L’iPhone va-t-il passer à l’USB-C ? Tout comprendre au sujet en 7 questions

Apple contre l'UE ⚔

 

L'Union européenne va imposer l'USB-C comme standard universel pour la charge filaire de plusieurs appareils électroniques. Les iPhone d'Apple et leur port Lightning sont dans le collimateur de ce projet de loi. Au travers de quelques questions clés, découvrez tout ce qu'il faut savoir au sujet de cet épineux dossier.

Ports USB-C ok
Deux piles de smartphones avec des ports USB-C // Source : Robin Wycke – Frandroid

C’est un duel d’influence et de pouvoir qui se joue entre Apple et l’Union européenne. À l’issue de celui-ci, a priori, les iPhone devront se débarrasser du port Lightning au profit de l’USB-C. Mais d’autres pistes sont à envisager. Le feuilleton est parti pour durer au moins jusqu’en 2024.

Ainsi, pour y voir plus clair et comprendre les enjeux, nous tentons de répondre aux questions importantes autour de ce sujet technologique, politique et environnemental.

L’USB-C obligatoire en Europe, c’est pour quand ?

Le Parlement européen (où siègent les députés élus) et le Conseil européen (qui représente les gouvernements des pays membres de l’UE) ont trouvé un accord de principe. Les deux parties se sont entendues pour imposer l’USB-C comme solution de charge filaire universelle dès l’automne 2024. Autrement dit, les iPhone devant sortir au deuxième semestre de 2024 seront obligés de se débarrasser du port Lightning utilisé jusqu’ici par Apple. Les iPhone 14 ne sont donc pas affectés.

iPhone 14 Pro Trailer – Apple 1-6 screenshot
Les iPhone 14, prévus en automne 2022, ne sont pas concernés par la nouvelle loi européenne sur l’USB-C  // Source : Let’s go digital / Technizo Concept

À la rentrée 2022, le Parlement et le Conseil confirmeront leur accord de principe (sauf coup de théâtre fort improbable). Dans la foulée, le texte sera publié dans le Journal officiel ce qui marquera son entrée en vigueur. Le délai fixé à l’automne 2024 permet surtout aux autorités de mettre en place les dispositions nécessaires à l’application de cette loi et sans doute aussi pour laisser le temps aux constructeurs concernés de faire les changements nécessaires.

Contacté par Frandroid, le cabinet d’Alex Agius Saliba, le rapporteur européen chargé du dossier, rappelle que « l’idée d’un chargeur commun pour les téléphones mobiles et les appareils électroniques similaires n’est pas nouvelle. » Déjà en 2009, un premier protocole voit le jour. À l’époque, l’accord avait permis de « réduire le nombre de types de chargeurs sur le marché de 30 à 3. »

Quels sont les appareils concernés ?

Si l’on pense surtout aux smartphones, ces derniers sont loin d’être les seuls appareils électroniques concernés par la nouvelle directive européenne. À l’automne 2024, l’imposition de l’USB-C comme standard universel pour la charge filaire s’appliquera aussi aux produits suivants :

Un peu plus d’un an après, les PC portables seront également concernés par cette directive européenne.

Pourquoi Apple est-il contre l’USB-C obligatoire ?

Apple a une position assez particulière sur l’USB-C. L’entreprise californienne a participé à l’élaboration de ce standard en tant que membre de l’organisation USB Implementers Forum. Aussi, elle l’utilise déjà en tant que port de recharge sur certains de ses produits comme les iPad ou les MacBook. En revanche, sur ses iPhone et AirPods, la firme fait de la résistance.

Apple MacBook Air M2 dos
Le MacBook Air M2 // Source : FRANDROID – Melinda DAVAN-SOULAS

Par le passé, elle a déjà défendu son port Lightning face à l’Union européenne. Apple estime en effet qu’obliger les constructeurs à adopter l’USB-C représenterait un frein à l’innovation. Le géant de Cupertino estime qu’une entreprise doit avoir la liberté d’utiliser le port de son choix pour pouvoir y implémenter les technologies de son choix. Cela « nuira aux consommateurs en Europe et dans le monde ».

Cet argument peut se défendre, mais il est mis à mal par une réalité : le Lightning se cantonne aujourd’hui à de l’USB 2.0 soit moins efficace sur les transferts que l’USB-C étroitement lié à des technologies plus modernes comme l’USB 4 par exemple.

USB-C
Câble USB-C // Source : Marcus Urbenz sur Unsplash

Quoi qu’il en soit, c’est pour ces raisons que, même si Apple n’est jamais explicitement cité dans le projet de loi européen, la firme à la pomme est au cœur du sujet : verra-t-on un jour un iPhone en USB-C ?

Pourquoi l’Union européenne veut-elle imposer l’USB-C ?

