Apple Glass : pourquoi le timing risque d’être très mauvais

 

Alors qu'on s'attend à ce qu'Apple dévoile son casque de VR, l'Apple Glass, le marché de la réalité virtuelle n'a pas l'air de bien se porter. Si l'on en croit un informateur renommé, les ventes de casques haut de gamme ne se portent pas bien.

Illustration de Tim Cook portant les Apple Glass
Illustration de Tim Cook portant les Apple Glass // Source : Génération par IA avec Stable Diffusion

Apple mise gros, Apple mise loin : lors de la WWDC 2023 qui aura lieu début juin, on pourrait voir la présentation de l’Apple Glass, le premier casque de réalité virtuelle de la marque. Pourtant, le marché de la réalité virtuelle est loin d’être porteur, d’autant plus sur le haut de gamme. C’est en tout cas l’avis de Ming-Chi Kuo, analyste de renom bien informé des plans d’Apple, comme il l’écrit dans un article posté sur Medium, repris par The Verge.

La concurrence d’Apple a du plomb dans l’aile

La première analyse de Ming-Chi Kuo porte sur les activités de Sony, Meta et Pico (propriété de ByteDance, l’entreprise éditrice de TikTok) :

Le marché actuel pourrait surestimer le besoin de production de casques AR/VR « au cours des prochaines années, en particulier dans le domaine de l’optique. » Selon lui, il n’y a pas assez d’indicateurs pour montrer que les casques de VR, voire de réalité augmentée, pourront devenir un produit réellement grand public dans un avenir proche. Il ajoute que le lancement de l’Apple Reality Pro « est probablement le dernier espoir de convaincre les investisseurs que les casques AR/MR pourraient avoir une chance de devenir le prochain produit phare de l’électronique grand public. »

Reste-t-il de l’espoir pour l’Apple Glass ?

Pour recentrer sur Apple, Ming-Chi Kuo ne cache pas ses doutes. Selon ses informations, « le calendrier de production de masse pour l’assemblage a été repoussé de 1 à 2 mois supplémentaires jusqu’au milieu ou à la fin du troisième trimestre 2023. » Si le marché prévoyait 500 000 casques dès la première année, les prévisions du côté d’Apple ne seraient « que » de 200 à 300 000 unités.

Apple Glass
Apple Glass, les lunettes AR de la pomme // Source : Front Page Tech

En cause, le contexte économique d’inflation, qui n’encourage pas le grand public, mais aussi les entreprises à investir dans un produit tech haut de gamme. Il y aurait aussi des compromis faits sur le poids ainsi qu’un prix de vente élevé : l’analyste parle de 3 à 4000 dollars. Des tensions qui se ressentiraient aussi en interne, plusieurs employés étant inquiets quant à la réception de ce futur produit Apple, mais aussi sur le sens de ce projet ambitieux.

D’un autre côté, il est possible qu’Apple développer un projet sur du très long terme avec une vision allant au-delà de ces quelques prochaines années. La marque pourrait vouloir anticiper un changement de société et la démocratisation de l’innovation que représente le casque de réalité virtuelle/augmentée. C’est ce qu’elle a réussi à faire avec l’iPhone ou encore avec les AirPods par exemple.

Avec sa stature et son envergure, la firme à la pomme pourrait éventuellement se permettre d’essuyer quelques plâtres sur les premières années de commercialisation si elle estime que cela lui permettra de s’imposer ensuite. Le pari serait risqué, mais pas non plus insensé pour Apple.