Au lendemain de la fermeture du MWC 2019, la rédaction de FrAndroid revient sur les principales annonces du salon. Entre les nouveaux smartphones de Xiaomi, Huawei ou Nokia, les nouvelles tendances ou quelques produits plus originaux, il est temps de faire le point avant de prendre rendez-vous pour l’an prochain.

Alors que le Mobile World Congress a fermé ses portes ce jeudi à Barcelone, il est temps de revenir sur les plus grosses annonces du salon. Si Huawei a frappé fort avec la présentation du Mate X, son premier smartphone à écran pliable, d’autres constructeurs ont su tirer leur épingle du jeu comme HMD avec son Nokia 9 PureView ou Xiaomi avec son Mi 9. Comme tous les ans, le salon a également su dégager certaines tendances pour l’année à venir, comme la 5G. Enfin presque…

Huawei Mate X

C’était l’une des premières annonces du MWC 2019, probablement la plus attendue et certainement la plus marquante. Quelques jours après Samsung, Huawei a annoncé à son tour son smartphone à écran pliable, le Huawei Mate X.

Si la philosophie — notamment tarifaire avec un prix de 2300 euros — est identique à celle de la firme coréenne, l’appareil pliable de Huawei adopte cependant un format différent de celui de Samsung. L’écran se replie vers l’extérieur, de quoi apporter deux avantages par rapport à son principal concurrent. L’écran est ainsi bien plus grand même lorsque l’appareil est refermé, là où Samsung propose un petit écran externe avec de larges bordures, et le smartphone est également bien plus fin, avec 11 mm d’épaisseur contre 17 chez son homologue coréen.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Bien évidemment, l’annonce a énormément fait parler d’elle pendant le salon de Barcelone, mais il faut garder en tête qu’il ne s’agit pour l’heure que d’un produit vitrine. Commercialisé à un tarif particulièrement élevé, le smartphone n’est pas destiné à être vendu, et certainement pas au grand public. On attendra donc patiemment que les smartphones à écrans pliables deviennent plus abordables, et trouvent un réel usage, avant de les recommander. Surtout, on attendra de le tester complètement avant de pouvoir donner un avis plus complet à propos du Huawei Mate X.

Découvrez notre prise en main du Huawei Mate X

Xiaomi Mi 9

Xiaomi vient de proposer une alternative au OnePLus 6T et au View 20 séduisante : le Xiaomi Mi 9. Ce smartphone propose un design premium, de la charge sans fil, un grand écran OLED… et le Qualcomm Snapdragon 855. Enfin, il a également trois caméras à son dos. Découvrez sa prise en main complète.

Samsung Galaxy S10

Cette année, Samsung n’a pas présenté son Galaxy S10 durant le MWC, mais en amont, au cours d’un événement dédié à San Francisco. Il n’empêche que le nouveau haut de gamme du constructeur était, comme tous les ans, sur toutes les lèvres et dans toutes les mains.

Sur le stand de Samsung, l’un des plus imposants du salon, à l’exception de quelques tables réservées aux démonstrations de Galaxy Watch Active ou de la nouvelle gamme Galaxy A, l’espace était complètement occupé par les nouveaux appareils de la gamme. Les Samsung Galaxy S10, S10 Plus et S10e étaient particulièrement mis en avant par le constructeur coréen. Samsung a pris soin de présenter son smartphone en amont du salon, afin d’éviter la concurrence frontale avec Huawei et il a bien fait. Bien évidemment, le Huawei Mate X a su faire rêver les visiteurs qui s’agglutinaient en masse autour de la vitrine de Huawei, mais c’est bien à quelques mètres de là, sur le stand de Samsung, que tout le monde se voyait déjà un Galaxy S10 à la main.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Qu’il s’agisse du design avec un écran OLED percé, du triple module photo au dos ou de la qualité d’affichage, le Galaxy S10 a semblé cocher toutes les cases et son tarif, bien plus abordable que celui du Mate X, en a fait incontestablement l’un des gagnants du salon. Reste le Galaxy Fold, que l’on pourrait voir a contrario comme l’un des perdants en raison de son design bien moins tape-à-l’oeil que celui du Mate X. Parce qu’après tout, ces produits étaient avant tout des smartphones de vitrine.

À lire sur FrAndroid : Prises en main des Samsung Galaxy S10 et S10 Plus : des améliorations significatives sous tous les aspects

Nokia 9 PureView

Le smartphone s’est fait attendre pendant de très nombreux mois, probablement trop nombreux, ce qui fait que sa configuration peut sembler avoir du retard. Mais après tout, ce n’est pas tant pour ses caractéristiques que le Nokia 9 PureView nous a marqués pendant le mobile World Congress, mais pour ses capacités photo.

Sur le papier, nous avions déjà pu prendre en main le smartphone de HMD avant le salon et avions apprécié son gabarit compact et son design. Mais c’est sur la photo que nous l’attendions au tournant. Nous avons pu capturer quelques clichés au MWC — sans avoir la possibilité de les publier — et autant dire que nous avons hâte de tester le smartphone sur une plus longue durée.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Pour le mode HDR, pour la capture des détails ou pour les nombreuses données enregistrées au format RAW, le Nokia 9 PureView a su nous enthousiasmer.

Découvrez notre prise en main du Nokia 9 Pureview

Sony Xperia 1

Depuis 2015, Sony a pris pour habitude de proposer des écrans de smartphone allant toujours plus loin. Le constructeur japonais a été l’un des premiers à intégrer une dalle 4K pour un smartphone avec le Z5 en 2015, puis a été l’un des précurseurs du HDR avec le XZ Premium en 2017. Pour son nouveau Xperia 1, Sony a ajouté deux nouveautés pour parfaire l’affichage du smartphone.

D’abord, Sony a conservé la définition 4K de l’écran tout en ajoutant une dalle OLED, déjà présente sur le Xperia XZ3, qui n’était quant à lui que Full HD. De quoi permettre d’accentuer encore le contraste et donc de pouvoir encore mieux profiter de la compatibilité HDR10.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Ensuite, le format 21:9 de l’écran permet non seulement une prise en main plus simple, puisque le smartphone est plus allongé et donc moins large, mais également de mieux profiter de films au format cinémascope, sans les bandes noires en haut et en bas de l’écran. Sony se targue également d’un partenariat avec Netflix pour optimiser le calibrage de l’écran pour les films présents sur l’application. Reste que là aussi, les annonces sont intéressantes et qu’on a hâte de tester le Sony Xperia 1 pour évaluer son écran en conditions réelles.

Découvrez notre prise en main du Sony Xperia 1

Lenovo ThinkVision 14

Besoin d’un second écran léger et transportable pour accompagner votre PC portable, une tablette, un smartphone et même une… Nintendo Switch ? Ces écrans ou moniteurs externes deviennent de plus en plus pratiques. Il y a de fortes chances qu’ils bénéficient d’ailleurs dans quelques années des dalles pliables, ils pourront donc être encore plus simples à plier et ranger dans votre sac. En attendant, on vous propose de découvrir le Lenovo ThinkVision 14.

 

HTC 5G Hub

Nous avons également été séduits par les routeurs 5G, en particulier le HTC 5G Hub. Ce routeur intègre un SoC Snapdragon 855, un écran tactile, du WiFi 6 et du Display Port pour le connecter à un écran externe.

HTC 5G Hub

Découvrez la sélection de routeurs 5G du MWC 2019

La 5G… enfin presque

La 5G était bien évidemment omniprésente sur le salon, non seulement dans les discours des constructeurs, des opérateurs ou des entreprises d’infrastructure télécoms, mais également dans les annonces.

« Il y a deux ans, je vous annonçais que la 5G arriverait bientôt. Il y a un an, je vous annonçais que la 5G arriverait bientôt. Cette année je ne vous annonce plus qu’elle arrive, mais qu’elle est là », s’est ainsi exclamé Rajeev Suri, PDG de Nokia. De leur côté, les constructeurs de smartphones ont multiplié les annonces de produits 5G, qu’il s’agisse du Xiaomi Mi Mix 3 5G, du ZTE Axon 10 Pro 5G, du Huawei Mate X, du LG V50 ThinQ ou même du Samsung Galaxy S10 5G, dévoilé quelques jours avant. Mais tout ça, c’est avant tout sur le papier, du moins en France.

Si les réseaux 5G ont commencé à être déployés en fin d’année dernière aux États-Unis ou en Coréen, ce n’est pas encore le cas dans une bonne partie de l’Europe. Une situation qui vient notamment des instances gouvernementales à en croire Rajeev Suri : « L’an dernier, l’Europe avait déjà du retard sur l’Asie ou les États-Unis. Cette année ce retard s’est accru ». Même son de cloche du côté de Stéphane Richard, PDG d’Orange, selon qui « la France a un an de retard sur la 5G ».

À lire sur FrAndroid : Faut-il acheter un smartphone 5G en 2019 ?

Ce retard s’explique notamment par le fait que l’État n’ait toujours pas indiqué aux opérateurs et aux constructeurs d’infrastructures quelles seront les bandes de fréquences disponibles. Les enchères seront lancées seulement à l’automne 2019 avant un déploiement complet prévu en début d’année prochaine. Pour l’instant, en France tout du moins, la 5G reste une douce utopie. Autant vous dire qu’il ne sert donc à rien d’acheter un smartphone 5G dès cette année.