Sur la piste d’une console portable Microsoft Xbox Series

 

Microsoft pourrait-il développer sa première console de jeux Xbox portable ? De nombreuses rumeurs vont en ce sens depuis plusieurs années, mais la raison et la réalité de la stratégie mise en place par Xbox ne vont pas forcément dans ce sens. Nous avons fait le tour des éventualités.

nintendo-switch-xbox

Nourri par le succès de la Nintendo Switch et l’arrivée du cloud gaming, le fantasme d’une console portable Xbox développée par Microsoft a germé dans de nombreux esprits et fait l’objet de bruits de couloirs depuis le lancement de la génération 9 en 2020.

Les plus attentifs des fans de la marque auront peut-être remarqué des clins d’œil envoyés par certains journalistes bien habitués de Microsoft. On peut désormais l’affirmer, les équipes de la firme réfléchissent bien à un appareil portable allant dans ce sens. Mais, entre réfléchir à un produit, l’annoncer et le commercialiser, il y a évidemment des pas immenses à franchir. Autrement dit, c’est un appareil qui pourrait ne jamais voir le jour en définitive. Les plans peuvent changer comme disait l’autre.

En attendant d’éventuelles fuites qui nous permettraient de mieux comprendre ce projet, réfléchissons aux différents chemins que pourrait poursuivre Microsoft. On peut aussi se demander si un tel appareil aurait vraiment un sens dans la stratégie actuelle de Xbox.

Jeux natifs ou cloud gaming ?

Avant de se pencher sur les différentes hypothèses, un dernier point d’explication à éclaircir. Aujourd’hui il y a deux grandes façons de penser un appareil portable capable de proposer du jeu vidéo aux consommateurs. Vous pouvez soit créer un appareil capable de faire tourner les jeux nativement et cela demande de convaincre les développeurs de jeux d’adapter leurs titres pour votre machine spécifiquement, avec souvent des contraintes importantes sur les performances du jeu ou sa qualité graphique. C’est le chemin emprunté par Nintendo pour la Switch ou par Valve avec le Steam Deck.

Valve Steam Deck test (7)
Source : Anthony Wonner — Frandroid

L’autre chemin, c’est celui du cloud gaming. Cela permet de déporter le besoin en puissance de calcul sur les serveurs de l’éditeur du service, et donc d’alléger considérablement l’appareil mobile qui se contente alors de lire un flux vidéo et d’envoyer les commandes de la manette. En principe, cela facilite énormément le catalogue de jeux disponible sur l’appareil. L’inconvénient, c’est que cela demande une excellente connexion, sans-fil de surcroît. Autre problème : dès que l’on sort de chez soi, il faut absolument une connexion 4G ou 5G pour continuer à jouer.

Précisons que rien n’empêche une console dans la première hypothèse d’accéder aussi au cloud gaming. Plusieurs jeux disponibles sur Nintendo Switch le sont grâce au cloud gaming (Kingdom Hearts et Control par exemple, A Plague Tale : Requiem bientôt), souvent au prix d’une expérience utilisateur très dégradée.

On connaît l’appétence de Xbox pour le cloud gaming, c’est donc une question cruciale quand on imagine une console portable développée par Microsoft.

Hypothèse 1 : une Xbox Series S portable

Malgré des mois et des mois de fuites concernant la Xbox Serie S « Lockhart », l’arrivée de la petite console de Microsoft à côté de la Xbox Series X a été une belle surprise. Cette console extrêmement compacte pour un produit de nouvelle génération a su nous impressionner lors de notre test. Au point d’imaginer une déclinaison portable de cette console ?

Microsoft Xbox Series S test frandroid (3)
Source : Arnaud Gelineau — Frandroid

L’idée n’est pas bête. Elle permettrait à Microsoft de garantir que tous les jeux Xbox Series S que l’on connaît aujourd’hui seront compatibles avec cette éventuelle déclinaison portable. Malheureusement, elle semble impossible à réaliser en l’état. En effet, la Xbox Series S consomme 80 à 85 watts et est équipée d’une alimentation à 165 watts. On est bien loin des 20 watts utilisés par le Steam Deck avec le même type d’architecture.

Pour réduire cette consommation, il faudrait tabler sur la prochaine génération de composants AMD, mais dans ce cas, on change d’architecture de la machine et l’on ne garantit plus aussi simplement la compatibilité des jeux. Même chose si l’on décide de réduire la définition d’affichage alors que la Xbox Series S est pensée pour aller du 1080p jusqu’à la 4K.

