Test du Bose QC45 : comme un air de déjà-entendu

Casques et écouteurs • 2021

Points positifs du Bose QuietComfort 45
  • Le confort d'utilisation
  • Les boutons physiques
  • Le Bluetooth multipoint
  • L'autonomie
  • Le mode transparent
  • La réduction de bruit active
Points négatifs du Bose QuietComfort 45
  • Le son plutôt plat
  • Le prix élevé
  • L'absence de réglage de la réduction de bruit
  • Les nouveautés trop rares par rapport à la génération précédente
 

Il aura fallu trois ans à Bose pour renouveler sa gamme QuietComfort avec son nouveau QC45. Mais que vaut ce casque Bluetooth multipoint à réduction de bruit et doté d'un mode transparent ? C'est ce qu'on va voir dans ce test complet.

Le Bose QC45

Le Bose QC45 // Source : Frandroid

Cinq ans après la sortie du QuietComfort 35 et quatre ans après celle du QuietComfort 35 II, on pensait que Bose en avait fini avec sa gamme de casques sans fil à réduction de bruit. Surtout que le constructeur a lancé entre temps son Headphones 700, un casque au design nettement revu, avec des contrôles tactiles. Il n’en est rien. Bose revient en cette fin d’année avec le QuietComfort 45, un casque Bluetooth antibruit venant compléter sa gamme. Mais que vaut-il à l’usage ? C’est ce qu’on va voir dans ce test complet.

Bose QuietComfort 45Fiche technique

Modèle Bose QuietComfort 45
Format casque circum-aural
Batterie amovible Non
Microphone Oui
Réduction de bruit active Oui
Autonomie annoncée 24 heures
Type de connecteur USB Type-C
Version du Bluetooth 5.1
Poids 440 grammes
Prix 349 €
Fiche produit

Ce test a été réalisé avec un casque prêté par le constructeur

Bose QuietComfort 45Design

Si le Bose Headphones 700 semblait avoir complètement rebattu les cartes des casques à réduction de bruit chez Bose, le QuietComfort 45 — que l’on appellera aussi QC45 par commodité — adopte quant à lui une approche bien plus classique. À première vue c’est bien simple, on a droit à un casque similaire en tous points au Bose QC 35 II.

Il s’agit en effet d’un casque circum-aural, donc avec des coussinets faisant le tour de l’oreille, comme sur la plupart des casques du genre. Mais la force de la gamme de casques QuietComfort de chez Bose, c’est bel et bien leur confort d’utilisation. Et là aussi, le QC45 s’inscrit nettement sans cette lignée. On a un casque particulièrement léger avec un poids de 240 grammes. À titre de comparaison, le Bose Headphones 700 affichait 250 grammes sur la balance quand la référence du principal concurrent, le Sony WH-1000XM4, propose un poids de 254 grammes.

Le Bose QC45 avec son arceau confortable

Le Bose QC45 avec son arceau confortable // Source : Frandroid

C’est une petite différence en termes de chiffres, mais à l’usage, ce poids plus réduit se ressent nettement. À titre personnel, j’ai utilisé pendant des années un Bose QC35 première édition, puis suis passé du côté de Sony en début d’année. J’ai donc suffisamment d’expérience pour reconnaître que le casque de Bose est effectivement nettement plus confortable. Il faut dire que l’arceau n’appuie pas seulement sur un point en haut du crâne, mais bel et bien sur une zone plus large. Le poids est donc mieux réparti entre les oreilles et le sommet de la tête, de sorte de soulager la pression.

Le Bose QC45 se veut par ailleurs particulièrement solide grâce à l’utilisation de nylon renforcé à la fibre de verre pour l’arceau et de charnières en métal. Il peut se plier très facilement se ranger dans un sac — avec des oreillettes qui peuvent pivoter à plus de 90 degrés — sans que l’on ne craigne qu’il ne s’abime. Du côté du rangement et du pliage, il fait même jeu égal avec le modèle de Sony, là où le Headphones 700 paraissait plus fragile et ne pouvait même pas être replié. Bref, niveau confort comme rangement, c’est du tout bon du côté de chez Bose.

Le Bose QC45 se plie facilement

Le Bose QC45 se plie facilement // Source : Frandroid

Mais il faut bien l’admettre, ce qui fait encore la particularité de la gamme QC, toujours en 2021, c’est l’intégration de véritables boutons et sliders physiques pour les contrôles. Ici, pas de chichi ou de surfaces tactiles à la réponse parfois hasardeuse : si vous voulez mettre la musique en pause, un appui sur le bouton cliquable, et le tour est joué. On a droit à trois touches sous l’écouteur droit : les deux boutons de volume et, au centre, le bouton de lecture. Un peu plus bombés que sur le QC35 II, ce sont néanmoins les mêmes touches que sur le casque précédent que l’on retrouve sur ce QC45. À l’extérieur de l’oreillette droit, un slider va permettre la mise sous tension du casque et le changement de source — on y reviendra — tandis que le bouton sous l’écouteur gauche permet de modifier le mode de réduction de bruit.

Enfin, la connectique n’a pas été oubliée. Le Bose QC45 est bel et bien un casque sans fil, mais il est possible de l’utiliser en filaire avec la réduction de bruit — en allumant le casque — ou en mode passif — en le laissant éteint — simplement en branchant le câble jack fourni. Malheureusement, une fois n’est pas coutume, Bose semble fâché avec le format mini-jack classique de 3,5 mm et c’est un câble micro-jack de 2,5 mm qui est fourni du côté du casque. En d’autres termes, il vous faudra forcément utiliser un câble compatible si celui fourni venait à se casser, n’importe quel câble standard n’étant pas compatible.

C’est mieux en revanche pour la recharge. Bose était déjà passé à l’USB-C sur son Headphones 700 et fait désormais de même sur le QuietComfort 45 en proposant une prise au format type-C sur son casque. Vous pourrez donc le charger facilement avec votre chargeur de smartphone sans avoir à ressortir un vieux câble micro-USB du fond de votre tiroir à câbles.

Le Bose QC45 autour du cou

Le Bose QC45 autour du cou // Source : Frandroid

Du côté des accessoires fournis, on peut également citer le boîtier semi-rigide assez pratique, mais sans chichi.

Bose QuietComfort 45Usage et application

Pour connecter le Bose QC45 à un smartphone, il suffit de l’allumer une première fois à l’aide du bouton à l’extérieur de l’écouteur droit, un bouton dont on parlera à plusieurs reprises dans ce test. Le casque va alors se mettre automatiquement en mode appairage et vous pourrez le connecter facilement à un smartphone ou un ordinateur en passant par les paramètres Bluetooth. Malheureusement, le casque de Bose ne propose pas de connexion par Google Fast Pair ou Microsoft Swift Pair.

Les contrôles

Outre le bouton sur le côté droit permettant d’allumer le casque, de changer de source Bluetooth ou de passer en mode appairage, la plupart des contrôles se font grâce au trio de boutons sous l’écouteur droit. Il s’agit précisément des mêmes boutons que sur le Bose QC35 II avec un bouton de lecture au centre et deux touches de volume de chaque côté

Le bouton de lecture se contrôle très facilement avec un appui pour mettre la musique en pause, deux appuis pour le titre suivant et trois appuis pour revenir en arrière. Les boutons de volume permettent quant à eux, logiquement, de… modifier le volume sonore. Bref, rien de sorcier. Mais ce sont justement ces boutons physiques qui font la force de la gamme QuietComfort de Bose, même face au Headphones 700 du même constructeur. Ici, on peut clairement ressentir que l’action a été prise en compte grâce au simple clic au bout du doigt. Pas besoin de patienter pour vérifier que le titre va changer ou de s’y reprendre à trois fois pour un glissement du haut vers le bas pour diminuer le volume. Un clic et c’est tout bon.

Les touches de volume et de lecture du Bose QC45

Les touches de volume et de lecture du Bose QC45 // Source : Frandroid

À ce petit jeu, signalons néanmoins que le clic sur les boutons du QC45 est un peu moins franc que sur les versions précédentes. On a donc un retour physique moins important, mais ici on pinaille.

Enfin, pour gérer la réduction de bruit active, c’est la même tambouille. Le bouton sous l’écouteur gauche permet facilement de basculer du mode réduction de bruit au mode transparent simplement d’une pression du doigt. Un petit retour vocal va également indiquer dans quel mode on se trouve entre « silence » ou « ouvert ». Pour rappel, sur le QC35 II, ce bouton était alloué à l’assistant vocal avec la lecture des dernières notifications reçues sur un smartphone Android, ou les commandes vocales. Cette fois, pour lancer des commandes vocales, il faudra appuyer longuement sur la touche de lecture.

Le bouton pour gérer la réduction de bruit sur le Bose QC45

Le bouton pour gérer la réduction de bruit sur le Bose QC45 // Source : Frandroid

Bose a donc fait le choix de supprimer la lecture des notifications pour permettre une meilleure gestion de la réduction de bruit, un choix payant comme on le verra plus tard.

L’application Bose Music

Bose s’est enfin décidé à abandonner sa vieille application, Bose Connect, au profit de l’application Bose Music, déjà utilisée pour contrôler les QC Earbuds ou le Headphones 700.

Comme de coutume chez le constructeur américain, les fonctionnalités proposées sont pour le moins sommaires. Pas d’égaliseur ou de paramétrages des contrôles tactiles — logique, puisque le casque se contrôle avec des boutons physiques — mais simplement quelques réglages pratiques. L’application Bose Music va ainsi vous permettre de basculer entre le mode Silence et le mode Attentif — une fonction déjà disponible directement sur le casque — , passer d’une source Bluetooth à une autre — autre fonction proposée sur le casque — , modifier le nom du casque pour les paramètres Bluetooth ou gérer le retour de votre voix lors des appels vocaux.

Bose joue tellement la carte de la simplicité que le constructeur ne semble même pas avoir intégré de menu directement dédié à la mise à jour du firmware… à première vue. En se penchant un peu plus dans les « caractéristiques techniques », on peut cependant lire que le « produit est à jour », semblant donc indiquer que c’est par là que le Bose QC45 pourra être mis à jour ultérieurement.

Finalement, une seule fonction est véritablement utile au sein de l’application Bose : le choix de la langue. Le Bose QC45 propose en effet régulièrement certaines annonces vocales, en anglais par défaut. L’application va cependant vous permettre de modifier la langue pour basculer vers le français.

Finalement, les fonctions limitées de l’application Bose ne le sont que parce que les contrôles sont déjà complets sur le casque en lui-même. On regrettera surtout l’absence d’égaliseur intégré, comme d’habitude chez le constructeur. Par ailleurs, impossible de mettre automatiquement la musique en pause lorsqu’on retire le casque — et donc d’économiser de la batterie — aucun capteur n’étant intégré aux écouteurs.

La connexion Bluetooth

Historiquement, l’une des plus grosses forces de Bose face à Sony était l’intégration du Bluetooth multipoint. Jusqu’au Sony WH-1000XM4, les casques de Sony ne pouvaient être connectés qu’à une seule source, alors que le QC35 permettait quant à lui de changer de source à la volée, en restant connecté par exemple à son PC et à son smartphone.

Logiquement, Bose a conservé cette fonctionnalité pour le Bose QC45 et il faut bien admettre qu’elle est mieux maîtrisée que chez son concurrent japonais.

Le Bose QC45

Le Bose QC45 // Source : Frandroid

Comme on l’a vu, le Bose QC45 peut donc se connecter simultanément à deux appareils : un smartphone et un ordinateur par exemple. Concrètement, si vous recevez un appel sur votre téléphone alors que vous écoutiez de la musique sur votre PC, le smartphone va prendre la main. Mais la gestion peut être plus simple grâce au bouton de mise sous tension. J’en parle depuis le début de ce test comme s’il s’agissait d’un simple bouton, mais il s’agit en fait d’un slider avec trois positions. La première éteint le casque, la seconde l’allume et la troisième, montée sur ressort, permet de lancer l’appairage du casque — si on prolonge cette position — ou de basculer d’une source à l’autre. Ainsi, le Bose QC45 va faire le tour des différentes sources auxquelles il s’est connecté par le passé pour voir si elles sont à nouveau accessibles, et permettre de passer très facilement d’une source à l’autre. Ça n’a l’air de rien raconté comme ça, mais après trois ans passés avec un QC35 et six mois avec un WH-1000XM4, c’est une simplicité qui me manque aujourd’hui sur le casque de Sony et que je suis heureux de retrouver sur le QC45.

Le Bose QC45

Le Bose QC45 // Source : Frandroid

Pour le reste des fonctions Bluetooth, le Bose QC45 est équipé du Bluetooth 5.1. Un petit retard donc alors qu’aujourd’hui on retrouve du Bluetooth 5.2 sur la majorité des casques et écouteurs sans fil et que certains passent même au Bluetooth 5.3. Reste que durant ma semaine de test, je n’ai subi aucune perte de connexion intempestive, et ce même en utilisant le casque en marchant dans la rue avec le smartphone dans la poche. Connecté à un PC, le casque a continué à fonctionner même lorsque j’étais à deux pièces d’écart, alors que mon Logitech G Pro X sans fil, utilisant pourtant une connexion 2,4 GHz, ne le permet pas. Bref, la portée et la connexion Bluetooth fonctionnent parfaitement. Seule la latence, inhérente à la connectivité Bluetooth, peut être gênante, notamment dans le cas de jeux vidéo sur PC ou sur smartphone.

Bose QuietComfort 45Réduction de bruit

C’est dans le nom même du QC45 : QuietComfort, ou confort silencieux. Il faut dire que Bose est le précurseur de la technologie de réduction de bruit active, une fonction d’abord lancée sur ses casques d’aviation, puis popularisée avec la gamme QuietComfort. Longtemps, le constructeur américain est resté le leader incontesté en termes d’efficacité pour effacer la pollution sonore. Néanmoins, d’autres acteurs ont émergé depuis, qu’il s’agisse de Sony, avec son récent WH-1000XM4, ou Apple avec son AirPods Max.

Les micros pour la réduction de bruit du Bose QC45

Les micros pour la réduction de bruit du Bose QC45 // Source : Frandroid

Pour le QuietComfort 45, Bose reprend donc une recette qu’il maîtrise bien en intégrant quatre microphones externes à son casque, en plus des micros internes servant à réduire les bruits résiduels qui passeraient outre l’isolation passive des coussinets.

La réduction de bruit du QC45 est sans surprise, de très bonne facture. Le casque parvient parfaitement à réduire même les sons les plus compliqués à gérer. Dans la rue, il arrivera à effacer les bruits de la circulation, dans le train celui des ronronnements du moteur et, dans un bureau, même le son des frappes de clavier ou les discussions alentour — très compliqués à gérer — seront fortement atténués.

On en arrive à un point où il est particulièrement compliqué de détailler les différences entre deux casques à réduction de bruit. Finalement, plus que le niveau de réduction de bruit, c’est l’efficacité du QC45 sur certaines fréquences et pour des bruits ponctuels qui est étonnante. Alors que Bose accusait un certain retard face au Sony WH-1000XM4, on sait que la firme américaine a bien travaillé sur son QC45 pour se mettre à niveau. Néanmoins, le casque ne vient pas considérablement améliorer les choses face au dernier modèle lancé par Bose, le Headphones 700.

Passer du mode transparent à la réduction de bruit est aussi simple qu'un appui de bouton sur le Bose QC45

Passer du mode transparent à la réduction de bruit est aussi simple qu’un appui de bouton sur le Bose QC45 // Source : Frandroid

Pire encore, le Bose QC45 propose finalement une expérience moins complète que le Headphones 700. Comme les casques de Sony, le précédent modèle du constructeur permettait en effet de gérer finement le niveau de réduction active du bruit. Jusqu’à onze niveaux étaient ainsi proposés. Ici le Bose QC45 va droit à l’essentiel : la réduction active du bruit est activée au maximum ou elle ne l’est pas. Et si elle ne l’est pas, il vous faudra nécessairement passer par le mode transparent. En fait, à moins d’éteindre le casque — et donc de passer par la connexion filaire — il est impossible de passer en mode passif, sans réduction de bruit ou mode transparent.

À propos de la réduction de bruit, il convient de souligner l’un des principaux soucis de cette technologie : l’effet souffle. Particulièrement marquée sur le Bose QuietComfort 45, cette sensation d’étouffement pourra gêner la première fois que l’on utilise le casque. Si elle est inhérente à cette technologie, Sony parvient cependant à bien mieux l’atténuer pour moins donner l’impression d’être dans un bocal.

Le mode transparence ou Aware

La principale nouveauté du Bose QC45 réside en fait dans l’arrivée d’un mode transparence, baptisé « Aware ». Comme sur le Headphones 700 ou les principaux casques concurrents, Bose se met enfin à niveau et permet désormais de passer de la réduction active du bruit à un mode vous permettant d’entendre votre environnement.

On ne va pas détailler ce qu’est un mode transparent. Dit très simplement, il s’agit d’utiliser les microphones externes du casque non pas pour réduire le bruit autour de soi, mais pour le diffuser au sein même du casque. Cette fonction a un avantage de taille : supprimer l’isolation passive du casque et donc pouvoir communiquer avec les personnes alentour ou être davantage conscient de son environnement, comme de voitures qui arriveraient au moment de traverser la rue.

Le Bose QC45

Le Bose QC45 // Source : Frandroid

Ça fait bien longtemps que je teste des casques à réduction de bruit, mais rarement l’utilisation du mode transparent ne m’a paru aussi simple qu’avec le Bose QC45. L’activation de ce mode à l’aide d’un simple bouton permet d’en profiter très facilement. Surtout, grâce à la compatibilité Bluetooth multipoint du Bose QC45, j’ai pu utiliser le casque toute la journée sur mon PC de bureau, en télétravail, tout en activant le mode transparent pour pouvoir communiquer avec ma compagne lorsque c’était nécessaire. La plupart du temps, l’activation du mode est plus compliquée — avec plusieurs glissements ou tapements de doigt nécessaire — ou moins utile — lorsque le casque ne peut être connecté qu’à une source, généralement le smartphone.

Plus que la qualité du mode transparent — plutôt naturelle, même si on entend un léger souffle — c’est bel et bien sa simplicité d’utilisation qui a su me convaincre pour le Bose QC45.

Bose QuietComfort 45Audio

Bose n’est pas du genre à se vanter des caractéristiques techniques de ses casques, enceintes ou écouteurs. La firme ne communique ainsi pas la taille des transducteurs utilisés pour son casque sans fil.

Tout juste sait-on que le Bose QuietComfort 45 n’est compatible qu’avec les deux codecs audio Bluetooth les plus basiques du marché, le SBC et le AAC. Ne comptez donc pas profiter des codecs aptX ou LDAC, même si votre smartphone est compatible : ce n’est pas le cas du casque.

Pour tester la qualité du Bose QC45, je l’ai connecté à un Oppo Find X2 Pro, puis j’ai écouté des titres sur Spotify en qualité très élevée, soit de l’ogg vorbis à 320 kbps.

D’emblée, on retrouve la signature des produits Bose avec des basses poussées, une forte mise en avant des bas médiums et des aigus bien exposés. Rien de très surprenant jusque là, c’était déjà le même son que proposaient le QC35 II ou le Headphones 700. D’ailleurs, on sent comme une certaine paresse de la part de Bose. Alors que Sony parvient à séduire de plus en plus avec des basses rondes et des infrabasses enveloppantes, Bose persiste avec sa signature en W moins percutante. Le son proposé ici est certes plutôt de bonne facture, mais paraîtra finalement assez froid par rapport à la signature très ergonomique, flatteuse, d’un Sony WH-1000XM4.

Le Bose QC45

Le Bose QC45 // Source : Frandroid

Sur Bad Guy de Billie Eilish, par exemple, j’ai pu bien entendre la voix de la chanteuse, largement mise en avant, mais j’en attendais davantage de la nappe de basse en arrière-plan, qui manquait de puissance. Par ailleurs, c’est sur ce même morceau que j’ai remarqué l’un des principaux soucis du Bose QC45 : se gestion des médiums. En voulant les pousser, le casque peut avoir du mal à traiter les différentes fréquences et semble se mélanger les pinceaux, tant et si bien qu’il arrive, à fort volume, que le QC45 produise une légère saturation dans les voix. J’ai senti le même problème sur Come Away With Me de Norah Jones.

Notons également que, fidèle à son habitude, Bose ne propose aucun égaliseur dans son application Bose Music. Néanmoins, consciente que les basses ne seront pas reproduites à l’identique à fort ou faible volume, la firme a intégré un système d’égalisation active. Concrètement, il s’agit d’une fonction — sur laquelle vous n’avez pas la main — qui va permettre de diminuer l’intensité des basses à fort volume, et de les augmenter à faible volume, de manière à retrouver toujours la même signature, quelle que soit la puissance du volume du casque. C’est plutôt bien pensé et ça permet de vraiment profiter de l’écoute même en baissant le son.

Le Bose QC45

Le Bose QC45 // Source : Frandroid

Reste que, dans l’ensemble, le Bose QC45 propose un son plutôt plat. Compte tenu de son prix et du temps passé depuis la sortie du QC35 II, on aurait pu espérer que Bose investisse davantage dans le développement acoustique de son casque. Il n’en est rien. Si vous avez aimé le son du QC35, vous y trouverez votre compte, tout comme si vous appréciez les approches relativement neutres. Les amateurs de son plus chaleureux — on pense notamment aux utilisateurs de casques Sony — passeront leur chemin.

Du côté de la dynamique, il en va de même. Le QC45 peine à faire varier le volume sonore sur une même piste et, bien trop souvent, les sons censés être joués à fort volume sont restitutés au même niveau sonore que ceux joués à faible volume. Heureusement, le casque s’en sort bien mieux du côté de la spatialisation avec une scène sonore assez large.

Bose QuietComfort 45Micro

Bien évidemment, les microphones du QC45 ne sont pas utilisés que pour la réduction de bruit, mais servent également à capter votre voix durant les appels vocaux. Ce sont ici quatre microphones qui sont mis à contribution par le casque de Bose, afin de permettre d’isoler votre voix des bruits ambiants pour que votre interlocuteur comprenne bien ce que vous avez à lui dire.

Pour rappel, c’est justement sur la qualité des appels vocaux et la captation de la voix que Bose avait mis l’accent lors de la sortie de son Headphones 700. Ici, le Bose QC45 parvient à de bons résultats, mais en deçà de son prédécesseur. Concrètement, à l’intérieur, dans un endroit calme, votre interlocuteur ne sera pas gêné par les bruits extérieurs puisque le casque parviendra bien à les filtrer. En extérieur, le casque parviendra là aussi globalement à bien gérer la pollution sonore comme les bruits de voiture à proximité.

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

En revanche, dès qu’un bruit sourd et prolongé se fait entendre, comme un robinet d’eau allumé si vous faites la vaisselle, le Bose QC45 va mettre une seconde environ avant de s’adapter au bruit. La réduction de bruit sera efficace pour votre interlocuteur, dans le sens où votre voix continuera à bien se détacher. Néanmoins, elle sera largement compressée et la personne au bout du fil continuera à entendre l’eau en arrière-plan.

Bose QuietComfort 45Autonomie

Bose annonce que son QuietComfort 45 peut être utilisé pendant 24 heures avec la réduction de bruit activée. Une amélioration sur le papier par rapport aux 20 heures du QC35 II.

Dans les faits, cette autonomie de plus d’une journée complète s’est vérifiée. J’ai ainsi lancé l’écoute avec la réduction de bruit activée et le volume à 75 %. En partant d’un casque chargé à 100 , il aura fallu 24 heures et 16 minutes pour que le Bose QC45 tombe à court de batterie. Autant dire que la promesse de Bose est largement respectée.

La prise USB-C du Bose QC45

La prise USB-C du Bose QC45 // Source : Frandroid

Pour la recharge de son casque, le constructeur américain annonce qu’elle se fait en 2h30 pour une charge complète. Bose annonce également que 15 minutes de charge permettront de récupérer 3 heures d’écoute.

L’une des principales nouveautés du Bose QC45 réside d’ailleurs dans la connectique utilisée pour la recharge. Bose a enfin adopté l’USB-C, après avoir conservé le micro-USB pour son QC35 et le QC35 II. Vous pourrez donc utiliser le même câble pour recharger votre casque que pour vous smartphone.

Bose QuietComfort 45Prix et date de sortie

Le Bose QuietComfort 45 est proposé en deux coloris, noir ou blanc, au prix de lancement de 349,95 euros.

Note finale du test
7 /10
Le Bose QC45 n'a rien d'un mauvais casque, mais avec la féroce concurrence de Sony, et celle en interne du Bose Headphones 700, on aurait pu s'attendre à bien mieux.

Le constructeur américain a repris les forces du Bose QC35 II, y a ajouté une prise USB-C plus que bienvenue et un mode transparent et paf, ça fait un QC45. Le souci, c'est que pour le même prix, le Sony WH-1000XM4 propose bien plus de fonctionnalités, une meilleure qualité sonore et des basses plus dynamiques. De son côté, même le Headphones 700 propose une meilleure gestion de la réduction de bruit active et ce pour un prix désormais à 300 euros.

Avec un tarif de lancement de 350 euros, le Bose QC45 a des arguments à faire valoir, notamment avec son système de boutons très facile d'utilisation, son format pliable et son mode transparent. Reste que ces différents arguments sont un peu maigres pour justifier un investissement de 350 euros de la part des possesseurs du QC35 ou du QC35 II et que son principal concurrent, le WH-1000XM4, fait mieux pour un prix désormais inférieur, à 330 euros.

Points positifs du Bose QuietComfort 45

  • Le confort d'utilisation

  • Les boutons physiques

  • Le Bluetooth multipoint

  • L'autonomie

  • Le mode transparent

  • La réduction de bruit active

Points négatifs du Bose QuietComfort 45

  • Le son plutôt plat

  • Le prix élevé

  • L'absence de réglage de la réduction de bruit

  • Les nouveautés trop rares par rapport à la génération précédente

Les derniers articles