Xbox Series X « Pro », enfin l’arrivée des jeux exclusifs et le futur du Game Pass avec Activision Blizzard : Microsoft se confie

 

Cette semaine a lieu la Gamescom, le plus grand salon du jeu vidéo au monde. Les responsables de Xbox étaient présents pour répondre aux questions de la presse.

Microsoft est à la croisée des chemins dans le jeu vidéo. La firme a lourdement investi dans son activité en faisant l’acquisition de nombreux studios depuis 2018 et souhaite toujours racheter Activision Blizzard pour 68,7 milliards de dollars. Pour autant, son concurrent de toujours, Sony, cartonne avec ses PlayStation 5 face aux Xbox Series S et X, et Microsoft tarde encore à commercialiser des jeux aussi marquants que les grands titres Nintendo ou PlayStation. La firme a misé une partie de son avenir sur le cloud gaming, mais la promesse tarde là aussi à se matérialiser.

C’est dans ce contexte plein d’interrogations que plusieurs responsables de Xbox ont accepté de répondre aux questions de la presse à la Gamescom. Phil Spencer, le patron de Microsoft Gaming, a répondu aux questions d’IGN et Jerret West, en charge du marketing, a répondu aux questions de GamesIndustry.

Il n’y aura pas de consoles de mi-génération chez Xbox

Les rumeurs autour d’une PlayStation 5 « slim » et d’une PlayStation 5 Pro se multiplient. Du côté de Microsoft, on estime que le début de la génération de console vient à peine de s’achever et qu’il n’y a donc pas de besoin de lancer de nouveaux modèles. Il faut dire que la firme commercialise dès 2020 deux modèles de Xbox : la Series S à faible puissance, très compacte et peu chère, et la Series X plus volumineuse et plus puissante à un tarif semblable à la PS5.

Nous nous concentrons actuellement sur la Xbox Series S à stockage accru (NDLR : le nouveau modèle 1 To est attendu pour le 1er septembre). Mais non, comme je l’ai dit, nous sommes en quelque sorte à la fin du début dans mon esprit. Je pense donc que nous devons laisser les développeurs s’adapter à ce matériel et en tirer le meilleur parti.

Ce choix de stratégie de Microsoft de lancer une console à petit prix, mais moins performante, a aussi un impact sur le développement des jeux pour l’écosystème Xbox. L’exemple le plus marquant cette année est Baldur’s Gate 3, déjà disponible sur PC et dont le lancement sur PS5 est prévu dans les prochains jours. Son développement sur Xbox a pris du retard en raison des difficultés techniques à proposer le mode coop local avec la puissance limitée de la Xbox Series S et le jeu est désormais prévu pour 2024 chez Microsoft.

Sur ce sujet, Phil Spencer rappelle qu’il est possible de proposer des fonctions différentes entre la Xbox Series S et X, même si tous les jeux doivent être disponibles sur les deux consoles. C’est donc le développeur Larian Studio qui choisit de maintenir le même niveau de fonctionnalité sur toutes les versions de son jeu. Phil Spencer défend cette position.

Nous allons donc tirer les leçons de cette expérience, car nous n’aimons pas cela. Mais je ne pense pas qu’il s’agisse d’une faille fatale du système. Ce sont les partenaires qui donnent la priorité à leur temps, nous les écoutons et nous sommes un bon partenaire pour eux. Et vous voyez des jeux extraordinaires qui font du bon travail sur S et X. Diablo a fière allure, Starfield a fière allure. Forza a l’air très bien dans les deux cas

Il rappelle également que le souhait de Microsoft était avant tout de proposer une console plus accessible. C’est une console que nous recommandons chez Frandroid depuis 2020 également pour cette raison. Hormis son très faible stockage interne, c’est une console compacte et agréable à utiliser qui se marie très bien avec le Xbox Game Pass.

Call of Duty n’arrivera pas immédiatement sur le Game Pass

Si Microsoft parvient à racheter Activision Blizzard, la firme va mettre la main sur les plus grosses franchises du jeu vidéo : Call of Duty, World of Warcraft, Candy Crush, Diablo, Starcraft, Crash Bandicoot, etc. Une partie de la stratégie avec ce rachat est d’intégrer ce grand catalogue au Xbox Game Pass et favoriser les nouveaux abonnements au service.

Sur ce sujet, Phil Spencer veut calmer les ardeurs : « Je veux m’assurer que les gens savent qu’il y a du travail pour ajouter les jeux au Game Pass. Donc, pour les personnes qui pensent que dès que le rachat va être conclu, alors tout sera disponible. Ce n’est pas le cas. Et cela n’a pas été le cas dans d’autres acquisitions que nous avons faites. Il y a du travail à faire, du travail mécanique à faire. Il nous faudra donc certainement du temps pour intégrer les jeux dans le catalogue ».

Pourtant, on pourrait rappeler à Phil Spencer que dans le cas du précédent rachat d’éditeur, celui de Zenimax Bethesda, la firme avait bel et bien ajouté un large catalogue de jeux seulement trois jours après la conclusion du rachat. Il est probable que le cas d’Activision Blizzard soit plus complexe. Notamment en ce qui concerne la licence Call of Duty qui est sous contrat avec PlayStation à ce stade. Un contrat qui exclut peut-être une disponibilité dans le Game Pass. Du côté de Blizzard, les jeux sont disponibles sur PC à travers la plateforme Battle.net (à l’exception d’Overwatch 2). Il faut donc créer le pont permettant aux abonnés au PC Game Pass d’accéder aux jeux Battle.net sans frais supplémentaires. Un pont qui existe aujourd’hui pour Ubisoft et EA Games, mais pas pour Activision Blizzard.

Microsoft le promet, les jeux exclusifs arrivent enfin

Depuis le lancement des Xbox Series S et Series X, Microsoft a beaucoup de difficultés à publier des jeux développés en interne, exclusifs à son écosystème, qui sont suffisamment marquants pour susciter l’envie de s’abonner au Xbox Game Pass ou d’acheter une console de la marque.

Microsoft estime que les choses sont désormais prêtes à changer. Jerret West explique que le lancement de Starfield est comme un nouveau point de départ pour Xbox : « Cela ressemble beaucoup au coup d’envoi d’une course de relais qui aura lieu au cours des deux prochaines années ».

J’étais assis là à regarder la même [présentation de Starfield] que vous ce matin et je me suis dit… c’est vraiment le début de quelque chose qui va mener à Forza, puis en 2024 à Hellblade, et nous pensons à Towerborne qui est présent sur le salon, nous pensons à Avowed, et nous avons aussi des histoires que nous n’avons pas encore racontées, qui vont se dérouler en 2024 et 2025.

Starfield doit commencer son accès anticipé le 1er septembre, avant d’arriver dans le Xbox Game Pass quelques jours plus tard, le 5 septembre 2023. Il s’agit du lancement le plus important pour Microsoft cette année et depuis plusieurs années. Un jeu sur lequel repose une énorme pression, surtout après une année 2023 déjà très mémorable et forte en titre majeur tel que The Legend of Zelda: Tears of The Kingdom et Baldur’s Gate 3.