Hypothèse 2 : une console portable dédiée

Microsoft pourrait aussi faire le choix de développer une toute nouvelle console de jeux, sans rapport avec les caractéristiques des Xbox Series S et X. Ce choix a l’avantage de permettre à Microsoft de concevoir un produit sur mesure comme l’est le Steam Deck de Valve, avec une consommation maîtrisée et une puissance de calcul se limitant à l’affichage de jeux en 720 p (ou approchant). Là, on peut même imaginer Microsoft utiliser les prochaines architectures AMD Zen 4 et RDNA 3 pour améliorer l’efficacité et proposer quelque chose de très convaincant face à Nintendo et Valve. Les contraintes de proximités avec les Xbox Series S et X n’ont plus lieu d’être dans ce scénario.

Xbox Series V
Un concept imaginaire de console portable Xbox

Cependant, l’inconvénient de cette hypothèse repose sur les contraintes pour les créateurs de jeux vidéo. Le nombre de versions à déployer d’un jeu s’est multiplié sur la dernière génération. Désormais, un jeu multiplateforme peut sortir sur PlayStation 4, PlayStation 4 Pro, PlayStation 5, Xbox One, Xbox One X, Xbox Series S, Xbox Series X, Nintendo Switch, PC (Steam), Steam Deck, Xbox Cloud Gaming, Google Stadia, Epic Games Store, Android, iOS. Pour chacune de ces versions, les développeurs doivent faire des adaptations du jeu. Le lancement d’une nouvelle console Xbox dans cette hypothèse impliquerait un tout nouveau profil de performances pour le jeu.

Il faut ensuite créer un cercle vertueux : pour être suivi par les développeurs, Microsoft devrait réussir à écouler suffisamment de consoles portables Xbox. Dans le cas contraire, les développeurs pourraient tout simplement décider d’ignorer cette machine, comme ce fut le cas en partie pour la Wii U ou la PS Vita en leurs temps.

Hypothèse 3 : une console dédiée au cloud gaming

L’idée qui vient peut-être immédiatement en tête pour de nombreux joueurs et joueuses à l’idée d’une Xbox portable serait une console pensée pour le cloud gaming. On supprime alors les contraintes autant sur la performance, puisque les jeux ne tournent pas nativement sur la machine, que sur l’adaptation par les développeurs de jeu.

Comme nous l’expliquons plus haut, le problème de cette hypothèse, c’est les limitations d’une telle machine. Si elle n’est pas compatible 4G ou 5 g, vous ne pouvez plus jouer dès que vous sortez de chez vous. Cela implique aussi un abonnement au Xbox Game Pass Ultimate obligatoire pour utiliser l’appareil.

Hypothèse 4 : un PC portable gaming

C’est un scénario auquel on pense moins, Microsoft propose une gamme de PC avec sa famille Surface et on sait que ce sont les mêmes ingénieurs qui s’occupent de la création de la Xbox. On pourrait imaginer un produit Surface pour la première fois réellement destiné à un public de joueuses et de joueurs. Plusieurs appareils Surface ont par le passé intégré le protocole Xbox Wireless pour connecter facilement une manette Xbox sans passer par le Bluetooth.

Microsoft Surface Laptop Gaming

Dans ce scénario, Microsoft aurait l’option de reprendre l’architecture de la Xbox Series S pour réaliser un PC portable idéal pour du jeu vidéo sans créer une machine trop encombrante. La rationalisation des coûts avec la Series S limiterait le prix de vente. En revanche, on parlerait dans ce cas d’un PC sous Windows, qui n’a plus beaucoup de points communs avec l’idée d’une console portable.

De telles idées s’inscrivent-elles vraiment dans la stratégie Xbox Everywhere ?

La stratégie Xbox Everywhere mise en place par Microsoft est assez simple à comprendre. Il s’agit de proposer les jeux Xbox sur un maximum d’écran, dans le monde entier et avec un maximum de joueuses et de joueurs. Si l’on prend la définition de la stratégie, il s’agit même de proposer les jeux sur « les appareils que vous possédez déjà ».

C’est là que l’on peut parler de l’éléphant dans la pièce. Est-ce que Microsoft a réellement besoin de commercialiser une console portable quand n’importe quel smartphone peut déjà se transformer en console avec le cloud gaming et une simple manette ? Bien sûr, la firme peut toujours ajouter une corde à son arc avec un tel nouveau produit, mais cela ne permettrait pas d’aller chercher un nouveau public. Il est beaucoup plus malin de proposer le Xbox Cloud Gaming sur le Steam Deck et de toujours négocier avec Nintendo pour un jour le faire atterrir sur Switch.

Il est naturel que ce genre d’appareils soit à l’étude au sein de Microsoft, et peut-être que la firme arrivera à résoudre cette équation pour proposer un appareil intéressant. Selon nous, parmi les hypothèses que nous avons proposées, les scénarios 2 et 4 retiennent notre attention, mais nous n’imaginons pas Microsoft se lancer sur cette génération de console. La Nintendo Switch a créé des émules, mais en proposant les jeux Xbox sur les consoles, les PC, les mobiles et même directement sur les téléviseurs, Microsoft n’a pas réellement besoin de proposer une console portable dédiée comme la Switch.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles