Avant l’officialisation des iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max, certaines rumeurs indiquaient que les nouveaux smartphones d’Apple permettraient la charge sans fil inversé. Il n’en est finalement rien, même si les composants intégrés par le constructeur le permettaient théoriquement.

Cette semaine, Apple a mis fin aux rumeurs sur ses nouveaux smartphones en officialisant une bonne fois pour toutes les iPhone 11, 11 Pro et 11 Pro Max. Parmi les informations qui revenaient le plus souvent à leur sujet, l’intégration d’une fonction de charge sans fil inversée permettant d’utiliser la batterie de l’iPhone pour charger un autre smartphone ou les écouteurs AirPods par induction.

Il n’en est finalement rien. Les nouveaux iPhone peuvent bien être chargés sans fil à l’aide d’un chargeur compatible — il n’y a toujours pas d’AirPower –, mais ils ne peuvent pas être utilisés pour charger un autre appareil. Du moins en théorie.

En effet, le blogueur Sonny Dickson, très bien informé sur le constructeur américain, a en effet rapporté sur Twitter que les nouveaux iPhone pourraient théoriquement utiliser cette fonctionnalité.

« Des sources fiables m’indiquent que les iPhone 11 et 11 Pro intègrent le matériel pour la charge bilatérale, mais qu’elle est bloquée de manière logicielle. J’ignore si elle a été retirée avant la ligne finale de la production », indique Sonny Dickson. Si l’information — qui reste à prendre avec des pincettes — était avérée, cela suggérerait qu’Apple pourrait mettre ultérieurement à jour ses iPhone afin de permettre cette fonctionnalité, notamment pour recharger les AirPods.

Rappelons qu’une fonctionnalité identique existe déjà chez plusieurs concurrents d’Apple, qu’il s’agisse de Huawei — avec les Mate 20 Pro et P30 Pro — ou de Samsung — avec les Galaxy S10 et Galaxy Note 10. Cette fonction a tout de même un défaut, en cela qu’elle vide davantage la batterie de la source qu’elle ne recharge la batterie du récepteur.