Introduction

Google a lancé pour la première fois deux nouveaux Pixel milieu de gamme, en début d’année. Voici notre test du plus petit des deux smartphones, le Google Pixel 3a.

Le Google Pixel 3a

Le Google Pixel 3a est le premier smartphone depuis longtemps à être lancé à un tarif milieu de gamme par le géant de la recherche. Le Pixel 3a doit devenir le véritable porte-étendard de la marque sur ce marché plus accessible, et intègre un argument de poids : son appareil photo.

Nous avons déjà testé de façon approfondie le Google Pixel 3a XL, qui comme son nom l’indique propose essentiellement un écran plus grand, avec une batterie également plus volumineuse, aussi nous allons focaliser notre test du Pixel 3a sur les différences entre les deux smartphones.

Fiche technique

Modèle Google Pixel 3a
Version de l'OS Android 9.0
Interface constructeur Android Stock
Taille d'écran 5.6 pouces
Définition 2220 x 1080 pixels
Densité de pixels 441 ppp
Technologie OLED
SoC Snapdragon 670
Processeur (CPU) ARMv8
Puce Graphique (GPU) Adreno 615
Mémoire vive (RAM) 4 Go
Mémoire interne (flash) 64 Go
MicroSD Non
Appareil photo (dorsal) 12 MP
Appareil photo (frontal) 8 MP
Enregistrement vidéo 4K
Wi-Fi Wi-Fi 5 (ac)
Bluetooth 5.0 + A2DP + LE
Réseaux LTE, HSPA, GSM
Bandes supportées 2100 MHz (B1), 800 MHz (B20), 1800 MHz (B3), 2600 MHz (B7), 700 MHz (B28)
NFC Oui
Capteur d'empreintes Oui
Ports (entrées/sorties) USB Type-C
Géolocalisation Oui
Batterie 3000 mAh
Dimensions 70.1 x 151.3 x 8.2mm
Poids 147 grammes
Couleurs Noir, Blanc, violet
Fiche produit

Ce test a été réalisé à partir d’un smartphone fourni par la marque.

Design

Le Pixel 3a reprend un design assez proche du Pixel 3, avec un grand écran sans encoche à l’avant tout de même entouré de bordures assez larges, et un design en deux tons à l’arrière. Comme sur le Pixel 3a XL, le dos est entièrement en plastique à la place du verre que l’on trouve sur les variantes haut de gamme, même si on a un jeu sur le ton mat d’un côté, et brillant de l’autre, pour faire illusion.

En première approche, j’ai été assez surpris de la taille du smartphone. Je m’attendais à un produit assez compact avec son écran de 5,6 pouces, mais le téléphone paye ici les larges bordures à l’avant. Au final, le Pixel 3a est sensiblement plus encombrant que mon iPhone X par exemple. Il reste bien sûr assez compact comparé aux déclinaisons XL et aux smartphones de plus en plus grands que sortent les fabricants chinois.

On s’habitude finalement assez vite à la taille du téléphone, et il reste assez compact pour être utilisé à une main pour ma part. Par ailleurs, pour un smartphone milieu de gamme, Google a apporté beaucoup de soin à certains éléments qui seraient de l’ordre du détail pour d’autres marques. Par exemple les trois boutons physiques du smartphone ressortent bien de la coque et sont agréables à presser, et on apprécie la note de couleur sur le bouton principal permettant la sortie de veille. On aime également le moteur de vibration haut de gamme intégré qui se ressent par exemple avec le clavier virtuel, qui donne un bon retour physique sous les doigts à chaque touche pressée.

Au dos on retrouve le lecteur d’empreinte, au même endroit que sur les autres smartphones Pixel, qui est cette fois positionné un peu trop bas pour moi (il tombe souvent sous la phalange de mon index). L’appareil photo ressort légèrement du châssis, ce qui crée un petit déséquilibre lorsque le téléphone est posé sur une table, mais ce n’est pas le seul smartphone à être construit comme ça.

Rappelons que le Pixel 3a est équipé d’un port jack 3,5 mm, en plus du port USB Type-C, contrairement aux modèles haut de gamme de Google.

Écran

Le Pixel 3a intègre un écran OLED de 5,6 pouces avec une définition de 2220 x 1080 pixels, soit une densité de pixels à 441 pixels par pouce qui est plus élevée que celle de la variante XL (le Pixel 3a XL est à 402 ppp). Quand on a plus l’habitude d’un écran de cette taille, les écritures paraissent un peu petites au premier abord. Heureusement on regagne assez vite l’habitude, et pour le reste l’écran du Pixel 3a est à la fois lumineux et précis.

D’après les résultats de nos mesures à la sonde colorimétrique, l’écran affiche une luminosité maximale de 423 cd/m² pour un contraste infini. Surtout, les niveaux de couleurs sont parfaitement équilibrés par défaut avec seulement un petit manque de rouge. La température moyenne des couleurs à 6700K est juste au-dessus de la mesure attendue à 6500K (la température de la lumière blanche du soleil). Le spectre sRGB est largement couvert par le smartphone.

Logiciel

Le Google Pixel 3a tourne sous Android 9.0 Pie avec la mise à jour de sécurité du 5 mars 2019. Google promet que le téléphone bénéficiera des mises à jour majeures et patchs de sécurité pendant au moins trois ans à compter de la commercialisation du smartphone (soit jusqu’en mai 2022).

Rappelons en quelques mots que l’interface des Google Pixel se veut forcément très sobre et proche de la philosophie Android. On va à l’essentiel, ce qui signifie parfois regretter l’absence de certaines fonctions. Le téléphone a le mérite de proposer une expérience assez fluide.

On mentionnera quand même le mode « always on » toujours aussi efficace, et la possibilité de presser le téléphone dans sa main pour appeler Google Assistant (merci HTC). Pour plus de détail sur cette interface, n’hésitez pas à consulter le test du Pixel 3a XL.

Performances

Le Google Pixel 3a intègre un Snapdragon 670 avec 4 Go de RAM LPDDR4x et 64 Go de stockage. Ce trio constitue l’une des faiblesses du smartphone qui doit être confronté aux excellents rapports performance/prix des concurrents. Pour autant, le processeur est parfaitement capable d’assurer une utilisation fluide du téléphone au quotidien : on télécharge et lance des applications sans problèmes, on passe d’une app à une autre sans attendre.

 Google Pixel 3aGoogle Pixel 3a XLGoogle Pixel 3 XLXiaomi Mi 9Honor View 20 (perf ON)
SoCSnapdragon 670Snapdragon 670Snapdragon 845Snapdragon 855Kirin 980
AnTuTu 7.x158 535152 727257 684370 355277 167
PCMark 2.073267 3339 0818 8387 836
3DMark Slingshot Extreme16281 6263 0285 4993 665
3DMark Slingshot Extreme Graphics1 4831 4863 2386 3553 737
3DMark Slingshot Extreme Physics2 4742 4292 4673 7373 766
GFXBench Aztec Vulkan High (onscreen / offscreen)6,2 / 4,1 FPS6,3 / 4,1 FPS12 / 14 FPS23 / 16 FPS-
GFXBench Car Chase (onscreen / offscreen)11 / 10 FPS11 / 11 FPS15 / 26 FPS36 / 42 FPS29 / 31 FPS
GFXBench Manhattan 3.0 (onscreen / offscreen)27 / 29 FPS28 / 29 FPS29 / 48 FPS60 /101 FPS59 / 43 FPS
Lecture / écriture séquentielle302 / 244 Mo/s305 / 169 Mo/s608 / 228 Mo/s796 / 189 Mo/s852 / 252 Mo/s
Lecture / écriture aléatoire16,6 k / 24,9 k IOPS18,9k / 20,3k IOPS32,6k / 36,3k IOPS37,1k / 37,1k IOPS43,6k / 38,9k IOPS

Comme on peut le voir, le Pixel 3a s’en sort aussi bien que son grand frère sur notre batterie de tests synthétiques. Aucune surprise à cela dans la mesure où les deux smartphones partagent les mêmes caractéristiques sur ce point.

