Il y a un an, tous les fabricants avaient leurs regards rivés vers Apple. Au MWC 2019, l’innovation vient désormais de Huawei et Samsung.

Apple serait-il devenu ringard ? Il y a un an, la firme était en plein lancement de l’iPhone X, son smartphone qui revoyait complètement le design d’un smartphone : écran bord à bord avec une large encoche et navigation aux gestes. Le succès du téléphone a vite donné des idées aux fabricants concurrents.

Du Zenfone 5 aux fabricants d’écrans présentant des dalles prêts pour l’encoche, en passant par des produits un peu obscurs de Ulefone et Leagoo, la copie donnait un résultat plus ou moins heureux lors du MWC 2018.

En 2019, le design de l’iPhone XS a pris un coup de vieux

En 2019, difficile de tirer les mêmes conclusions. On trouve encore quelques smartphones à encoche, surtout lorsqu’ils sont vendus à petit prix comme chez Wiko ou Samsung, mais même dans ces cas, le design s’est bien éloigné de celui de l’iPhone et l’encoche a été réduite à portion congrue.

La star du MWC 2019 c’est le smartphone pliable, et c’est encore mieux s’il est 5G. L’effet « whaou » est immédiat, et on a l’impression de découvrir la première véritable évolution de design pour un smartphone depuis 2007. Résultat, quand on met côte à côte un iPhone X et sa large encoche, avec un smartphone pliable dernier cri, l’appareil d’Apple prend un sérieux coup de vieux.

Le Galaxy Fold fait baisser le rapport innovation/prix de l’iPhone

Avec la sortie de l’iPhone X, Apple avait fait éclater la barre des 1000 euros pour le prix d’un smartphone haut de gamme. En 2018, la marque est allée encore plus loin avec l’iPhone XS Max, dont la meilleure configuration culmine à plus de 1600 euros. Pourtant, pour ce prix on a finalement que l’aboutissement du smartphone 4G : un écran OLED bord à bord, toujours avec cette large encoche, pas de prise jack, une petite batterie, et deux appareils photo au dos.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Quand on place ce prix en comparaison avec celui du Samsung Galaxy Fold, annoncé à 2000 euros, il devient encore plus difficile de défendre la fiche technique de l’iPhone. Pour un prix 25 % supérieur, Samsung intègre un écran pliable dernier cri, un second écran, trois capteurs photo, et un design résolument différent. Si la question de la maîtrise logicielle se pose, force est de constater que Samsung semble avoir pris un pas d’avance sur son concurrent de toujours, Apple.

Apple : une valeur sûre avant tout

Oui, mais voilà. Il faut rappeler que contrairement à une idée reçue populaire, Apple n’est pas une marque qui se veut à l’avant-front des dernières innovations technologiques. Un peu comme Nintendo dans l’industrie du jeu vidéo, la marque à la pomme cultive sa différence et ne passe des échelons technologiques que lorsqu’ils sont totalement maîtrisés d’après elle.

On se souvient ainsi que le premier iPhone n’était pas compatible avec la 3G, et qu’il avait fallu attendre l’iPhone 6 pour une compatibilité totale du smartphone avec les bandes de fréquences 4G utilisées en France. Avant le passage à l’iPhone X, Apple n’avait pas non plus fait évoluer le design de son smartphone pendant plusieurs années et ne s’était jamais résolu à adopter l’OLED. Bref, la firme avance à son rythme.

Pour des clients de la firme, c’est justement ce rythme un peu plus lent que la concurrence qui assure une certaine confiance envers la marque. L’iPhone est pour eux une valeur sûre du marché. Ces clients savent qu’Apple n’adoptera pas une fonction simplement parce qu’elle est à la mode, en risquant une implémentation qui manquerait de finition.

C’est d’ailleurs ce que les premiers intéressés par les smartphones pliables craignent le plus : quelle sera la durée de vie de ces appareils ? Les fabricants ont-ils bien réfléchi aux usages de ces appareils ? D’ici à ce que l’on soit sûr des réponses à ces questions, Apple aura eu le temps de travailler sa copie, si vraiment un appareil pliable doit sortir des bureaux de Cupertino.