Activision Blizzard : l’Union européenne valide le rachat par Microsoft

 

Les équipes de Microsoft peuvent célébrer une première victoire d'importance dans le projet de rachat d'Activision Blizzard. L'Union européenne a décidé de valider le projet de rachat, contrairement à la CMA au Royaume-Uni et à la FTC aux États-Unis.

Reuters et Bloomberg avaient vu juste, la Commission européenne a pris une semaine d’avance sur l’échéance prévue pour rendre son verdict dans le projet de rachat d’Activision Blizzard par Microsoft. Pour rappel, ce projet de rachat de 70 milliards de dollars pose des questions sur l’avenir du marché du jeu vidéo concernant la concurrence avec PlayStation d’une part et sur le marché du cloud gaming d’autre part.

À la fin du mois d’avril, le dossier a pris un revers sévère avec le blocage par la CMA au Royaume-Uni. Une décision de laquelle Microsoft et Activision souhaitent faire appel. Par ailleurs, la FTC aux États-Unis a décidé d’attaquer ce dossier pour bloquer le rachat.

Sur les quatre juridictions majeures que compte ce projet, deux ont déjà remis un avis défavorable. La décision de l’Union européenne était donc fortement attendue, comme celle de la Chine.

Une licence gratuite pour les consommateurs européens

Depuis plusieurs semaines, la Commission européenne a focalisé son attention sur le marché naissant du cloud gaming, tout comme la CMA au Royaume-Uni. En effet, la Commission estime que « Microsoft n’aurait aucune raison de refuser de distribuer les jeux d’Activision à Sony, qui est le principal distributeur de jeux pour consoles » et que « même si Microsoft décidait de retirer les jeux d’Activision de la PlayStation, cela ne porterait pas atteinte de manière significative à la concurrence sur le marché des consoles.» Et pour cause, la Commission révèle que pour une Xbox vendue dans l’UE, Sony parvient à vendre quatre PlayStation.

Concernant le cloud gaming, la CMA et la Commission ne sont toutefois pas arrivés à la même conclusion. Grâce à un accord global à l’échelle de l’Espace Économique Européen, Microsoft a réussi à convaincre la Commission que le sujet du cloud gaming ne représentait plus un danger pour le consommateur.

Microsoft a proposé les engagements globaux suivants en matière de licences, pour une durée de 10 ans.

Une licence gratuite accordée aux consommateurs de l’EEE, leur permettant de diffuser en streaming, en utilisant le service de streaming de jeux en nuage de leur choix, tous les jeux actuels et futurs d’Activision Blizzard pour PC et pour consoles pour lesquels ils disposent d’une licence.

Une licence gratuite correspondante accordée aux fournisseurs de services de streaming de jeux en nuage, afin de permettre aux joueurs basés dans l’EEE de diffuser en streaming tous les jeux d’Activision Blizzard pour PC et pour consoles.

Autrement dit, il devrait être possible pour tous les consommateurs de l’EEE de bénéficier d’un accès aux jeux Activision Blizzard PC sur les services de cloud gaming autre que celui de Microsoft. Cet accès se fera sans frais pour le consommateur ou le service en question via un système de licence gratuite.

Il faut dire que le marché du cloud gaming représente une très faible portion du marché du jeu vidéo aujourd’hui. Sa croissance pourrait lui permettre de grandir dans les années à venir, mais rien n’est moins sûr. L’UE a donc estimé que le projet de rachat pouvait être validé avec ces concessions de 10 ans signés par Microsoft.

Quelles sont les prochaines étapes ?

Avec une première validation d’importance en poche, les avocats de Microsoft et Activision Blizzard peuvent souffler un instant. La prochaine échéance sera la décision de la Chine, où l’on s’attend également à une validation. Les deux groupes devront ensuite renégocier le contrat du rachat avant le mois de juillet.

Après cela, le combat se passera dans les tribunaux, que ce soit aux États-Unis où l’ouverture du procès est prévue dès cet été, ou au Royaume-Uni, où Microsoft et Activision doivent encore officiellement déposer leur demande d’appel. Ils ont jusqu’à la fin du mois de mai pour compléter cette demande.


Pour ne rater aucun bon plan, rejoignez notre nouveau channel WhatsApp Frandroid Bons Plans, garanti sans spam !