La volonté européenne d’instaurer un standard universel et obligatoire pour la charge filaire est justifiée officiellement par deux choses. D’une part, il s’agit de simplifier la vie des consommateurs en leur permettant d’utiliser le même câble pour plusieurs appareils. D’autre part, cette initiative doit permettre la réduction des déchets liés aux nouvelles technologies.

En ayant moins de câbles à stocker chez soi, les consommateurs et consommatrices seront moins amenés à en acheter. In fine, on observerait donc une baisse de la production et de l’impact environnemental.

lucian-alexe-yh0UtueiZ-I-unsplash
Différents câbles de recharge // Source : Lucian Alexe sur Unsplash

Avec cette idée en tête, il était donc assez logique de se tourner vers l’USB-C. Cette connectique est déjà largement utilisée sur le marché de la Tech. Il est donc plus simple de l’imposer comme le standard universel.

Que risque Apple s’il ne respecte pas la nouvelle loi européenne ?

D’aucuns pourraient imaginer que le géant américain campera jusqu’au bout sur sa position en refusant d’intégrer un port USB-C sur ses iPhone. Dans ce cas, quels seraient les risques pour Apple ? Selon le cabinet d’Alex Agius Saliba, les législateurs n’ont pas prévu de sanction financière. C’est encore plus simple que cela.

Il faut en effet savoir que « les nouvelles dispositions s’inscrivent dans le cadre d’une révision de la directive RED ». Cela veut dire qu’à partir de l’automne 2024, si les nouveaux iPhone ont encore un port Lightning au lieu de l’USB-C, ils ne seront tout simplement pas autorisés à être vendus dans les pays membres de l’Union européenne.

Marquage CE ok
Reproduction de marquage CE // Source : MatthiasDD (via Wikimedia Commons)

En effet, la directive RED (fichier PDF) évoquée par le rapporteur encadre la mise en vente d’équipements radioélectriques. Pour être dans les clous, il faut que l’appareil se conforme à un ensemble de critères. Il recevra alors un marquage « CE » prouvant qu’il a été jugé conforme par les autorités compétentes. Sans port USB-C pour la recharge filaire, un smartphone n’obtiendra pas le précieux sésame pour débarquer sur le marché européen.

Un iPhone avec USB-C ou un iPhone 100 % sans fil ?

Apple se retrouve-t-il donc pieds et poings liés ? Des rumeurs évoquent déjà des iPhone 15 avec USB-C dès 2023, soit un an avant la mise en application du texte. Cependant, un autre scénario peut être envisagé : la sortie d’un iPhone 100 % sans fil, sans le moindre port de recharge filaire.

En sortant un tel produit, Apple n’enfreindrait pas la nouvelle loi européenne. Celle-ci impose l’USB-C uniquement pour les appareils proposant de la charge filaire. Un appareil ayant recours exclusivement à une solution sans fil ne sera pas concerné et pourrait donc sortir tel quel. Du moins, pour le moment.

Chargeur MagSafe iPhone ok
Un chargeur MagSafe // Source : Apple

À partir de 2024, il est prévu que la Commission européenne (qui applique la loi) se charge de « demander aux organismes européens de normalisation de développer des normes appropriées en fonction du développement des technologies sans fil ». Ainsi, si Apple sortait un iPhone 100 % sans fil, dans les années qui suivront, un texte similaire sur la recharge sans-fil pourrait le concerner.

Technologiquement, un smartphone sans aucun port filaire n’est pas impossible, Vivo a déjà présenté de tels concepts. On peut néanmoins se demander s’il s’agirait vraiment de la solution la plus pratique pour les utilisatrices et utilisateurs. La recharge pourrait éventuellement se faire via MagSafe, mais aurait-elle le même rendement qu’une simple solution filaire ?

Quid de l’USB-D ?

Projetons-nous un peu. Il est tout à fait envisageable que l’USB-C devienne un jour un standard obsolète, dépassé par les évolutions technologiques. Dans ces conditions, l’Union européenne a-t-elle prévu de faire évoluer la loi ?

Oui, rassure le cabinet d’Alex Agius Saliba. « Toute évolution technologique devrait se traduire par un ajustement opportun des exigences techniques/normes spécifiques au titre de la directive sur les équipements radio. Cela permettrait de s’assurer que la technologie utilisée n’est pas dépassée ».

Ainsi, l’Europe ne ferme pas la porte à une éventuelle évolution vers l’USB-D. Reste à savoir si lesdits ajustements évoqués pourront s’appliquer avec une bonne réactivité.

Ken Pillonel récidive après l’iPhone avec port USB-C en créant les AirPods avec port USB-C ! En faisant ça, il a sans doute réalisé le rêve de beaucoup de fans de tech !
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles