Windows 11 est prêt à s’enlaidir pour ne pas être installé sur un PC trop vieux

Avec un bon vieux watermark 😬

 

Vous aviez forcé l'installation de Windows 11 sur une machine non supportée en « trichant un peu » ? Microsoft pourrait bien rappeler à votre bon souvenir que votre configuration est officiellement trop vieille pour supporter son OS.

Windows 11 pourrait bientôt afficher une watermark sur les configurations trop anciennes // Source : Microsoft

« La configuration requise n’est pas respectée ». Si vous aviez forcé l’installation de Windows 11 sur une machine un peu trop ancienne, ne disposant pas de la configuration minimale requise par Microsoft, c’est le message que vous pourriez bientôt lire sous la forme d’un filigrane (watermark) incrusté en bas à droite de votre écran. C’est en tout cas ce qu’a remarqué le site spécialisé Windows Latest sur un PC « non éligible » sur lequel Windows 11 a malgré tout été installé.

Basé sur un processeur Intel Core i3 de 6e génération, l’appareil qui a servi à la démonstration motorise correctement Windows 11, mais sans toutefois respecter la configuration normalement requise (absence de TPM 2.0, notamment). Depuis son passage sur la mise à jour de janvier 2023, ce PC affiche néanmoins le filigrane évoqué plus haut, sans autre forme de procès.

Microsoft pas très fair-play ?

Comme le souligne Windows Latest, Microsoft n’a visiblement pas l’intention de retirer les mises à jour de sécurité de base pour les appareils « officiellement » non supportés, mais il se livrerait quand même à cette limitation visuelle (assez mesquine et enquiquinante, avouons-le) sur les machines trop anciennes animées par Windows 11 22H2. L’idée ? Encourager tout bêtement les utilisateurs concernés à changer leur PC pour un modèle pleinement compatible avec Windows 11… même si le leur fonctionne parfaitement.

Le filigrane en question // Source : Windows Latest

Reste que, pour l’instant, ce watermark n’est apposé que chez certains utilisateurs malchanceux. Microsoft semble en effet la tester au travers de sa mise à jour « January 2023 Patch Tuesday update ». Notez enfin que certains témoignages relayés par Windows Latest laissent entendre que le message s’afficherait aussi sur certaines machines achetées en 2021, avec Windows 11 préinstallé. Il est donc possible que Microsoft n’ait pas encore bien ajusté la diffusion de son filigrane.

Quoi qu’il en soit, cette « nouveauté » avait déjà été testée par Microsoft l’an dernier. Il semble à présent qu’elle prenne doucement le chemin d’un déploiement à grande échelle. À moins que Microsoft ne se ravise… ce qui ne déplairait probablement à personne.


Envie de retrouver les meilleurs articles de Frandroid sur Google News ? Vous pouvez suivre Frandroid sur Google News en un clic.