iPhone pliant : Apple imagine déjà un système ambitieux pour le protéger contre les chutes

 

Selon un brevet récent, Apple chercherait à développer une technologie capable de refermer un smartphone pliant ou rétracter son écran d'un enroulable en cas de chute imminente. Un document qui évoque même une troisième option hypothétique : séparer l'écran d'un pliable en deux.

Selon un nouveau brevet d’Apple, la firme voudrait protéger ses prochains smartphones pliants ou enroulables par un système de détection de chute. // Source : Apple

Apple continue d’explorer des pistes en vue de son ou ses prochains produits pliants ou enroulables. Les rumeurs sur de prochains iPhone ou iPad dans ces formats se multiplient depuis plusieurs années, en se basant notamment sur des brevets déposés par le constructeur.

Mais la multinationale se fait attendre, cherchant sans doute à trouver comment se démarquer le plus possible avant de se lancer dans un nouveau marché. Repéré par le site d’information AppleInsider, un nouveau brevet d’Apple publié le jeudi 16 mars semble suivre cette stratégie. « Dispositif d’affichage autorétractable et techniques de protection d’écran par détection de chute », lit-on en guise de titre.

Rétracter l’écran automatiquement

Vous avez bien compris : Apple cherche à développer une technologie qui permettrait à de prochains smartphones pliants ou enroulables d’automatiquement « se plier ou se rétracter au moins partiellement » s’ils détectent qu’ils s’apprêtent à s’écraser sur le sol. Car l’avantage de ce type d’appareils est aussi leur inconvénient : leur technologie dernier cri est également plus fragile face aux aléas du quotidien.

Concrètement, un prochain iPhone ou iPad pourrait donc détecter si la vitesse « d’accélération verticale » du smartphone dépasse la valeur fixée par Apple afin de refermer ou de rétracter l’écran du smartphone grâce à un moteur intégré. Une technologie déjà présente sur des smartphones proposant une caméra « pop-up » motorisée, se rétractant également en cas de chute détectée.

Séparer les deux moitiés de l’écran

Problème : comparé à un petit module caméra, refermer complètement les deux moitiés d’un grand smartphone pliant ou rétracter un écran enroulable peuvent prendre plus de temps que la chute en elle-même. Dans son brevet, Apple affirme malgré tout que même si le téléphone ne se ferme que partiellement, heurter les bords de l’écran reste toujours moins risqué qu’un impact à plat.

Source : Apple

Par ailleurs, la firme de Cupertino imagine une technologie permettant à un smartphone pliable de se protéger encore plus rapidement en séparant les deux moitiés de l’écran. Une infographie du brevet explique que cette technologie pourrait « activer un mécanisme de relâchement d’une charnière connectant le premier écran et le deuxième écran d’un appareil électronique » au moment de la chute.

Selon un schéma du brevet, les deux moitiés pourraient rester reliées par le reste du smartphone, mais les deux dalles pourraient bouger séparément.

Une technologie qui reste hypothétique

Cela ouvre donc la possibilité d’un iPhone ou un iPad à deux écrans reliés par une charnière, sorte de Microsoft Surface Duo en plus développé. Pour autant, les technologies détaillées par ce brevet restent des idées expérimentales. Comme c’est le cas pour de nombreux brevets, elles pourraient donc ne jamais voir le jour dans un produit commercialisé.


Le saviez-vous ? Google News vous permet de choisir vos médias. Ne passez pas à côté de Frandroid et Numerama.