Ça y est, Huawei a compris que vous n’achèterez plus ses smartphones

Place au sport et au bien-être

 

Si on savait que ça allait être compliqué pour Huawei de redevenir un géant du smartphone, on a maintenant l'impression qu'ils n'en ont plus vraiment envie. Sa dernière présentation de produits, ainsi que les déclarations de son président en Europe semblent confirmer tout cela.

HUAWEI Flagship Product Launch 2022 40-13 screenshot

Si vous cherchiez un signe pour vous convaincre définitivement que Huawei a jeté l’éponge sur ses smartphones, du moins officieusement, la dernière présentation du géant chinois devrait faire l’affaire.

Sur une conférence de près de 45 minutes, seules 12 minutes et 27 secondes ont été consacrées à cet univers auparavant phare pour le constructeur. Dans ce court laps de temps, c’est seulement un smartphone qui a été présenté. Un téléphone qui, de surcroit, ne sera acheté par probablement personne : pliable, sans Google, le tout pour le tarif extravagant de 2000 euros.

Une conférence dominée par les montres

Tout le reste de la conférence était centré sur un secteur désormais beaucoup plus porteur pour l’entreprise bannie du marché américain, les wearables et plus largement les thèmes de la santé et du bien être. Cinq produits appartenant à ce champ ont été présentés, trois montres, un bracelet connecté, un traqueur d’activité.

Huawei semble également chercher de nouveaux relais de croissance du côté de la vente d’abonnements. Niveau logiciel, le constructeur a présenté son futur service d’accompagnement des sportifs par abonnement, Huawei Health+, pour l’heure réservé à l’Allemagne et l’Italie.

Une situation économique en berne

Devant ces assertions, vous vous dites peut-être que quand Apple consacre une conférence aux Mac, on ne dit pas que la marque à la pomme laisse tomber les iPhone. Certes, mais Huawei est dans une situation très compliquée et il est certain qu’il lui faut trouver de nouveaux débouchés : en 2021, son chiffre d’affaires a fondu de 28,6 %. En Chine aussi, les ventes sont écroulées l’année dernière de 31 %. Une baisse qui s’explique cette fois non pas par l’absence de services Google — inutilisables en Chine, — mais par des smartphones désormais commercialisés sans compatibilité 5 G.

MKT_P50 Pro_KSP Shoot_Comfort grip_Cocoa Gold_
Le P50 Pro en Cocoa Gold. // Source : Huawei

En outre, Huawei lui-même nous dit que les smartphones ne sont plus une priorité, même s’ils ne se sentent pas encore prêts à jeter l’éponge :

William Tiann, président de Huawei pour l’Europe a déclaré à Milan, lors d’une rencontre avec la presse à laquelle Frandroid assisté : « Comme vous le savez, nous sommes en difficulté sur les smartphones. […] Nous allons nous concentrer davantage sur le home office et les wearables, mais nous n’allons pas abandonner le commerce de smartphones. »

Parmi les soucis que rencontrent les smartphones Huawei sur le marché européen, revient souvent l’absence de modem 5G sur des téléphones pourtant vendus au prix cher, ainsi qu’une expérience logicielle dégradée sans Google.

HarmonyOS et la 5G, c’est non

Interrogé sur le retour de la 5G sur ses téléphones, le cadre a d’abord tenu à préciser que « Huawei a la meilleure technologie en matière de Wi-Fi et de connexion sans fil. Huawei est en outre toujours ouvert pour collaborer pour obtenir tous les composants, y compris les chipsets 5G », sans pour autant pouvoir communiquer de roadmap sur ce sujet. Quant à l’arrivée d’HarmonyOS sur ses téléphones, qui pourrait permettre d’offrir une vraie alternative à Android, le responsable a également botté en touche, mais de manière plus directe : « nous ne prévoyons pas pour le moment de sortir des téléphones sous HarmonyOS cette année », tout en précisant, pour la forme, que son dernier pliant, le Mate Xs 2 possède certaines fonctionnalités spécifiques d’HarmonyOS.

Vous l’aurez compris, entre ces déclarations et la présentation quasi intégralement centrée sur les wearables, il y a tout lieu de penser que Huawei ne considère plus vraiment le smartphone comme une priorité. Il y a de quoi les comprendre, avouons-le.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles