Xbox Series S ou Xbox Series X : quel modèle faut-il choisir ?

 

Microsoft lance deux nouvelles consoles de jeu : la Xbox Series S et la Xbox Series X. Elles sont très différentes, alors laquelle faut-il privilégier ? Voici nos conseils pour bien choisir.

Sony et Microsoft ont deux stratégies bien différentes pour aborder la nouvelle génération de consoles. Si Sony a choisi de proposer une PlayStation 5 et une PlayStation 5 Digital Edition très proches, ce qui permet, selon nous, de choisir assez facilement quel est le meilleur modèle, ce n’est pas le cas chez Microsoft.

La firme de Redmond a, en effet, opté pour deux modèles de consoles aux caractéristiques très différentes. Si la Xbox Series S et la Xbox Series X ont bien l’ADN de consoles next-gen, elles ne s’adressent pas exactement à la même cible.

Les différences entre les deux modèles en un coup d’œil

Voici en quelques mots les grandes différences entre les deux consoles.

La Xbox Series S est une console next-gen entrée de gamme conçue pour un rendu en 1440p jusqu’à 120 images par seconde. Elle est compacte, n’a pas de lecteur Blu-ray et elle est annoncée à 299 euros.

La Xbox Series X est la console next-gen vitrine technologique de Microsoft qui annonce un rendu 4K natif jusqu’à 120 images par seconde. Elle est plus encombrante, elle a un lecteur Blu-ray 4K et elle est commercialisée à 499 euros.

Deux design radicalement différents

  • La Xbox Series S est beaucoup plus compacte et simple à ranger que la Series X

Comme la Xbox Series S revoit à la baisse la plupart des caractéristiques de la Series X, Microsoft peut proposer un design complètement différent. Et oui, la console n’a pas de lecteur Blu-ray et est beaucoup plus simple à refroidir. Elle ne demande donc pas le même système de ventilation que la Series X.

Pensée pour être utilisée à l’horizontale, la Xbox Series S est particulièrement facile à intégrer dans un salon avec sa taille minime : 27,5 cm x 15,1 cm x 6,5 cm seulement. C’est la plus petite Xbox jamais conçue et cela en fait la console next-gen la plus compacte du marché.

La Xbox Series X est l’égale de la PlayStation 5 : une console haut de gamme et volumineuse. Les dimensions sont de 30 cm x 15 cm x 15 cm. Pour son refroidissement, elle a été pensée pour être utilisée à la verticale, ce qui la rend plus difficile à intégrer dans un salon, comparée à sa petite sœur.

Quelle est la différence de puissance entre une Series S et une Series X ?

  • La Xbox Series X est beaucoup plus puissante, mais Microsoft promet que la Series S ne sera pas pénalisée par son déficit de puissance

Les deux modèles ont une fiche technique bien différente, mais une base commune en terme d’architecture. Dans les deux cas, on retrouve : un processeur AMD Zen 2 performant, une puce graphique AMD RDNA 2 avec les dernières technologies (VRS, ray tracing, mesh shader, etc) et un SSD avec la Xbox Velocity Architecture. C’est cette base commune qui fait de la Xbox Series S une véritable console next-gen, capable de faire tourner les mêmes jeux que la PS5 (hors exclusivités Sony) ou la Xbox Series X.

 Xbox Series SXbox Series X
ProcesseurAMD Zen 2, 8 cœurs à 3,4-3,6 GhzAMD Zen 2, 8 cœurs à 3,6-3,8 Ghz
GPUAMD RDNA 2 20 CU à 1,565 GHz AMD RDNA 2 52 CU à 1825 GHz
Puissance graphique4 Tflops12,15 Tflops
RAM10 Go GDDR616 Go GDDR6
Bande passante8 Go à 224 Go/s
2 Go à 56 Go/s
10 Go à 560 Go/s
6 Go à 336 Go/s
Rendu cible1440p à 60 FPS (jusqu'à 120 FPS)4K 2160p à 60 FPS (jusqu'à 120 FPS)
Stockage512 Go NVMe PCIe 41 To Go NVMe PCIe 4
Vitesse2,4 Go/s donnée décompressées
4,8 Go/s données compressées
Lecteur disqueNonBlu-ray 4K UHD
Dimensions27,5 cm x 15,1 cm x 6,4 cm30,1 x 15,1 x 15,1 cm

Au-delà de cette base commune, on peut mettre l’accent sur deux différences majeures entre les deux consoles. D’abord la puissance délivrée, avec un GPU qui se limite à 4 Tflops de puissance brute, c’est trois fois moins que la Xbox Series X. A cela s’ajoute un déficit de mémoire vive avec 10 Go de GDDR6 contre 16 Go pour la Series X. Ces compromis sont là parce que Microsoft a pour objectif de faire tourner les jeux avec une définition de rendue inférieure, en passant de la 4K (3840 x 2160p) pour la Series X à du 1440p (2560 x 1440p) pour la Series S. Cela fait beaucoup moins de pixels à afficher, donc moins besoin de mémoire vive et de puissance brute, en principe. Ce rendu en 1440p pourra être affiché sur les écrans 4K grâce à de l’upscaling (amélioration artificielle de la définition) géré par la console.

Impossible pour le moment de savoir quelles seront concrètement les différences en jeu pour les deux consoles, surtout dans les années à venir quand les jeux seront entièrement développés pour les nouvelles consoles. Si vous êtes du genre à regarder les tests de Digital Foundry pour savoir comment tournent les jeux sur chaque machine au pixel près, c’est assurément vers la Xbox Series X qu’il faut vous tourner. En revanche, si vous ne faite déjà pas la différence entre le Full HD et la 4K à l’oeil nu, ou si vous jouez sur un écran Full HD, la Series S peut probablement vous convenir. Cela peut aussi être une bonne idée si vous comptez d’ores et déjà changer de console à mi-génération. Car il est fort probable que Sony et Microsoft lancent de nouvelles consoles dans quelques années qui seront plus puissantes, à l’instar de la PS4 Pro et Xbox One X sur la génération précédente. Dans ce cas, la Series S peut être un bon investissement en attendant un passage à la 4K dans quelques années.

La Xbox Series S est-elle véritablement next-gen ?

  • Oui

Avec une telle différence de puissance, on peut se demander si la Xbox Series S est véritablement une console de nouvelle génération. Certains se souviennent peut-être que la Xbox One délivre une puissance brute identique de 4 Tflops. D’abord, les optimisations de l’architecture RDNA 2 devraient permettre d’obtenir, peu ou prou, les mêmes performances que la puce 6 Tflops basée sur AMD GCN de la Xbox One X. Ensuite, cette dernière visait un rendu en 4K natif, ce qui n’est pas le cas de la Series S.

La Xbox Series S est véritablement considérée comme une console next-gen. Elle bénéficiera de tous les jeux qui sortiront sur les consoles Xbox pour les années à venir. La Xbox One X fait partie de la génération Xbox One et sera ainsi abandonnée dans les prochains mois, une fois que les derniers jeux cross-gen seront sortis. C’est parce qu’elle intègre un SSD et une puce graphique RDNA 2 que Microsoft peut assurer le support des fonctionnalités essentielles pour les développeurs de jeux sur cette nouvelle génération.

512 Go vs 1 To de stockage

  • La Xbox Series X peut stocker plus de jeux

Un autre point important qui change entre les deux fiches techniques, c’est le stockage intégré. La Xbox Series S ne propose que 512 Go d’espace de stockage contre 1 To pour la Xbox Series X. Sur le papier, ça fait beaucoup moins de place pour stocker des jeux. Microsoft promet que les jeux pour la Series S pourront occuper 30% d’espace en moins, en faisant notamment l’économie des textures 4K.

Là encore, difficile de juger à l’avance. On peut tout de même rappeler que la Xbox Series S et la Xbox Series X auront le droit à des SSD externes de 1 To commercialisés par Seagate pour soulager le stockage interne. Il sera également possible de stocker les téléchargements de jeux sur un disque dur externe (mais le SSD sera requis pour les lancer).

Les jeux et le prix des jeux

  • Les jeux physiques neufs et récents sont moins chers, mais le Xbox Game Pass est un argument de poids

Comme nous l’avions expliqué dans notre comparatif entre la PS5 et la PS5 Digital Edition, le prix des jeux est très différents entre leur version en disque et la version que l’on peut prendre sur la boutique en ligne. On parle d’une différence de 10 à 15 euros sur les jeux récents et neufs entre un achat en magasin ou au format numérique. In fine, c’est d’ailleurs cet argument qui nous a poussés à vous recommander la PS5 avec lecteur Blu-ray. De plus, les consoles sans lecteur de disque ne permettent pas de prêter les jeux ou de les revendre d’occasion.

Les jeux Bethesda seront sur le Game Pass

Les jeux Bethesda seront sur le Game Pass // Source : Microsoft

La situation de la Xbox est un peu différente, en revanche. On pense ici au Xbox Game Pass qui permet pour une dizaine d’euros par mois d’accéder à un catalogue de plus de 100 jeux dont toutes les nouvelles sorties, des désormais 23 studios de Microsoft. C’est donc un nouveau paramètre à prendre en compte : si le catalogue du Game Pass reste le même, la situation sera identique entre les deux modèles de consoles. Ajoutez à cela les promotions régulières pour les anciens jeux sur le Xbox Store et vous obtenez un choix bien plus difficile.

Les passionnés de jeux qui veulent les plus grandes sorties dès le premier jour iront probablement vers le modèle avec disque. Dans tous les autres cas, il n’est pas du tout ridicule d’imaginer se suffire d’une Xbox sans lecteur de disque.

Une grosse différence de prix

  • La Xbox Series S est bien moins chère que la Xbox Series X

Le point fort de la Xbox Series S est avant tout son prix agressif de 299,99 euros. Il faut compter 200 euros de plus pour s’offrir une Xbox Series X plus puissante, mais plus encombrante. Une telle différence de prix demandera d’acheter une dizaine de jeux en version physique sur la durée de vie de la Series X pour être amortie, ce n’est pas rien.

Le Xbox All Access à prendre en compte

Microsoft va offrir en France une nouvelle façon d’acheter une console Xbox avec le service Xbox All Access. Il s’agit ni plus ni moins que d’un crédit sur 24 mois (à un taux légèrement négatif) intégrant l’achat de la console et 24 mois d’abonnement au Xbox Game Pass Ultimate.

Pour cet abonnement, la Xbox Series S sera proposée à 24,99 euros par mois, alors que la Xbox Series X sera proposée à 32,99 euros mensuels. Il y a donc une différence de 8 euros par mois entre les deux modèles de consoles, ce qui paraît plus indolore que les 200 euros de différence en achetant comptant.

Conclusion : croire ou non à la promesse de la Series S

Si nous avions facilement pu recommander la PS5 plutôt que la PlayStation 5 Digital Edition, le choix du côté de Xbox est beaucoup plus difficile. La Xbox Series S est vraiment une console très intéressante sur le papier. Pour 300 euros, il s’agit d’une console next-gen qui promet d’être capable de faire tourner tous les jeux avec un rendu jusqu’en 1440p et jusqu’à 120 images par seconde. Son manque de lecteur de disque est pallié en partie par l’abonnement Xbox Game Pass qui devient de plus en plus intéressant. Elle a en plus l’avantage d’être bien plus discrète et compacte que la PS5 ou la Xbox Series X. C’est une console « slim » avant l’heure.

En définitive, tout se joue sur la confiance que l’on peut faire aux promesses de Microsoft concernant la capacité de la console à réellement être confortable avec les jeux dans 3, 4, 5 voir 6 ans. Difficile de savoir à l’avance si les compromis choisis par la firme seront trop difficiles à porter pour les développeurs.

Mais cette promesse semble surtout concerner les passionnés de jeux vidéo. Ceux pour qui faire tourner un jeu en Full HD ou en 1440p serait deux choses totalement différentes. À ce public-là, Microsoft recommande plutôt la Series X et on serait tenté de suivre (si l’on s’arrête aux consoles Xbox). Pour les autres, la Series S pourrait bien être une très belle affaire permettant d’accéder à la next-gen à petit prix et de bénéficier du catalogue du Game Pass. La Series S semble avoir été conçu avec l’abonnement en tête, tant il a du sens pour une console dénuée de lecteur de disque.

Les derniers articles