Sur PUBG, le jeu est réglé par défaut avec des paramètres graphiques élevés. Il se montre fluide dans l’ensemble, même si on note quelques chutes du framerate dans un véhicule lancé à pleine vitesse. J’ai également remarqué que le téléphone avait tendance à chauffer alors que les beaux jours sont de retour.

Avec Arena of Valor, le jeu peut tourner avec les modes HD et IPSE activés et les réglages au maximum en gardant les 60 images par seconde constante sans problème de fluidité.

Face aux concurrents, vous pouvez oublier les jeux plus gourmands, mais cela laisse un joli catalogue disponible pour les amateurs de jeux mobiles.

Appareil photo

L’appareil photo du Pixel 3a est le même que celui du Pixel 3a XL, on retrouve donc le capteur 12,2 mégapixels (pixel de 1,4 µm) avec un objectif f/1,8. Si vous n’avez pas lu le test de la variante XL, l’appareil photo de ce smartphone est tout simplement son meilleur argument face à la concurrence. À ce titre on retrouve globalement l’excellente expérience photo du Pixel 3, notamment aidé par le traitement logiciel de Google. Comme sur le Pixel 3a XL, cette expérience est seulement entravée par la lenteur du traitement photo. Cela signifie concrètement qu’il sera nécessaire d’attendre quelques secondes après la capture avant d’obtenir le cliché final. Ce traitement se déroule en arrière-plan, et l’utilisateur peut tout à fait enchaîner la capture de photos sans s’en soucier.

De jour, le Pixel 3a prend donc des photos avec une impressionnante précision et une très bonne gestion de la plage dynamique. Il gère également très bien les différents plans d’un cliché. On ne note aucun élément surexposé comme il est facile d’en trouver chez la concurrence.

Le mode portrait n’est pas toujours parfait, on peut remarquer des éléments qui devraient être flous et qui sont considérés comme faisant parti du sujet, mais dans l’ensemble, le téléphone s’en sort ici aussi admirablement bien.

De nuit, comme la variante XL, le Pixel 3a s’en sort admirablement bien pour un appareil à ce prix. Sur les photos prises en pleine rue avec un éclairage un peu trop jaune, le smartphone atteint ses limites en balance des blancs, mais pour le reste c’est très propre et précis, avec peu de bruit numérique.

Le mode nuit est également de la partie pour pousser le traitement logiciel encore plus loin, ce qui permet d’éclairer une scène un peu trop perdue dans l’ombre. Le résultat n’est pas toujours celui attendu, notamment en termes de mise au point comme ici avec la plante, mais l’algorithme est impressionnant.

Selfie

La caméra à l’avant utilise un capteur de 8 mégapixels (1,12 µm) avec un objectif f/2,0 et une mise au point fixe.

Ce côté là du smartphone s’en sort forcément un peu moins bien qu’au dos, on remarque notamment une surexposition qui arrive plus facilement sur l’environnement, et un mode portrait qui a du mal à détourer correctement le visage. De nuit cela reste correct et dans l’ensemble on est parmi les meilleurs élèves à ce prix.

Autonomie

L’autonomie est le défaut récurrent des smartphones Pixel jusqu’à présent. Le Pixel 3a intègre une batterie de 3000 mAh contre 2915 mAh pour le Pixel 3 classique. Surtout, Google semble avoir bien optimisé la consommation de son smartphone et le Snapdragon 670 est également plus économe que le Snapdragon 845.

Avec notre test automatisé Viser, le smartphone obtient un score de 10 heures et 8 minutes ce qui marque une nette amélioration par rapport aux 8 heures et 30 minutes du Pixel 3 classique. Cela place le smartphone dans la moyenne de ceux que nous avons testés depuis un an, à égalité avec le Pocophone F1, le Moto Z3 Play ou le Redmi Note 6 Pro. Dans les faits, j’ai pu tenir une journée chargée avec avant de tomber sous les 15% de batterie comprenant notamment 3 heures de streaming vidéo sur YouTube.

Le smartphone est compatible recharge rapide par USB Power Delivery. Le chargeur USB Type-C fourni délivre une puissance de 18W qui permet au Pixel 3a de regagner 36% de batterie en 30 minutes. Il suffit de 1 heure et 20 minutes pour charger complètement le smartphone.

Réseau et communications

Le Google Pixel 3a prend en charge les dernières normes de réseaux sans-fil avec le Wi-Fi 5 (802.11ac 2×2 MIMO), le Bluetooth 5.0 (LE, AptX, AptX HD), le NFC et la géolocalisation par GPS/GLONASS/BeiDou/Galileo.

On peut également noter une compatibilité complète avec le réseau 4G LTE en France puisque les bandes B1 (2100 MHz), B3 (1800 MHz), B7 (2600 MHz), B20 (800 MHz) et B28 (700 MHz) sont prises en charge.

Prix et disponibilité

Le Google Pixel 3a est commercialisé au prix conseillé de 399 euros pour 64 Go de stockage.

À ce prix on trouve surtout le Samsung Galaxy A50, champion du milieu de gamme en ce début d’année 2019, et le Xiaomi Mi 9 SE qui propose plus de stockage et de performances pour le même prix, mais avec un appareil photo bien moins bon.

Nos photos du Google Pixel 3a

Test Google Pixel 3a Le verdict

design
7
Le Google Pixel 3a est plus grand en main qu'il n'y parait, à cause de ces bordures trop imposantes de chaque côté de l'écran. Il n'est tout simplement pas à la hauteur de la concurrence sur ce point. En revanche, le smartphone propose de bonnes finitions, des boutons agréables et un moteur de vibration haut de gamme.
écran
8
L'écran OLED Full HD+ du Pixel 3a est correctement calibré par défaut avec une température des couleurs proche de l'idéal. On aurait aimé pouvoir le paramétrer plus finement.
logiciel
8
L'interface de Google permet une expérience fluide du smartphone, mais manque de fonctionnalités. Tout est organisé logiquement et on a ici une expérience cohérente entre logiciel et matérielle. Google promet au moins 3 ans de mises à jour majeures pour ce smartphone milieu de gamme.
performances
7
Le Snapdragon 670 du Pixel 3a, avec 4 Go de RAM, se montre à la hauteur pour une expérience utilisateur du quotidien oscillant entre photo, web ou vidéo. Le téléphone n'est cependant clairement pas au niveau des concurrents qui proposent du Snapdragon 710, notamment sur les jeux gourmands. Les 64 Go sans micro SD pourraient également poser problème.
caméra
9
À ce prix, on ne trouve pas un meilleur appareil photo du smartphone. Le Pixel 3a s'en sort très bien de jour comme de nuit, et autant avec l'appareil photo dorsal que celui placé à l'avant pour les selfies. On regrette juste un temps de traitement un peu long en tâche de fond.
autonomie
7
La batterie de 3000 mAh du Pixel 3a permet de facilement tenir une journée, mais pas beaucoup plus. Heureusement il sera possible d'utiliser le chargeur rapide fourni pour regagner de précieuses heures d'autonomie en quelques minutes.
Note finale du test 8/10
Le Google Pixel 3a est un véritable coup de cœur. On a là le choix raisonnable sur le milieu de gamme en 2019. Vous n'aurez pas les performances dernier cri ni un bijou de design, mais vous aurez le meilleur appareil photo (de loin) et des mises à jour pendant 3 ans. La qualité de fabrication est sérieuse, l'écran OLED est bien calibré par défaut et l'expérience fluide à tout instant. Le téléphone devrait être l'un des premiers à recevoir les mises à jour, et profite des services Google sous leur meilleur jour.

Si l'appareil photo est l'un de vos critères principaux, c'est inévitablement vers lui qu'il faut se tourner. Avec un prix de lancement à 400 euros, Google frappe un grand coup.
  • Points positifs
    • Excellent appareil photo
    • Le prix
    • Trois ans de mises à jour
    • Écran OLED bien calibré
    • (prise jack)
  • Points négatifs
    • Performances un peu en retrait
    • Grosses bordures
    • Stockage limité à 64 Go
    • (pas de charge sans fil ni certification IP)