Nintendo verrait d’un mauvais œil les vidéos d’émulation de ses jeux sur Steam Deck

Nintendo pas content ?

 

De nombreuses vidéos présentant les capacités d'émulation du Steam Deck pour les jeux Switch, Gamecube et Wii ont fait l'objet de suppressions pour atteinte aux droits d'auteur. Et en l'occurrence, tous les regards se tournent... vers Nintendo.

Nintendo Switch OLED joystick
Nintendo n’a pas l’intention de laisser les joueurs émuler librement ses jeux sur Steam Deck // Source : Anthony Wonner – Frandroid

Nintendo verrait d’un mauvais œil les vidéos d’émulation de ses jeux Switch, Gamecube et Wii (entre autres) sur le Steam Deck. Quelques semaines à peine après les débuts de la console portable de Valve sur le marché, de nombreux tutoriels d’émulation et vidéos de démonstration ont émergé sur YouTube. Ces contenus permettent de se forger une bonne idée des capacités du Steam Deck en matière d’émulation des jeux Nintendo, mais aussi d’apprendre comment lancer (en bidouillant un peu avec les émulateurs Dolphin et Yuzu), certains de ces titres sur le Steam Deck.

On apprend toutefois que de nombreuses vidéos d’émulation ont été brutalement retirées de YouTube après des réclamations pour atteinte aux droits d’auteur (sous l’égide du DMCA, Digital Millennium Copyright Act américain). Et si rien n’est confirmé, Nintendo est vraisemblablement à l’origine de ces réclamations.

Nintendo et l’émulation… ce n’est pas le grand amour.

Comme l’indique Wololo.net, le guide d’émulation Yuzu de la chaîne The Phawx, qui détaillait comment lancer des jeux Nintendo Switch sur le Steam Deck, a ainsi été retiré de YouTube par une réclamation DMCA. Relativement populaire, la vidéo a été remise en ligne sur Reddit, où elle est actuellement toujours accessible. Un autre tutoriel vidéo publié par The Phawx, traitant cette fois de l’émulateur Dolphin pour les jeux Gamecube et Wii, a également été retiré de YouTube dans ce même contexte d’atteinte aux droits d’auteur.

On ignore à ce stade si ces suppressions, pour l’instant ponctuelles, seront progressivement généralisées. Difficile par ailleurs d’affirmer que Nintendo en est bien à l’origine. On notera néanmoins que ce ne serait pas la première fois que la firme défend bec et ongles ses propriétés intellectuelles. En novembre dernier, Nintendo avait par exemple fait condamner le leader de la Team Xecuter, spécialisée notamment dans le jailbreak de consoles de jeux, à lui verser 4,5 millions de dollars de dommages et intérêts.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles