Fini le monopole, Apple ouvrirait l’iPhone à des app stores alternatifs

Epic Games et Microsoft se réjouissent

 

Bloomberg dévoile qu'Apple se prépare à ouvrir l'iPhone et l'iPad à l'installation de boutiques d'applications alternatives à l'App Store. C'est un changement de politique historique pour Apple qui doit se mettre au pas des décisions de l'UE.

Le contrôle d’Apple et de Google sur les boutiques d’applications de l’iPhone et des smartphones Android est apparu aux yeux de beaucoup de régulateurs comme un problème depuis plusieurs années.

Apple en particulier fait la pluie et le beau temps sur son écosystème très lucratif, au point de froisser parfois ses partenaires de longue date comme Epic Games, Microsoft, Spotify ou plus récemment Elon Musk et Twitter.

C’est donc un changement particulièrement important que nous annonce le média Bloomberg et le journaliste spécialisé Mark Gurman : Apple devrait bientôt autoriser l’installation de boutiques alternatives.

Merci l’Union européenne

D’après le site, cette décision de la part d’Apple vient d’une volonté de se mettre au pas des décisions de l’UE. À partir de 2024, l’Union européenne va obliger les éditeurs de plateformes comme Apple et Google à améliorer la situation des éditeurs d’applications.

Avec ces changements, les utilisateurs d’iPhone ou d’iPad pourront très concrètement se passer de l’App Store d’Apple au profit d’un Epic Games Store, d’une boutique développée par Xbox ou même, pourquoi pas, une version iOS du Google Play Store.

En passant par ces boutiques alternatives, les éditeurs pourront échapper aux fameux 30 % de commission d’Apple. La firme réfléchirait toutefois à demander des frais pour les applications installées en dehors de son App Store. Ses frais seraient là pour couvrir des vérifications de sécurité.

D’après Bloomberg, il s’agirait d’une version spéciale d’iOS qui serait proposée par Apple uniquement en Europe. La firme serait prête à adapter cette version du système à d’autres pays en fonction de la législation.

Un progrès pour les power user

Si l’on peut se réjouir de ce futur changement majeur pour iOS en Europe, il faut garder en tête que cela ne concerna probablement que les utilisateurs connaisseurs. En effet, Android autorise déjà l’installation de boutiques alternatives, et pourtant le Play Store y occupe une place hégémonique.

Il sera donc très difficile pour un Epic, un Google ou un Microsoft de concurrencer efficacement Apple dans son propre écosystème. Reste que pour les connaisseurs, ce sera une façon de se libérer du règlement d’Apple et d’accéder à des applications interdites. On pense notamment à tous les services de cloud gaming bannis depuis plusieurs années.

Un changement prêt pour iOS 17

Cette grande mise à jour pour iOS serait actuellement en cours de préparation chez Apple. D’après Bloomberg, les équipes de la firme seraient particulièrement mécontentes de devoir s’adapter à la nouvelle législation européenne, à l’encontre de leurs choix pour la plateforme.

Malgré ce manque de motivation, les efforts seraient en bonne progression pour intégrer iOS 17, la prochaine version du système de l’iPhone dont la sortie est attendue pour septembre 2023. De quoi prendre un peu d’avance sur l’obligation de l’UE prévue pour 2024.


Utilisez-vous Google News (Actualités en France) ? Vous pouvez suivre vos médias favoris. Suivez Frandroid sur Google News (et Numerama).

Les derniers articles