trajets, identifier les bornes de charge et même simplifier vos charges.

Pour les rares occasions où vous auriez réellement besoin de recharger votre voiture, dans le cadre d’un long trajet, vous pouvez utiliser les réseaux de charge rapide. En utilisant un des outils mentionnés plus haut, vous verrez très probablement que vous passez actuellement plus de temps dans les stations-service que vous ne le feriez sur un chargeur de voiture électrique.

Enfin, les batteries de voitures électriques se détériorent comme toutes les batteries. Cependant, cela se produit assez lentement : une Tesla perd environ 10 % de la capacité de sa batterie au bout de 160 000 km parcourus et environ 15 % au bout de 320 000 km. De plus, elles sont généralement garanties plusieurs années, 8 ans chez Tesla par exemple. N’hésitez pas à lire les conditions générales, en fonction des véhicules cette durée change et est liée également à la distance que vous parcourez.

Il est normal d’hésiter face au changement, mais n’oubliez pas que l’électrification de l’automobile est inéluctable. Au fil du temps, les infrastructures de recharge continueront de se développer. Jusqu’au jour où nous traiterons l’autonomie des voitures électriques de la même manière que nous le faisons déjà avec la « vitesse maximale » — une donnée qui est là juste pour se vanter.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles