Microsoft + Bethesda : la Commission européenne approuve le rachat

 

La Commission européenne a rendu sa décision dans la demande d'acquisition de Zenimax, maison mère de Bethesda, par Microsoft.

Zenimax possède des licences populaires

Zenimax possède des licences populaires

Si l’on met de côté la sortie de nouvelles consoles, c’est sans doute l’annonce la plus importante de 2020 dans l’industrie du jeu vidéo : Microsoft entend racheter Zenimax pour 7,5 milliards de dollars. Derrière ce nom se cache Bethesda, très connu dans l’industrie pour ses licences comme Doom, Wolfenstein, Elder Scrolls (Skyrim) ou encore Fallout. Dans l’affaire, c’est aussi 9 nouveaux studios et 2300 employés que Microsoft récupère pour alimenter toujours davantage son Xbox Game Pass.

Un rachat de cette envergure ne se fait pas d’un claquement de doigts, et Microsoft doit notamment obtenir l’accord de différents organismes de régulation de la concurrence dans le monde. L’Europe, par la voie de la Commission européenne, vient de donner son feu vert.

Un rachat qui devrait se clôturer en mars

C’était l’une des étapes les plus importantes dans cette procédure d’acquisition lancée par Microsoft. La Commission européenne a publié aujourd’hui sa décision sur son site officiel.

 

L’article 6(1)(b) signifie que c’est approuvé

L’article 6(1)(b) signifie que c’est approuvé

On peut voir que le 5 mars 2021, la Commission européenne a pris la décision « Art. 6(1)(b) ». Sur le manuel très officiel de la Commission, on apprend que cette décision signifie que l’acquisition est « compatible », ce qui veut dire plus simplement que c’est approuvé. Alternativement, la Commission aurait pu retoquer le rachat si il lui paraissait trop dangereux pour la saine concurrence sur le marché du jeu vidéo, ou si elle soulevait des interrogations. Par la décision « Art. 6(1)(b) », la Commission indique que ce n’est pas le cas, et qu’il n’y a aucun doute sérieux sur la compatibilité de ce rachat avec l’état du marché.

Au-delà d’une simple réponse oui/non, Microsoft pouvait surtout craindre que la Commission impose des conditions ou demande des engagements de la part de la firme américaine. Visiblement cela ne sera pas le cas.

De nombreux journalistes et analystes du secteur s’attendent à ce que le rachat de Zenimax Bethesda par Microsoft soit clôturé en mars. À partir de ce moment-là, Microsoft pourra officiellement et légalement évoquer le futur des jeux Bethesda. Pour les joueurs, cela veut surtout dire découvrir si les futurs titres des studios seront réservés à l’écosystème Xbox, ou bien si certains jeux continueront de sortir sur d’autres plateformes, et notamment sur PlayStation.

Sans jamais avoir donné de réponse définitive sur ce sujet, Phil Spencer laissait entendre que Xbox n’avait pas besoin de sortir les jeux Bethesda sur d’autres plateformes. Une information clairement confirmée par les derniers résultats financiers de Microsoft.

Les derniers articles