Apple ne rigole pas avec ses normes environnementales et sociales

 

Apple aurait coupé court à ses contrats avec 18 de ses fournisseurs en 2019 pour avoir bafoué le code de conduite relatif aux minerais de conflit. Une action qui s'inscrit dans les engagements environnementaux et sociaux de la marque.

Crédit : Drew Willson / Unsplash

Crédit : Drew Willson / Unsplash

Depuis plusieurs années, Apple s’engage à respecter des normes environnementales et sociales et met un point d’honneur à souligner lors de ses conférences ses avancées en la matière. L’utilisation de matériaux recyclés et issus d’une exploitation aux conditions encadrées est devenue un cheval de bataille pour la firme. Chaque année, l’entreprise californienne publie un rapport sur le sujet et celui concernant l’année 2019 rapporte un intérêt toujours croissant en la matière.

Des partenaires mis sur le banc de touche

Selon Apple Insider, Apple a retiré 18 fonderies et raffineries de ses fournisseurs en 2019, car ils ne répondaient pas aux standards prédéfinis par la société, à commencer par la participation à des audits tiers permettant de s’assurer que l’approvisionnement en Étain, en Tantale, en Tungstène et en Or (3TG) ne vienne pas alimenter les conflits de certains pays comme la République Démocratique du Congo en permettant le financement d’armement.

Source : Apple (via Apple Insider)

Source : Apple (via Apple Insider)

Cela permet à Apple d’indiquer que 100 % de ses fournisseurs de métaux rares ont ainsi pu être audités depuis 5 années consécutives. En 2019, des 267 fournisseurs de 3TG d’Apple, aucun n’a donc été reconnu comme finançant directement ou indirectement les conflits en RDC ou les régions proches.

Apple étant l’un des principaux revendeurs de smartphones au monde, le voir prendre à cœur ce genre de question rassure. Il serait bien évidemment nécessaire que chaque constructeur fasse de même et tienne les mêmes engagements afin de réduire les conflits et les problèmes environnementaux liés à la récolte de métaux rares.

Un problème en chasse un autre

Les questions sociales et environnementales possèdent néanmoins de nombreuses facettes dans le monde de la Tech. Outre les ressources utilisées lors de la conception de nos appareils préférés, la question va désormais se tourner vers l’usage du cloud et l’alimentation des serveurs à travers le monde. Amazon est par exemple pointé du doigt à ce sujet par ses propres employés.

C’est pourquoi de nombreuses entreprises du domaine des nouvelles technologies se tournent actuellement vers l’écologie et promettent d’être neutres en émission de carbone dans les prochaines années, voire de rembourser leur dette.

De son côté, Apple affirme déjà que 100 % de l’énergie utilisée par ses magasins, ses bureaux et ses data centers proviennent de sources renouvelables depuis 2018.

Le dérèglement climatique rime souvent avec l’industrie pétrolière et l’industrie du transport au sens large. Pourtant, les nouvelles technologies ont aussi leur part de responsabilité. Lotfi Belkhir et Ahmed Elmeligi, deux chercheurs de l’université canadienne…
Lire la suite

Les derniers articles