Huawei : les puces Kirin seraient déjà affectées par l’embargo durci des États-Unis

Déjà le début des complications !

 

L'approvisionnement de Huawei en puces Kirin serait déjà touché par le nouvel embargo renforcé des États-Unis. En effet, le fondeur TSMC aurait gelé les nouvelles commandes de la firme chinoise.

Puce Kirin HiSilicon Huawei

TSMC aurait déjà gelé les nouvelles commandes de Huawei sur les puces Kirin. // Source : Frandroid

Les États-Unis ont récemment élargi les effets de leur embargo à l’égard de Huawei. Ainsi, la firme chinoise ne peut plus s’approvisionner en semi-conducteurs auprès de fournisseurs étrangers si ces derniers exploitent des technologies américaines. Parmi les firmes affectées par cette nouvelle règle, on trouve le Taïwanais TSMC qui fabrique les puces Kirin des smartphones Huawei.

On s’attendait donc justement à ce que TSMC cesse de livrer ces fameuses puces au géant chinois et cela n’a apparemment pas tardé.

Gel des nouvelles commandes de Huawei auprès de TSMC

Selon des informations du journal Nikkei reprises par Reuters, le fondeur taïwanais aurait gelé les nouvelles demandes d’approvisionnement de Huawei suite à la décision de Washington.

Seules les commandes déjà prises et celles déjà en production ne seraient pas touchées par le renforcement de l’embargo américain. Huawei n’a pas voulu commenter la nouvelle tandis que TSMC estime qu’il ne s’agit là que d’une « pure rumeur de marché ».

Lien YouTubeS’abonner à Frandroid

L’importance des puces Kirin

Rappelons que les SoC Kirin conçus par la filiale de Huawei HiSilicon et fabriqués par TSMC sont des éléments importants de la stratégie de Huawei. Ces puces permettent à la marque de ne pas dépendre des Snapdragon de l’ogre Qualcomm et donc d’avoir une meilleure maîtrise sur les performances, l’autonomie et la qualité photo de ses smartphones.

Avec ce nouvel embargo, les États-Unis ont le potentiel de faire beaucoup de mal à Huawei. N’oublions cependant pas que la firme a déjà pris ses dispositions en faisant appel au fournisseur chinois SMIC pour éviter que Washington puisse multiplier les bâtons dans ses roues.

Les derniers articles