Nikon Z9 officialisé : une petite révolution dans le monde de la photo

 

Nikon a présenté officiellement son nouveau boîtier hybride full frame, le Nikon Z9. Un appareil photo sans obturateur mécanique et sans black-out lors de la prise de vue.

Le Nikon Z9

Le Nikon Z9 // Source : Nikon

En mars dernier, Nikon indiquait travailler sur son boîtier hybride le plus haut de gamme jamais lancé, le Nikon Z9. Faisant suite aux Nikon Z6 II et Z7 II, l’appareil photo du constructeur japonais a finalement été officialisé ce jeudi et il joue la carte de l’originalité sur bien des points.

Un appareil photo sans obturateur mécanique

Comme sur le Sony Alpha 1, son principal concurrent, le Nikon Z9 profite d’un capteur photo CMOS empilé avec l’ajout de circuits à l’arrière pour profiter d’une très grande vitesse. La définition proposée est ici de 45,7 mégapixels. Mais là où l’appareil se distingue de tous ses concurrents, c’est sur l’obturateur mécanique… absent. En d’autres termes, il n’y a pas de volet qui vient s’ouvrir et se fermer devant le capteur photo pour la prise de vue. Nikon a en effet vu les choses en grand en ne proposant qu’un obturateur électronique, capable de monter jusqu’à une vitesse de 1/32000 seconde.

Généralement, l’obturateur électronique peut souffrir de problèmes pour les prises de vue très rapides avec des sujets en mouvement. Ce qu’on appelle le rolling shutter peut en effet déformer certaines formes en raison du défilement des photosites. Pour pallier ce problème, Nikon indique avoir développé le balayage électronique le plus rapide du monde, justement pour supprimer ce rolling shutter.

Un volet vient protéger le capteur du Nikon Z9

Un volet vient protéger le capteur du Nikon Z9 // Source : Nikon

L’autre grosse originalité du Nikon Z9, rendue possible grâce à son processeur Expeed 7 — 10 fois plus puissant que le précédent Expeed 6 — réside dans une nouvelle technologie baptisée « dual stream ». Tous les appareils photo hybrides du marché sont en effet limités par leur processeur qui ne va pas parvenir à la fois à afficher l’image à l’écran ou au viseur et à l’enregistrer. Dès lors, les constructeurs proposent des astuces, qu’il s’agisse d’un freeze de l’affichage ou d’une image noire pendant laquelle le cliché est enregistré. Paradoxalement, l’image enregistrée dans la carte mémoire est finalement celle que vous n’avez pas vu à l’écran. Le Nikon Z9 vient supprimer cette contrainte et son processeur permet de ne pas avoir d’interruption du flux vidéo au moment de la capture de la photo.

Un mode rafale jusqu’à 20 images par seconde en RAW

Le processeur plus rapide du Nikon Z9 va également permettre de profiter d’un mode rafale particulièrement élevé avec des captures de fichiers RAW à 20 images par seconde, de fichiers JPG à 30 images par seconde et de fichiers RPG à la définition réduite — à 11 mégapixels — à 120 images par seconde avec suivi d’autofocus. Concernant l’autofocus, signalons également que le Nikon Z9 est doté de 493 collimateurs et de 405 points d’autofocus recouvrant 90 % du capteur. Il propose par ailleurs une reconnaissance des yeux pour les humains, les animaux ou les oiseaux, ainsi qu’un système de reconnaissance des véhicules comme les motos, les voitures, les trains ou les vélos. La sensibilité quant à elle peut varier de 64 à 25 600 ISO (extensible de 32 à 102 400 ISO).

Une captation en 8K à 30p ou en 4K à 120p

Bien évidemment, la vidéo n’est pas en reste et à ce jeu là, le Nikon Z9 se distingue également en permettant la captation de fichiers 8K (7680 x 4320 pixels) à 30p. Une future mise à jour permettra également l’enregistrement de fichiers 8K en 60p. La 4K est également prise en charge, de 24 à 120p, sans crop ou avec un rognement dans l’image de 2,3 x. Le boîtier peut par ailleurs capturer des séquences vidéos en interne en ProRes 4:2:2 10 bits, H265 8 ou 10 bits, ProRes RAW HQ 12 bits ou, l’an prochain, en N-RAW 12 bits en 8K 60p.

Concernant le boîtier en lui-même, le Nikon Z9 est doté d’un écran de 3,2 pouces orientable — mais pas sous rotule — à 90 degrés à la verticale ou à l’horizontale. Il est également doté d’un viseur électronique de 3,7 millions de points annoncé comme le plus lumineux au monde avec une luminance de 3000 cd/m² pour réduire la fatigue oculaire. Le Nikon Z9 est également compatible nativement avec le Wi-Fi 2,4 ou 5 GHz pour transmettre les photos à un smartphone ou à un ordinateur. Enfin, le boîtier est annoncé comme étant aussi robuste que le Nikon D6, grâce à l’utilisation d’un châssis en alliage de magnésium et de nombreux joints d’étanchéité. Il profite aussi d’un système de rétroéclairage pour les boutons et d’un affichage rouge monochrome de l’écran, idéal pour les prises de vue en basse lumière.

Le Nikon Z9 sera disponible dès le mois de décembre en France. Il sera proposé, sans objectif, au prix de 5999 euros.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles