Nintendo Switch 2 ou Switch Pro : ce que la fuite Nvidia dévoile

 

Nvidia a été victime d'une cyberattaque la semaine passée et certains documents confidentiels sont diffusés sur le web. L'un d'eux mentionne plutôt explicitement une nouvelle console de jeu de Nintendo.

Nintendo Switch borderless concept
Un concept imaginaire de « Switch Pro »

On pouvait s’y attendre. À l’instar des fuites de Capcom ou Sony, la cyberattaque qui a touché Nvidia il y a quelques jours devrait permettre la diffusion de documents confidentiels de la firme. De quoi découvrir certains secrets plus ou moins bien gardés jusque-là, comme le travail sur une nouvelle Nintendo Switch qui a déjà fuité.

Caractéristiques, DLSS et architecture Ampere

L’un des plus grands éléments de la fuite Nvidia jusque-là semble être le code source du fameux DLSS, accompagné d’un ensemble de documents d’aide à la programmation avec DLSS. Parmi eux, on retrouve des mentions de « NVN 2 ». Le terme NVN désigne les API, les interfaces de programmations, pour la Nintendo Switch dont le nom de code était Nintendo NX. Avec ces documents on passe donc de NVN, qui concerne les Switch actuellement commercialisées, à « NVN 2 », de quoi supposer que l’on parle d’une mise à jour majeure, voire d’une Nintendo Switch 2.

NVIDIA leaks have "nvn2", which seems to be the graphics api for the Switch Pro, based on Ampere with ray tracing support and DLSS 2.2 pic.twitter.com/k6nEr31CcY

— Nikki™ 🌹 (@NWPlayer123) March 1, 2022

Mieux, ces documents paraissent indiquer que « NVN 2 » repose sur l’architecture Ampere, dernière en date de Nvidia, et intègre le support du ray tracing et de DLSS 2.2. Depuis plusieurs mois, Bloomberg affirme de ses propres sources que Nintendo travaillerait sur un modèle de Switch compatible DLSS et la fuite de Nvidia semble enfin permettre de le prouver. On y trouve aussi mention des puces T234 Orin, et T239 Orin, deux SoC Nvidia Tegra dont la conception pourrait remonter au moins à 2019, ce qui correspond au début des rumeurs sur un nouveau modèle de Switch.

Ces deux puces seraient plus puissantes que ce que propose Nintendo dans la Switch actuelle et, surtout, bien plus moderne. Le Nvidia Tegra T214 de la Nintendo Switch Oled est gravé en 16 nm et intègre un GPU à 256 cœurs alors que le SoC T234 Orin utiliserait le procédé de gravure en 8 nm de Samsung pour 2048 cœurs Cuda.

Est-ce que cela confirme la Nintendo Switch 2 ?

Que peut-on conclure de toutes ces nouvelles informations ? Que Nintendo et Nvidia ont bien travaillé sur de nouveaux modèles de Nintendo Switch, sans grande surprise. Cela dit, rien n’indique que Nintendo n’a pas abandonné ce projet en raison de la pénurie de composants au profit d’une simple Nintendo Switch Oled. Le président de Nintendo répète régulièrement que la Switch est seulement au milieu de son cycle de vie, ce qui ne laisse pas imaginer une nouvelle génération avant plusieurs années.

L’intégration du DLSS pourrait permettre à la Switch de gagner en qualité d’affichage et en performance, en particulier lorsqu’elle est connectée à un téléviseur 4K sur son dock. La pénurie et les excellentes ventes de la Nintendo Switch ont peut-être poussé le fabricant à repousser ces projets pour attendre un changement encore plus important potentiellement nommé Nintendo Switch 2. Si c’est le cas, on peut envisager très logiquement que la prochaine génération de Nintendo soit une évolution en douceur du concept de console hybride qui a très bien réussi à la marque jusque-là.


Pour nous suivre, nous vous invitons à télécharger notre application Android et iOS. Vous pourrez y lire nos articles, dossiers, et regarder nos dernières vidéos YouTube.

Les derniers articles