Phil Spencer : « le Xbox Game Pass est déjà très très viable »

 

Le Xbox Game Pass est-il rentable pour Microsoft ? Le patron de Xbox livre des éléments de réponse.

Phil Spencer : « le Xbox Game Pass est déjà très très viable »

Le Xbox Game Pass est un sujet de conversation incontournable dans l’industrie du jeu vidéo depuis plusieurs années. Le service d’abonnement de Microsoft porte en lui les ingrédients d’une révolution potentielle, c’est-à-dire capable de bouleverser l’industrie entière comme Netflix ou Spotify ont pu le faire avec la vidéo ou la musique.

Ce service permet pour rappel d’accéder à un large catalogue de jeux, et surtout à de nouveaux jeux (notamment ceux de la trentaine de studios Xbox) dès leurs lancements, sans frais supplémentaires. Pour 10 euros par mois, on accède donc à des jeux vendus plus de 60 euros à l’unité sur le marché. On peut même faire baisser cet abonnement à moitié prix en prenant l’offre Xbox Game Pass Ultimate avec une astuce.

Dès lors, on peut raisonnablement se demander comment Microsoft y trouve son compte. Est-ce que le Xbox Game Pass est viable dans le temps pour Microsoft ? Faut-il craindre une augmentation des prix ? La firme fait-elle des bénéfices avec ce service ? C’est d’autant plus flou que Microsoft communique très peu sur les résultats de la branche Xbox, là où PlayStation et surtout Nintendo sont bien plus clairs dans leurs chiffres de ventes et d’abonnements.

Le Game Pass « va très bien »

Le patron de Xbox, Phil Spencer, a répondu aux questions du média Axios à l’occasion des 20 ans de Xbox. Il est notamment revenu sur l’objectif interne raté du Xbox Game Pass. Le service visait 47,79 % de croissance sur l’année 2020-2021, mais n’a obtenu « que » 37,48 % de croissance. D’après Phil Spencer, ce n’est pas alarmant, car Microsoft s’inscrit des objectifs assez élevés.

Je vais toujours fixer ces objectifs à un niveau élevé. Le Game Pass se porte très bien d’un point de vue commercial et d’un point de vue de la créativité et de l’engagement, il continue donc d’être, je pense, un véritable facteur de différenciation pour notre plateforme et un outil pour les créateurs et les joueurs.

Le média Axios pose alors la question de la viabilité du Xbox Game Pass. Est-ce que le service est « sustainable », autrement dit est-il durable dans sa forme actuelle ? Phil Spencer répond clairement que le service est d’ores et déjà viable d’après lui.

Je sais qu’il y a beaucoup de gens qui aiment écrire que nous brûlons de l’argent maintenant pour un futur butin à la fin. Non. Le Game Pass est déjà très, très durable en ce moment. Et il continue de croître.

Il faut ici clarifier un élément. Phil Spencer n’annonce pas explicitement que le Xbox Game Pass est un service rentable en lui-même, mais qu’il est durable pour Microsoft. Il indique plutôt que le service est bénéfique pour Microsoft pour ce qu’il apporte à la marque Xbox. En quelques années, le service est devenu synonyme de la stratégie de Xbox : être partout, sur un maximum d’appareils et avec un maximum de jeux. Aujourd’hui il est clair que l’une des raisons d’acheter une Xbox est le Xbox Game Pass, en particulier la Xbox Series S.

Je veux dire que vous pourriez faire le calcul concernant le Game Pass. Je suppose que vous ne savez pas combien d’abonnés ou combien chaque abonné paie, mais vous pouvez prendre des décisions assez éclairées et littéralement faire des calculs sur ce que nous pensons que Game Pass pourrait éventuellement être – vous pourriez faire cela sur n’importe quelle partie de l’entreprise. Mais absolument, Game Pass est durable.

Il est probable que dans ces calculs, Microsoft ne prenne pas uniquement en compte le seul revenu généré par les abonnements, mais aussi ce que le Xbox Game Pass rapporte à Xbox. Par exemple les ventes de DLC pour les jeux présents dans le Xbox Game Pass, comme récemment le pass premium de Forza Horizon 5. Microsoft a aussi mis plusieurs fois en avant l’amélioration des ventes de jeux présents dans le Xbox Game Pass grâce au bouche-à-oreille entre joueurs abonnés et non abonnés.

Tant que Microsoft n’explicitera pas clairement le coût et les revenus générés par le Xbox Game Pass, il est clair que les doutes persisteront. C’est toutefois la première fois que Phil Spencer se montre aussi claire sur la pérennité du service.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles