Huawei continuerait de travailler en interne sur son nouveau système d’exploitation propriétaire pour faire face aux sanctions des États-Unis. Appelé HongMeng OS pour l’instant, il serait baptisé Harmony en Europe et fonctionnerait sur mobile et ordinateurs.

L’affaire entre Huawei et les États-Unis n’est toujours pas terminée. Même si le climat actuel est à l’optimisme, la firme chinoise se méfie et continue de travailler sur son système d’exploitation. Celui-ci devrait, comme le projet Fuchsia de Google, permettre d’équiper toutes sortes d’appareils.

Selon les rumeurs, il s’appellerait HongMeng OS, mais Huawei a déposé un autre nom de système en Europe : Harmony. Une inscription qui nous permet d’entrevoir où il serait disponible.

Un OS pour mobiles et ordinateurs ?

C’est à l’Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle (abrégé EUIPO) et à l’Intellectual Property Office du Royaume-Uni que le nom « Harmony » a été découvert par LetsGoDigital et rapporté par TechRadar. Ce nom est enregistré comme un « Système d’exploitation mobile » et un « Système d’exploitation pour ordinateurs ».

Un OS mobile créé par Huawei, cela ne laisse que peu de doutes sur son identité, ce devrait être HongMeng OS. La firme chinoise opterait donc pour un patronyme différent selon les régions. On a également vu le nom Ark circuler il y a quelques semaines.

Lien YouTube S’abonner à FrAndroid

Mais le plus intéressant reste le fait qu’Harmony est aussi enregistré comme un OS pour ordinateurs. Cela signifierait que Huawei anticipe une confirmation de l’interdiction d’utiliser Windows sur ses PC et pourrait développer un système d’exploitation lié entre ses appareils. Huawei se retrouve peut-être avec l’ambition de créer un « écosystème » à la manière d’Apple entre ses produits ou du projet Fuchsia de Google. Surtout, cela vient confirmer les déclarations de Ren Zhengfei, le patron de Huawei. Celui-ci avait expliqué il y a quelques jours que HongMeng est « déjà opérationnel pour certains appareils en Chine » et qu’il avait vocation à être utilisé au-delà des smartphones.

Cette histoire n’est clairement pas terminée, peut-être que nous ne verrons jamais la couleur d’Harmony ou de HongMeng, car les USA lèveront la sanction. Le cas échéant, Huawei semble avoir de quoi pouvoir riposter.