Google aurait sciemment camouflé les paramètres de vie privée sur Android

 

Selon une plainte, il aurait été plus difficile pour les utilisateurs de smartphones Android de couper la collecte de leurs données de localisation. La firme aurait même exercé des pressions contre certains partenaires pour qu'ils cachent ces réglages.

Google aurait sciemment camouflé les paramètres de vie privée sur Android

Mise à jour de l’article le 02/06 à 14 h 20 : Google a souhaité réagir à notre article par la voix d’un de ses porte-paroles. Voici sa réaction officielle : « Les contrôles de confidentialité sont depuis longtemps intégrés à nos services et nos équipes travaillent en permanence pour les améliorer. Concernant les informations de géolocalisation, nous avons entendu les commentaires faits à ce sujet, et avons travaillé dur pour améliorer les contrôles de confidentialité. Même ces extraits publiés de manière sélective indiquent clairement que l’objectif de l’équipe était de “réduire la confusion autour des paramètres de l’historique des positions » ».


Article du 31 mai : On a parfois l’impression que pas un mois ne passe sans que Google soit poursuivi pour collecte de données illégale. En mars dernier, une juge fédérale affirmait que Google n’avait « pas notifié ses utilisateurs que les données étaient collectées même en navigation privée ».

Cette fois, il s’agit d’une plainte déposée en Arizona qui tente de prouver que les dirigeants et les ingénieurs du géant américain étaient conscients de l’existence d’un biais dans les paramètres de leur moteur de recherche pour cacher une partie des informations aux utilisateurs.

Des pressions à l’encontre de partenaires

La plainte affirme que l’entreprise savait qu’il était plus difficile pour un possesseur de smartphone de garder ses informations de localisation privées. Le document va même plus loin en affirmant que la firme de Mountain View aurait continué à collecter des données même lorsque les utilisateurs coupaient leur partage de localisation.

Selon ce document, des employés de Google auraient affirmé qu’il n’existait aucune manière de donner accès à une application tierce sur Android sans que Google ait également accès cette information. Un employé qualifiait même cela d’information qu’il ne faudrait pas retrouver à la une de médias.

Il semblerait que Google voyait comme un « problème » le fait que les utilisateurs puissent tirer parti des réglages d’Android chez certains fabricants, ce qui permettait de trouver plus facilement les paramètres ayant trait à la vie privée. Résultat : des employés auraient mis la pression sur LG et d’autres partenaires pour qu’ils cachent ces réglages. On ne sait pas si ces tactiques sont toujours à l’œuvre aujourd’hui.

Google « impatient de remettre les pendules à l’heure »

L’avocat général d’Arizona a déjà intenté des poursuites à l’encontre de Google sur le même sujet, affirmant que la firme récoltait des données des utilisateurs sans leur consentement, même en stoppant les fonctionnalités de suivi. Selon l’action en justice, Google aurait maintenu le suivi de la localisation en arrière-plan pour certaines fonctions, ne mettant fin à cette pratique que lorsque les utilisateurs coupaient le suivi au niveau système.

Le porte-parole de Google José Castañeda a déclaré que les « concurrents qui mènent ce procès ont fait tout leur possible pour dénaturer nos services. Nous avons toujours intégré des fonctions de protection de la vie privée dans nos produits et fourni des contrôles solides pour les données de localisation. Nous sommes impatients de remettre les pendules à l’heure. »

En mars dernier, un article entendait prouver que Google collectait 20 fois plus d’informations sur ses utilisateurs qu’Apple, via une comparaison entre les OS des deux géants. Google avait là encore largement contesté cette étude.

Google donne un peu plus de contrôle aux utilisateurs concernant leurs données privées dans son écosystème, depuis Google Search, Maps, etc.
Lire la suite


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles