Cloud PC : Microsoft pourrait proposer Windows en streaming en 2021

Le tout porté par l'indéboulonnable Microsoft Azure !

 

Une offre d'emploi partagée par Microsoft le 5 juin dernier laisse entendre que la firme pourrait lancer son propre service de bureau virtuel basé sur Azure. Une avancée pour Microsoft, qui pourrait alors concurrencer plus efficacement les ténors du secteur comme VMWare ou encore Citrix.

Microsoft pourrait lancer son propre service de bureau virtuel

Microsoft pourrait lancer son propre service de bureau virtuel // Source : @franckinjapan – Unsplash

La chose fait l’objet de rumeurs plus ou moins insistantes depuis des mois, elle semble sur le point de se concrétiser. Une offre d’emploi publiée le 5 juin par Microsoft, et découverte par le site spécialisé ZDNet, laisse entendre que la firme travaillerait bien au lancement d’un service de bureau virtuel (Desktop as a service ou DAAS) basé sur le cloud Microsoft Azure, déjà très apprécié des entreprises. Porteur sur un marché de la virtualisation en plein essor, ce nouveau service, baptisé « Cloud PC », serait prévu dès l’année prochaine.

Pour Microsoft, l’enjeu est de taille. S’implanter sur ce terrain lui permettrait de concurrencer plus efficacement certains grands nom du secteur, comme VMWare ou encore Citrix, et donc d’être plus compétitif encore auprès des entreprises. D’autant que Microsoft en profiterait pour proposer une offre forfaitaire comprenant certaines de ses applications Microsoft 365 les plus populaires. Comme le souligne MSPowerUser, la firme pourrait ainsi coupler sa nouvelle offre de bureau virtuel avec un accès à la suite Office. Un potentiel argument de taille pour le monde professionnel.

Microsoft à l’œuvre sur une « nouvelle offre stratégique »

« Microsoft Cloud PC est une nouvelle offre stratégique qui s’appuie sur le bureau virtuel de Windows pour offrir un bureau en tant que service. Au cœur de cette solution, le ‘Cloud PC’ offre aux clients professionnels une expérience Windows moderne, élastique et basée sur le cloud. Il permettra aux entreprises de rester à jour d’une manière plus simple et plus évolutive », lit-on sur l’annonce identifiée par ZDNet.

Notez que l’idée n’est toutefois pas de se dispenser d’une machine locale, mais plutôt d’avoir accès, depuis n’importe quel ordinateur, à un bureau virtuel sécurisé et hébergé dans le cloud de Microsoft. Cette solution permet une sécurité informatique accrue et effectivement une plus grande efficacité dans le déploiement de mises à jour. Le risque inhérent à la perte d’appareils comprenant des données sensibles est par ailleurs éradiqué… puisque plus aucune information sensible n’est censée être hébergée localement par des employés.

Reste à savoir si, par ruissellement, Microsoft pourrait un jour décliner le concept de bureau virtuel dédié à l’entreprise, au grand public. Le concept pourrait alors mener Microsoft à marcher dans les pas du français Blade et de ses services Shadow, par exemple. La chose n’est pas irréaliste, Microsoft utilise en effet déjà son cloud Azure pour de nombreux services liés au gaming, comme le récent xCloud. Très récemment, on apprenait par ailleurs que les serveurs de Minecraft seraient sur le point de déménager sur Azure, après des années passées… sur AWS, le cloud d’Amazon.

Les derniers articles