Juste avant l’annonce de l’iPhone 14, le Brésil suspend les ventes d’Apple

Le Brésil charge Apple

 

Apple s'est vu imposer la suspension des ventes de tous ses iPhone ne comportant pas de chargeur dans la boîte par l'État d'Amérique du Sud.

DSC01093-Edit (1)
Le nouvel iPhone 13 d’Apple en vert // Source : FRANDROID – Anthony WONNER

Sacré hasard du calendrier. Alors que depuis des mois, le Brésil menace de passer à l’action contre Apple, le pays d’Amérique du Sud décide de surprendre les ventes des téléphones de la marque à la pomme la veille de son grand ramdam de rentrée, la Keynote Apple de ce mercredi 7 septembre où seront présentés les iPhone 14.

Dans le détail, le ministère de la Justice brésilien impose la suspension des ventes de l’iPhone sans chargeur et impose une amende de 12 millions de Réals (soit un peu plus de 2,3 millions d’euros) à l’entreprise, rapporte le média brésilien g1, qui a déniché l’info dans le journal officiel.

Tous les iPhone sans chargeur interdits de vente

La suspension des ventes passe par une annulation de l’enregistrement des smartphones de la marque introduits sur le marché depuis l’iPhone 12, précise le ministère. La suspension immédiate de la fourniture de tous les smartphones de la marque est aussi au menu, quel que soit le modèle ou la génération, tant qu’il n’est pas accompagné d’un chargeur.

L’amende ne devrait pas s’appliquer immédiatement si Apple applique bien la suspension de ses ventes. Elle tombera en revanche si des preuves d’un contournement de la décision voient le jour.

Immanquablement, cette mesure fait écho à la volonté en Europe d’imposer un chargeur universel aux marques, sous la forme de l’USB-C, mais aussi à un récent projet de réglementation qui vise à imposer aux marques de fournir 15 composants sur une durée de cinq ans après la commercialisation, dont le chargeur.

La réponse d’Apple

Apple a réagi à cette décision dans un communiqué transmis au média brésilien TechTudo. La marque y renouvèle l’argument selon lequel la disparition des chargeurs aurait un impact bénéfique sur ses émissions de carbone :

« Chez Apple, nous tenons compte de notre impact sur les personnes et la planète dans tout ce que nous faisons. Les adaptateurs secteur représentaient notre plus grande utilisation de zinc et de plastique, et les sortir de la boîte a permis de réduire plus de 2 millions de tonnes métriques d’émissions de carbone – ce qui équivaut à retirer 500 000 voitures de la route par an. »

La firme de Cupertino ajoute qu’elle fera appel et rappelle que de nombreux adaptateurs USB-A sont déjà disponibles dans le commerce ou même chez ses clients.

« Il existe des milliards d’adaptateurs d’alimentation USB-A déjà utilisés dans le monde que nos clients peuvent utiliser pour charger et connecter leurs appareils. Nous avons déjà remporté plusieurs décisions de justice au Brésil à ce sujet et nous sommes convaincus que nos clients connaissent les différentes options de recharge et de connexion de leurs appareils. Nous continuerons à travailler avec Senacon (Secrétariat national à la consommation du Brésil) pour résoudre leurs préoccupations et nous prévoyons de faire appel de cette décision. »

Récemment, d’autres marques comme Oppo ou Xiaomi ont montré une volonté de supprimer le chargeur dans la boîte de leur téléphone, alors que le plus gros concurrent d’Apple, Samsung, le pratique déjà depuis plusieurs années.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles