En Corée, Hyundai teste des taxis autonomes en Ioniq 5… surveillés par des chauffeurs

Gangnam Style

 

Dévoilée l'année dernière, la Ioniq 5 s'illustre désormais en tant que taxi autonome dans les rues de Séoul. Un moyen pour Hyundai de démontrer les capacités de sa technologie de conduite autonome de niveau 4... mais sans prendre aucun risque : un chauffeur reste d'actualité.

Hyundai
Voici l’un des taxis autonomes testés par Hyundai en Corée // Source : InsideEVs

Hyundai commence à tester en conditions réelles, sur la Ioniq 5, avec sa technologie autonome de niveau 4 – conduite complètement autonome dans certains scénarios. Pour ce faire, le géant coréen mise sur un service de taxis autonomes « RoboRide ». Inauguré la semaine dernière à Séoul, dans le district de Gangnam, ce nouveau service diffère toutefois des courses éponymes déjà proposées aux États-Unis. InsideEVs précise en effet qu’un chauffeur reste d’actualité pour reprendre la main en cas de problème.

Notons qu’outre-Atlantique des services similaires, mais sans aucun chauffeur, existent depuis quelques mois déjà, à l’image de Waymo One de chez Alphabet avec un programme pilote à Phoenix. Pour l’instant, Hyundai ne précise pas quand sa flotte de Ioniq 5 autonomes pourra se défaire entièrement d’une présence humaine derrière le volant. On sait simplement que ces taxis peuvent prendre en charge jusqu’à trois passagers par course.

Des taxis que l’on peut appeler directement depuis une appli

Pour appeler l’un de ces taxis RoboRide depuis les rues de Séoul, rien de plus simple. Il suffit de passer par une application dédiée, nommée i.M. Motorisée par l’intelligence artificielle développée par la start-up Jun Mobility, cette dernière reprend peu ou prou le même fonctionnement que d’autres applications du même type, comme celle utilisée par Waymo et Cruise.

« Chez Hyundai Motor Group, nous développons une technologie de conduite autonome de niveau 4 basée sur le système avancé d’assistance au conducteur (ADAS), développé en interne, dont la fonctionnalité et la sécurité sont attestées par une production de masse et un lancement commercial réussi. Nous pensons que ce service RoboRide à l’essai sera un point d’inflexion important qui nous permettra d’internaliser la technologie de conduite autonome », commente-t-on chez Hyundai.

Pour la firme, l’objectif de ce service est de servir de test grandeur nature pour sa technologie de conduite autonome. Si les choses suivent correctement leur cours, la finalité sera l’intégration de cette technologie aux véhicules de production… pour en faire profiter le grand public.

Reste une question : pourquoi se limiter au seul district de Gangnam alors que Séoul en dénombre 25 ? À cause de l’équipement nécessaire à l’échange de données, indispensable pour cette expérience. Hyundai et le district de Gangnam collaborent depuis 2019 pour l’installation de feux de signalisation intelligents permettant la communication avec le véhicule autonome… et le recueil de la quantité notable de données exploitées par Hyundai pour peaufiner sa technologie.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles